Le Tarot de Marseille

Le Tarot est un outil pour éveiller nos facultés intuitives, pour nous mettre en contact avec notre monde intérieur. C’est un système métaphorique qui nous conduit sur le chemin du héros mythique, un chemin d’aventure et de découverte de soi. Mais en partant du principe que notre modèle intérieure se reflète à l’extérieur, le tarot est aussi pour beaucoup un outil divinatoire.

Le tarot de Marseille : qu’est-ce que c’est

Par essence, le Tarot est un outil de méditation, de réflexion, de contemplation, d’analyse, de problèmes, de brainstorming, de clarification, de décisions, de stimulation de l’intuition, de compréhension de soi, de croissance spirituelle et de divination. Les cartes du Tarot nous permettent de puiser dans une dimension de l’univers qui pourrait autrement être inaccessible. Elles ne sont pas nécessairement prédictives, mais s’avèrent souvent l’être. Elles offrent toujours une vision alternative et une nouvelle perspective sur les problèmes de notre vie.

Le tarot de Marseille : structure

Le jeu de Tarot se compose de soixante-dix-huit cartes qui sont similaires aux cartes à jouer modernes. Il y a vingt-deux arcanes majeurs (grands principes) ou atouts et cinquante-six arcanes mineurs (événements de la vie) composés de quarante cartes de suites et de seize cartes de cours.

soleil tarotLes vingt-deux arcanes majeurs représentent, sous forme d’images allégoriques le voyage du fou (le mat). Les arcanes majeurs représentent des situations et des états intérieurs ayant une profonde signification personnelle, spirituelle et archétypale.

Les quarante cartes de suite comprennent quatre couleurs (les bâtons, les deniers, les épées, les coupes) de dix cartes chacune (de l'as au 10).

Le tarot de Marseille : histoire

Les enregistrements historiques des jeux de Tarot datent du quatorzième siècle ; selon l’expert en Tarot Arthur E. Waite, il n’y a pas d’histoire du Tarot avant cette date.

Certains passionnés du Tarot prétendent que le Tarot remonte à des milliers d’années, mais il n’y a aucune preuve scientifique pour soutenir ce point de vue. Les gens utilisaient les premiers jeux de tarot pour jouer aux cartes et aux jeux d’argent.

La première mention existante des cartes de tarot remonte à 1332, lorsque le roi Alphonse XI de Léon et de Castille a publié une proclamation contre leur utilisation. L’Église catholique romaine a également condamné le Tarot comme un instrument du diable et a qualifié les cartes de « Bible du diable » ou de « Livre d’images du diable ».

Le nom de Tarot pourrait provenir des jeux de cartes italiens du XIVe siècle appelés tarocchi, qui signifient « triomphes » ou « atouts ». Ces jeux, composés de soixante-dix-huit cartes réparties en quatre couleurs plus vingt-deux atouts, étaient utilisés pour jouer à un jeu appelé tarok.

Les Français ont absorbé le mot italien tarocchi dans leur langue sous le nom de tarot français, et les fabricants de cartes parisiens du XVIe siècle se sont appelés tarotiers. En Allemagne, il existait également un jeu de cartes appelé tarock. Une partie de la popularité du Tarot provient des images intrigantes des vingt-deux cartes.

Une théorie suggère que les Arcanes majeurs étaient à l’origine un système de mémoire picturale de la Renaissance utilisé pour enseigner aux initiés des disciplines occultes. Il n’y avait pas de matériel écrit répandu avant l’invention de la presse à imprimer par Gutenberg en 1436. Les masses n’ont appris à lire ou à écrire que bien après la Réforme, et l’alphabétisation n’a pas été une norme sociétale avant le vingtième siècle.

En l’absence d’alphabétisation générale, les symboles et les images du Tarot, avec leurs références allégoriques aux mythes et aux images archétypales, ont capturé l’imagination populaire. Comme la pomme dans le jardin d’Eden, la nature interdite du Tarot a renforcé son attrait.

