Défenses psychologiques des signes d'air : gémeaux, balance et verseau

wave shape

Les défenses psychologiques liées aux signes d’air

Qu’elles sont les défenses des signes d’air ? : être limité dans leurs propos et leurs pensées et leur envie de connaissances, en résumé, la claustrophobie mentale.

Mais que se passe-t-il lorsqu’ils font l’expérience d’être limité de cette façon ?
Qu’est-ce qui les limite ?
Quelle est leur véritable peur ?

Cela a quelque chose à voir avec le fait d’être piégé par des besoins émotionnels. La liberté sur le plan intellectuel dépend d’un certain degré de détachement par rapport aux autres. Dès que nous avons besoin d’une autre personne, notre pensée, notre mobilité, notre parole sont compromises. Ce type d’asservissement peut être une source de grande souffrance pour les trois signes d’air. Les signes d’air sont souvent profondément méfiants des liens émotionnels qu’impliquent une relation profonde, et les compromis qui sont si souvent nécessaires.

Un signe d’air extraverti peut avoir besoin de l’apport constant des autres, car il peut ne pas se sentir équipé pour accepter une idée comme vraie sans ce soutien. Un signe d’air introverti peut rejeter tout apport parce qu’il contamine la pureté et la vérité intérieures de l’idée.

Les signes d’air peuvent chercher à créer un système de connaissances comme moyen de défense contre les profondeurs inconnues. Ce système peut ne pas impliquer d’information au sens de la collecte de données sur le monde extérieur.

Les Gémeaux sont souvent concernés par ce type d’information, mais pas le Verseau. Le Verseau est un chercheur plutôt qu’un collecteur de nouvelles, et la sphère à laquelle ce signe applique ses pouvoirs intellectuels peut être intérieure plutôt qu’extérieure.

Mais le Verseau recherchera également un système de connaissances, comme un mécanisme de défense sain et créatif. L’élément saturnien du Verseau veut connaître les lois sous-jacentes qui sont à l’œuvre dans la vie. C’est pourquoi le Verseau est traditionnellement associé non seulement à l’astrologie, mais aussi à la psychologie, à la sociologie et à la science en général.

Pour les signes d’air, si les lois de la réalité sont comprises et clairement cartographiées, on ne peut pas être attaqué par-derrière par des forces inconnues, anarchiques ou invisibles.

Les signes d’air ont tendance à aborder les autres êtres humains avec leurs systèmes de connaissances fermement maintenus en place devant eux comme le bouclier d’Athéna, car il n’y a rien de plus menaçant pour ces signes que l’irrationalité.

L’irrationalité signifie que l’on peut soudainement être brutalement blessé. Les merveilleux édifices de connaissances que l’air crée forment une défense massive, brillante, superbement construite contre la grande horreur de la vie, qui est son imprévisibilité et sa capacité à blesser et à détruire sans raison apparente. La nature peut nous blesser et nous détruire, c’est pourquoi nous avons développé la science et la technologie.

La science elle-même peut être considérée comme une défense contre les pouvoirs irrationnels de la nature, et le scientisme, qui transforme la science en religion, est une défense extrême contre ces pouvoirs cachés et terrifiants sur lesquels l’esprit humain n’a aucun contrôle.

La psychologie existe à cause du pouvoir menaçant de la psyché humaine, et l’astrologie existe à cause de la nature imprévisible du cosmos. Toutes nos recherches scientifiques sont un moyen de nous protéger contre ces éléments de la vie qui sortent de nulle part et peuvent nous détruire.

La connaissance du système est un moyen de contrôler la nature afin d’empêcher la nature de nous contrôler. Si nous traduisons cela en termes psychanalytiques plus élémentaires, la dissociation et la construction de systèmes intellectuels sont un moyen défensif de désamorcer le pouvoir menaçant de la mère, et le pouvoir tout aussi menaçant de ses propres besoins émotionnels et instinctifs.

Les expériences qui blessent sans raison sont la source d’une profonde souffrance pour les signes d’air. L’air a un seuil de douleur très bas. Les blessures émotionnelles font mille fois plus mal, car elles sont incompréhensibles pour la nature de l’air. Non seulement elles font mal, mais elles brisent aussi les idéaux et défient les lois sur lesquelles l’air compte pour survivre dans la vie. De plus, les signes d’air sont souvent étroitement liés à leurs propres codes éthiques, et ne peuvent pas se permettre le genre de libération émotionnelle qui pourrait leur permettre de rebondir.