À un moment donné, les gens ont commencé à utiliser les cartes pour lire l’avenir. Les cartes à jouer se prêtaient facilement à la divination dans la culture occidentale, qui utilise depuis longtemps tout ce qui peut être randomisé et interprété symboliquement pour prédire l’avenir.

À partir du XIVe siècle, les Tsiganes ont utilisé le Tarot pour la divination et ont répandu cette pratique dans leurs pérégrinations nomades à travers l’Europe. Avec l’évolution moderne de la pensée populaire vers une vision scientifique du monde, la divination est tombée dans l’oubli.

Les auteurs modernes du Tarot ont tendance à se concentrer sur l’utilisation des cartes pour la compréhension de soi et l’accomplissement personnel. Pourtant, la plupart des personnes qui travaillent avec le Tarot finissent par se rendre compte que les cartes ont une étrange tendance à indiquer les événements futurs, car elles sont en syntonie avec votre psyché.

Que vous utilisiez les cartes pour la divination, pour éveiller votre imagination ou pour favoriser votre croissance spirituelle, l’étude du Tarot est un voyage passionnant.

Tarot de Marseille et La Golden Dawn

Le XIXe siècle et le début du XXe siècle ont vu un regain d’intérêt pour les disciplines occultes, notamment l’astrologie, le Tarot, la magie rituelle, la Cabale hébraïque, le gnosticisme, la géomancie, etc. L’ordre magique de l’Aube dorée a été le groupe le plus influent à la tête de ce mouvement. Les écrits des membres de la Golden Dawn continuent d’influencer l’occultisme jusqu’à aujourd’hui.

Arthur Edward Waite, membre de la Golden Dawn, a publié son célèbre ouvrage, The Pictorial Key to the Tarot, en 1910. Waite a demandé à l’artiste et dramaturge Pamela Coleman Smith de créer un jeu de tarot sous sa direction. Waite a utilisé des symboles issus de diverses philosophies occultes pour concevoir ses cartes. Le jeu de Waite est devenu le jeu de Tarot le plus populaire et le plus influent du vingtième siècle.

Le rider Waite est un des tarots que j’utilise.

Carl Jung et le Tarot de Marseille

La correspondance entre la distribution aléatoire des cartes de Tarot dans un tirage et les événements d’une vie humaine est une question de mystère. La science moderne, qui manque de concepts explicatifs pour de tels phénomènes, préfère croire qu’il s’agit de produits de la superstition. En revanche, le psychanalyste Carl Jung (1875-1961) propose une explication fondée sur le principe de l’intuition et la synchronicité, ou coïncidence pleine de sens.

Dans sa pratique de la psychanalyse, Jung a remarqué que les événements du monde extérieur correspondaient souvent symboliquement aux états psychologiques de ses patients. Il a noté que ces coïncidences significatives donnaient parfois « l’impression qu’il y a une sorte de prescience de la série d’événements à venir ».

Jung soutenait que les coïncidences synchroniques étaient des événements fortuits improbables dont le seul lien reconnaissable et démontrable entre eux est une signification commune, ou une équivalence. Il a comparé son idée de synchronicité au concept de Leibniz d’harmonie préétablie (la croyance que l’univers suit un plan divin) et à l’idée grecque ancienne de sympathie ou de correspondance cosmique (la croyance que les mêmes lois qui s’appliquent au grand univers s’appliquent également aux affaires humaines).

Tarot de Marseille, tirage et image du moment

Pour élaborer ses théories, Jung a fait des recherches sur les anciens systèmes de divination, notamment le Yi King, le Tarot et l’astrologie. Dans un article sur le système divinatoire chinois du Yi King, ou Livre des changements, Jung a déclaré que la science moderne est fondée sur le principe de causalité, et la causalité est considérée comme une vérité axiomatique.

Alors que l’esprit occidental tamise, pèse, sélectionne, classe, isole avec soin, l’image chinoise du moment présent englobe tout jusqu’au moindre détail insensé, car tous les ingrédients composent le moment observé.

En d’autres termes, le temps est un aspect essentiel de l’être et nous ne pouvons décrire aucune chose qui existe sans faire référence au moment où elle existe. Le moment où une chose naît est une partie essentielle de sa composition et de son identité. Si vous aviez le même corps physique, mais que vous étiez né à une autre époque et dans un autre environnement, vous seriez une personne différente de celle que vous êtes aujourd’hui.

Les arts divinatoires comme le Tarot et l’astrologie nous aident à accéder à cette réalité du moment. Jung a écrit à propos du Tarot que l’ensemble des images sur les cartes de Tarot sont des descendants lointains des archétypes de la transformation. Il a décrit le Tarot comme faisant partie d’un processus symbolique et une expérience archétypale.

Selon Jung, le processus symbolique commence lorsque nous rencontrons une impasse ou une situation impossible. Jung considérait que le but de l’étude du Tarot (ou de tout processus symbolique) était de parvenir à une conscience supérieure.

De nombreux tarologues considèrent l’utilisation des cartes comme un moyen d’entrer en contact avec la sagesse typologique archétypale de l’inconscient collectif, à partir de laquelle nous pouvons accéder à des images fondamentales décrivant la condition humaine.

Para ailleurs, l’observation de Rhine et de Jung selon laquelle un état émotionnel positif améliore la conscience psychique possède des implications importantes pour l’utilisation optimale du Tarot.

Aimer son tarot, choisir le bon moment, c’est avoir bien plus de garanties que le tarot nous renverra les bonnes images à notre conscience.

La projection psychologique et le Tarot

Le concept de synchronicité de Jung nous aide à comprendre le potentiel divinatoire du Tarot, la théorie de la projection psychologique moderne nous aide à comprendre l’utilisation du Tarot pour la compréhension de soi.

Jung propose de nommer synchronicité une relation entre deux événements qui ne relève pas d’une association causale, mais d’une association par le sens. Par exemple, vous vous posez une question et voilà qu’une réponse vous est donnée par l’entremise du discours d’un proche, par une représentation picturale, par quelque ligne d’un livre ouvert « au hasard », etc.

Carl Gustav Jung illustrait ce concept par le très célèbre exemple du scarabée d’or : alors qu’une de ses patientes en analyse lui racontait un de ses rêves et prononçait le mot scarabée d’or, un scarabée d’or s’écrasait sur la vitre de son cabinet, les troublant tous deux. Cette « coïncidence fortuite » allait permettre de relancer la thérapie stagnante de sa patiente…

La plupart d’entre nous connaissent le test des taches d’encre de Rorschach dans lequel une série d’images ambiguës est présentée au sujet, qui doit ensuite dire ce qu’il voit dans les cartes. Le psychologue qualifié interprète les réponses du sujet et établit un profil psychologique sur la base du contenu et du schéma de ces réponses.

Les cartes de tarot fonctionnent comme les taches d’encre de Rorschach en fournissant des stimuli ambigus sur lesquels nous pouvons projeter le contenu de notre psyché. Si nous contemplons nos projections, nous pouvons en apprendre beaucoup sur le fonctionnement interne de notre esprit.

Tout comme les progrès et l’orientation de la science sont déterminés par les questions que nous posons, il en va de même pour notre développement personnel. Nos questions expriment notre vision, nous conduisent vers l’avenir, concentrent une lumière dans le domaine de l’inconnu.

Tarot de Marseille, Astrologie et Numérologie

Chaque arcane majeure porte un nombre y compris les suites numérotées. De nombreux auteurs font le parallèle avec la numérologie et la symbolique des nombres. On peut certes y voir certaines similitudes, mais sur certaines associations je reste dubitative.

Par exemple, le nombre 5 en numérologie représente l’évolution, la croissance, le changement, la sagesse expérimentale, le besoin de liberté, l’adaptabilité, la quête de son centre, mais aussi la dispersion, l’agitation, la perte, l’incohérence, la vanité, le mensonge, la trahison, l’impatience, la décentration, l’incertitude.