« Comment cela a-t-il pu arriver ? » dit le signe d’air.
« Je n’arrive pas à trouver la raison. Je n’ai rien fait pour le mériter. Ce n’est pas juste. »

C’est la perplexité, l’incompréhensibilité de la blessure, son caractère totalement irrationnel et amoral, qui est si terrifiant pour les signes d’air.

L’expérience de sentiments puissants peut être écrasante et très menaçante pour l’air. Les sentiments agréables et positifs peuvent tout juste être tolérés, à condition qu’ils ne deviennent pas trop désordonnés. Mais les sentiments douloureux, en particulier les émotions primaires comme le besoin désespéré et la rage globale, sont intolérables.

L’air, comme nous l’avons vu, ne peut pas faire face à une souffrance émotionnelle pour laquelle il n’y a pas d’explication rationnelle.

Naturellement, il se désengage pour se défendre, mais cela ne reflète pas un manque de sentiment. C’est une peur de trop ressentir.

Les défenses psychologiques liées au signe du Gémeaux

Soleil en gémeaux, lune en gémeaux, « ascendant gémeaux », et surtout un amas planétaire en gémeaux, mercure dominant et puissant. Attention, vous ne possédez pas uniquement Mercure dans votre thème, ainsi que le signe du Gémeaux. C’est pourquoi tout se nuance et se colore.

Pour les Gémeaux, collecter l’information sur les gens et leur environnement peut être un moyen de préserver l’indépendance et de maintenir le détachement. C’est une défense saine. Les Gémeaux ont besoin d’être en contact. Plus on en sait sur le monde extérieur, moins on risque d’être piégé dans un bourbier émotionnel. Si l’on n’est pas au courant de tout ce qui se passe, on peut s’enfoncer dans un terrible marécage. L’esprit ne peut plus servir d’échappatoire aux émotions difficiles. On n’a plus d’orientation et on peut être à la merci de choses que l’on ne voit pas. Si les Gémeaux n’ont pas de nom pour les choses, ils peuvent être attaqués et blessés par-derrière, comme le dragon Smaug dans le film le Hobbit, qui a été poignardé dans le dos. La vulnérabilité vient de derrière, des besoins émotionnels secrets et des conflits que l’on ne peut pas voir et que l’on ne comprend pas.

C’est une forme de contrôle. C’est un contrôle par la connaissance plutôt qu’un contrôle par la rétention, donc nous ne pouvons pas l’appeler une défense anale. C’est quelque chose de tout à fait différent. Si nous sommes dans le besoin et vulnérables, nous pouvons être détruits par d’autres personnes. Le domaine des sentiments, pour les Gémeaux comme pour les Balances et les Verseaux, peut ressembler aux dents de la mer. On peut être étouffé, piégé, détruit. Nous sommes à la merci des autres, qui pourraient nous manger tout crus parce que nous avons trop besoin d’eux pour nous échapper assez vite.

Les signes d’air ont besoin du feed-back des autres personnes, mais un désir de retour n’est pas la même chose qu’un besoin émotionnel. Le retour d’information sert à clarifier une idée à moitié formée, basé sur un besoin de définir la vérité, et plus on examine de points de vue, plus on peut se rapprocher de quelque chose qui est une vérité objective.

L’affirmation des autres donne de la validité à la vérité de l’idée, et confirme également son application universelle ou générale. Le feed-back donne aux gémeaux et aux 3 signes d’air une chance d’atteindre un niveau plus élevé d’objectivité. C’est en fait le contraire de la dépendance émotionnelle. Par ailleurs, certaines personnes en signe d’air sont très introverties et formulent des concepts indépendamment de toute validation collective.

Les défenses psychologiques liées au signe de la balance

Soleil en balance, lune en balance, « ascendant balance », et surtout un amas planétaire en balance, Vénus dominante et puissante. Attention, vous ne possédez pas uniquement Vénus dans votre thème, ainsi que le signe de la Balance. C’est pourquoi tout se nuance et se colore.

Pour la Balance, les relations elles-mêmes fournissent un système de connaissances. La compréhension de la dynamique des relations et la création d’une harmonie à partir d’un conflit ou d’une disparité sont pour la Balance comme un exercice pythagoricien visant à imposer l’ordre et l’harmonie cosmiques au monde désordonné et effrayant des émotions humaines.