Le « 5 » porte en lui ombre et lumière comme tous les autres nombres. Dans le Rider Waite Smith, que j’aime pourtant, les « 5 » affichent systématiquement en images le côté sombre du 5 : être jaloux de ce que l’on n’a pas su être ou avoir et l’agressivité qui s’en suit et la perte. J’avoue que cela me gêne.

Je ne suis donc pas certaine qu’il faille à tout prix mélanger numérologie et Tarot de Marseille, même si j’évoquerais sur chaque article la signification des nombres.

Je reste encore plus dubitative sur le mélange du symbolisme astrologique et celui du Tarot. Même si l’on peut y trouver certaines analogies parlantes (notamment les éléments air, feu, terre, eau), voir en chaque arcane une correspondance planète en signe me paraît absurde.

Tirages et Tarot de marseille

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises façons de tirer les cartes. De nombreux lecteurs de Tarot conçoivent leurs propres tirages pour des situations particulières. Quelques tirages sont devenus populaires en raison de leur pratique répandue ou de leurs liens avec d’autres disciplines occultes. Deux des tirages les plus populaires sont le tirage en croix celtique et la roue astrologique.

Chaque position de carte dans un tirage a une signification particulière qui vous aide à interpréter la signification de la carte qui se trouve dans cette position. La signification d’une carte individuelle dans une lecture dépend de nombreux facteurs :

L’art de lire un tirage consiste à tisser ensemble une histoire qui relie et synthétise les significations des cartes avec les significations de leurs positions dans le tirage. L’interprétation du Tarot est un processus imaginatif, intuitif et créatif, un peu comme l’appréciation d’une œuvre d’art. Le Tarot vous permet de puiser dans votre propre imagination. En tant que praticien du Tarot, vous devez vous sentir libre de concevoir vos propres tirages lorsque le besoin s’en fait sentir. Vous finirez par choisir quelques tirages qui répondent à vos besoins dans diverses situations.

Le débutant fera bien de commencer par des tirages plus simples avant de passer à des tirages plus complexes.

Les arcanes, à l’endroit ou à l’envers ?

Là encore, les points de vue divergent. Pour moi, les arcanes restent toujours à l’endroit. Ce sont les arcanes entre elles qui indiquent le caractère difficile ou plaisant d'un tirage ou d'une énergie. Je préfère également utiliser des tirages dont les positions préciseront ce qui est bon de faire ou ne pas faire. Du reste les arcanes mineures viennent affiner le tirage en majeures.

Toutes nos catégories dans la section Tarot de Marseille


Les arcanes mineurs du Tarot de Marseille
Tarot de Marseille
Les 56 arcanes mineurs du Tarot de Marseille 28/07/2022

La plupart de ceux qui s'essaient au Tarot de Marseille utilisent majoritairement les 22 arcanes majeurs, laissant de côté les 56 arcanes mineurs qui pourtant sont les plus à même de répondre à des interrogations de notre vie quotidienne. Premières explications.

Tirages et Tarot de Marseille
Tarot de Marseille
Tirages Tarot de Marseille - tirages en ligne et méthodes de tirage 13/10/2021

Comment faire des tirages avec le Tarot de Marseille ? Est une question qui revient souvent chez ceux qui débutent. J’ai toujours tiré les cartes comme je le ressentais. Ce qui tombe plutôt bien, car avec le tarot tout est dans le ressenti. Tant que vous accordez du respect à ce tarot plusieurs fois centenaire et que vous lui accordez une valeur, pour moi tout est audible. Je vous livre ici mon avis à ce sujet.

Les 22 arcanes majeurs du Tarot
Tarot de Marseille
Les 22 arcanes majeurs en images et en mots clés 02/11/2021

Le Tarot de Marseille ainsi que le Rider Waite Smith est constitué de 78 lames et contient 22 arcanes majeurs que l’on utilise selon différentes approches : l’approche divinatoire et l’approche orientée coaching. Les vingt-deux arcanes majeurs représentent des concepts spirituels, psychologiques ou idéologiques supérieurs et des forces vitales universelles.