Comment fonctionnent les relations ? demande la Balance.
Comment l’harmonie peut-elle être établie,
Comment l’équilibre peut-il être maintenu ?
Comment créer une symétrie ?
Quelles sont les lois qui régissent l’interaction humaine ?
Comment la société fonctionne-t-elle ?
Comment tout ce qui est différent peut-il être incorporé dans un système fonctionnant parfaitement ?

En Balance, nous pouvons trouver un besoin puissant de comprendre et de définir les principes des relations humaines, car alors l’ordre peut être établi et il peut y avoir moins de surprises émotionnelles désagréables.

Pour la Balance, le message est d’être juste en toutes circonstances. Cela signifie que l’on doit se détacher de ses sentiments. Cela impose un code éthique à une situation qui, autrement, pourrait devenir incontrôlable.

Dès que nous postulons des concepts idéaux de comportement humain, comme l’équité, nous nous dissocions des sentiments humains, qui n’obéiront jamais à des préceptes aussi abstraits. Lorsque la Balance entre dans une relation, elle y entre avec un ensemble de concepts idéaux préconçus. Comme vous le dites, il faut être juste. Il ne faut pas être possessif. Il faut être gentil. Il faut être clair et communicatif. Il faut partager les responsabilités. L’égalité devrait toujours être reconnue. Mais nos sentiments ne se comportent pas ainsi. Les êtres humains ne répondent pas de manière aussi ordonnée au niveau émotionnel. Ils ne l’ont jamais fait et ne le feront probablement jamais.

Nos cœurs et nos émotions ont leurs propres lois, mais celles-ci sont ancrées dans la situation immédiate et reflètent les réponses immédiates de l’individu vivant, qui est toujours dans un état de changement. C’est ce flux vivant et imprévisible qui est si menaçant pour le besoin de cohérence de l’air.

Les défenses psychologiques liées au signe du verseau

Soleil en verseau, lune en verseau, « ascendant verseau », et surtout un amas planétaire en verseau, Saturne et Uranus dominants et puissants. Attention, vous ne possédez pas uniquement Saturne et Uranus dans votre thème, ainsi que le signe du verseau. C’est pourquoi tout se nuance et se colore.

Quelles sont les défenses du verseau ?

La dépendance. La liberté. D’être envahi par des forces irrationnelles qui pourraient lui faire du mal s’il n’est pas libre de se défendre et sous contrôle.

Pour le Verseau, ces forces peuvent aller des forces de la nature aux forces de la psyché humaine, tant chez les individus que dans la masse. Quelle sera donc la ligne de défense caractéristique ? Nous avons déjà examiné cette question de manière assez approfondie.

Le développement d’un ensemble de connaissances qui définissent les lois selon lesquelles les choses fonctionnent peut fournir une défense contre l’inconnu, qui devient alors prévisible. La psychologie et l’astrologie peuvent toutes deux offrir ce service.

Un code d’éthique peut également être utilisé comme moyen de défense, car il permet au Verseau de contrôler son comportement en fonction du code, et fournit également une « base morale élevée » à partir de laquelle on peut demander aux autres de se comporter également en fonction du code. La socialisation, ou civilisation est donc la première défense du Verseau contre la sauvagerie humaine primitive.

Le groupe est une ligne de défense très importante pour le Verseau. N’importe quel groupe ne fera pas l’affaire, mais un groupe organisé selon des valeurs, des idéaux, des préceptes ou des objectifs qui conviennent aux individus impliqués, peut offrir ce qui est nécessaire. Qu’il s’agisse de l’église locale, de collègues de travail, de compagnons de voyage spirituel, de camarades de séminaire, les lois et les codes du groupe fournissent la norme de comportement contrôlé.

Lorsque le groupe est organisé et fonctionne selon des lois sociales compréhensibles, il est un lieu de sécurité pour le Verseau — de la même manière que la science, l’astrologie, la psychologie ou une moralité bien définie peuvent être un lieu de sécurité. On peut comprendre pourquoi le Verseau cherche à réformer la société et la nature humaine. C’est la dimension créative du système de défense du Verseau, et le progrès en tant qu’idéal est généralement lié à l’objectif de civiliser et de contrôler les aspects irrationnels de la vie.

La vision du Verseau cherche à réformer, transformer ou éradiquer les éléments de l’être humain qui sont non civilisés, barbares et potentiellement destructeurs. L’impulsion réformatrice est très puissante dans ce signe.

Certains Verseaux la retournent contre eux-mêmes, et ne cessent de se dénigrer parce qu’ils ne sont pas à la hauteur d’un idéal impossible de perfection humaine. D’autres l’expriment de manière plus extravertie à travers des « causes » politiques, éducatives ou spirituelles. Il est extrêmement important pour ce signe de repérer les endroits où le chaos pourrait éclater. Il s’efforcera alors d’améliorer le système, de sorte qu’à l’avenir, la possibilité d’une éruption malvenue soit moindre. Le Verseau trouve les comportements incivils profondément pénibles.

Le Verseau a généralement un code d’éthique clair et cohérent. Il faut être honnête, décent, civilisé et juste. Il faut toujours être conscient des droits des autres. Il ne faut pas être possessif dans les relations intimes, et il ne faut jamais être vindicatif, même si l’on est gravement blessé.

Les besoins et l’avidité de l’homme mettent invariablement des bâtons dans les roues, et une fois que le choc et la douleur se sont apaisés, le Verseau se remet au travail, essayant d’améliorer le système en fonction de ce qui a été appris de la dernière éruption. Pour le Verseau, le monde a constamment besoin d’être amélioré. Il n’est jamais totalement juste, et il ne le sera jamais non plus, car, quels que soient les efforts du Verseau pour perfectionner et faire respecter ses codes, il y aura toujours des éléments de la nature humaine pour les défier.

Nous pouvons comprendre beaucoup de choses sur le comportement et les motivations du Verseau en les considérant sous cet angle. Parfois, si le système de défense occulte d’autres aspects de la personnalité, les codes du Verseau peuvent devenir une tyrannie.

Saturne ainsi qu’Uranus gouvernent ce signe, et Saturne est la quintessence du tyran du mythe. Ce signe habituellement tolérant et libre penseur peut parfois faire preuve d’une intolérance extraordinaire envers toute personne qui ne correspond pas à son code social ou moral.

Cela constitue parfois aussi une défense saine et créative contre les éléments de la nature humaine qui sont délibérément destructeurs. L’idée qu’il puisse exister un mal objectif dans le monde peut être terrifiante pour le Verseau, car on ne peut pas réformer ou guérir le mal objectif ni expliquer son existence de manière rationnelle. C’est pourquoi les Verseaux considèrent généralement que le « mal » est le reflet de dommages et de souffrances profonds.

Le versea a du mal à accepter que le mal puisse exister sans raison. Il a du mal à accepter que certaines personnes soient simplement mauvaises par essence.

Il suppose qu’aucun être humain n’est irrécupérable, et qu’avec suffisamment d’efforts et de compassion, même le criminel le plus endurci peut changer.

Si les défenses du Verseau sont suffisamment équilibrées par d’autres fonctions et aspects de la personnalité, alors un compromis raisonnable peut être atteint, sans perdre de vue l’idéal ou abandonner les efforts pour le rendre manifeste. Le Verseau croit qu’il doit toujours y avoir une raison lorsque des choses terribles se produisent et que les gens se déchaînent. Si la raison peut être trouvée, alors des mesures peuvent être prises pour réformer les conditions qui ont produit le problème.

Le Verseau dépend pour sa survie psychologique de la conviction que la vie fonctionne selon des lois compréhensibles par lesquelles tout comportement peut être expliqué. Si l’on ne peut pas l’expliquer, on est totalement vulnérable et à la merci d’absolument tout.

Si l’on peut l’expliquer, alors on peut s’attaquer à la source du problème.
Si la sauvagerie humaine est due à la pauvreté et à la privation sociale, on peut y remédier au niveau politique ou psychothérapeutique.
Si elle est due à une mauvaise éducation, elle peut être corrigée dans les écoles.

Mais si elle n’est due à rien d’autre qu’à la barbarie humaine innée, alors il en est profondément perturbé.

Se comprendre, se connaître
Pour se libérer et enfin avancer

Vous pouvez aussi lire

Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour que je puisse répondre à une question qui concerne votre thème
Si vous souhaitez une réponse approfondie, inscrivez-vous en mode VIP
07 86 44 72 87
Question rapide?
t
Nous suivre sur Pinterest
Nous suivre sur Youtube