07 86 44 72 87
t
astrologie

Signe chinois du dragon


Irrémédiablement attiré par les défis et le travail, le natif né sous le signe chinois du dragon ne doute jamais de ses chances de réussite et de sa capacité à vaincre l’adversité. Tantôt bienveillant, tantôt irrité, facilement réactif, il est malgré tout compatissant. On l’admire pour sa remarquable énergie ou on le fuit pour son exubérance, mais il ne laisse personne indifférent.

Signe chinois du dragon

« Le signe chinois du dragon » a une personnalité qui ne peut vivre sans un objectif précis à atteindre et qui se plonge tout entier dans ses projets. Impatient et impulsif, il n’a pas le sens de la mesure, il pense souvent avoir raison et peut à l’excès être despotique, tyrannique. Cependant, doté d’une grande force, d’une immense volonté, d’une grande confiance en lui, il aime l’action et les défis.

Le caractère du signe chinois du dragon

« Le signe chinois du dragon » pense souvent que personne ne peut se passer de lui, et que si, par hasard, on ne lui demande pas d’aide c’est que l’on n’ose pas. Quelles que soient les circonstances, il n’aime pas rester dans l’ombre et son comportement a toujours quelque chose d’un peu théâtral.

Irrémédiablement attiré par les défis et le travail, il ne doute jamais de ses chances de réussite et de sa capacité à vaincre l’adversité. Tantôt bienveillant, tantôt irrité, facilement réactif, il est malgré tout compatissant. On l’admire pour sa remarquable énergie ou on le fuit pour son exubérance, mais il ne laisse personne indifférent.

« Le signe chinois du dragon » n’hésite jamais à dire ce qu’il pense ou ressent. Direct, franc, droit il répugne à utiliser des moyens détournés pour obtenir ce qu’il veut. Son entourage ne craint pas qu’il ne respecte pas ses obligations, mais bien qu’il en fasse trop. Car il est habitué à la compétition, et il ignore superbement les signes de fatigue ou d’épuisement qu’il cherche toujours à dépasser.

Dynamique, il aspire à la réussite, et ne souhaite même pas intégrer le mot « échec » à son vocabulaire. Quand on le provoque, « Le signe chinois du dragon » peut réagir rapidement, mais sa colère retombe vite. Si vraiment on le blesse, le feu peut couver pendant des années, et finira par atteindre son ennemi au moment le plus inattendu.

Il est d’un naturel curieux, et pour lui, les affaires des autres sont les siennes. Sociable, il n’imagine même pas que l’on puisse apprécier la solitude. Il sait d’ailleurs se créer un important réseau de connaissances et d’amis.

Son talon d’Achille dans sa jeunesse est peut-être celui de manquer de capacité d’écoute et de vouloir dominer ou imposer. Certains le font brutalement, d’autres le font plus subtilement. Dans le meilleur des cas, il saura, pour le bien de l’autre, les amener là où il le veut.

« Le signe chinois du dragon » se donne toujours à fond, et c’est pour cette raison qu’emporté par la puissance de ses convictions, il ne se rendra pas toujours compte du caractère exagérément percutant de ses paroles.

Il sait être une source d’inspiration pour les autres et tirer parti du meilleur de chacun, tout en restant fidèle. Ses plus grands défauts restent du moins dans sa jeunesse, un ego démesuré et un côté mauvais perdant.

Il sait faire preuve de compassion, et n’abandonnera jamais quelqu’un qu’il a commencé à aider. « Le signe chinois du dragon » n’a pas besoin des autres pour asseoir ses propres forces, seuls sa foi et son propre jugement lui suffisent. Par contre, il déteste être placé en isolement et ne pas être tenu au courant des événements.

Quand il aime, il peut se battre pour l’autre sans vous soucier de lui, mais il peut aussi se battre avec la même énergie pour défendre ses idées qui sont souvent bien arrêtées. Pour lui, les défis sont là pour être dépassés, et le mettre au défi est parfois bien imprudent.

Sûr de lui, et avec l’âge « le signe chinois du dragon » peut devenir un leader charismatique qui exsude un magnétisme personnel respirant le succès, la force et la compassion.

Le signe chinois du dragon et le professionnel

Pour peu qu’il s’en donne la peine, « le signe chinois du dragon » a évidemment tout pour réussir. Il sait joindre l’effort personnel à la conscience de ses responsabilités. Toutefois, il est enclin à négliger un peu trop l’intendance et à se décharger aussi sur les autres des détails qui l’ennuient.

Lorsqu’il est pris par une idée, un projet, il peut abattre un travail considérable, harassant tous ses collaborateurs sans même s’en rendre compte. En fait, « le signe chinois du dragon » refuse la médiocrité : un état qu’il n’accepte ni en lui ni chez les autres.

Aimant, les situations de défi ou les situations extrêmes, il peut être l’homme (ou la femme) de la dernière chance. Il n’aime ni les situations routinières ni l’enfermement.

Travailler avec « le signe chinois du dragon » n’est pas toujours simple, car il n’aime pas partager la tête d’affiche, et prendre des décisions en commun. Il aime décider seul. Son dynamisme et son esprit de compétition le pousse parfois à promettre plus qu’il ne le peut et à jouer les imprudents.

Le signe chinois du dragon et l’argent

Il aime prendre des risques et il aime entreprendre et c’est rarement pour le plaisir de l’argent, mais pour le plaisir de faire et d’être. Il n’accepte pas de renier ses idées, ses convictions pour de l’argent.

Quand il donne, c’est avec grande générosité et lorsqu’il dépense c’est aussi sans compter, car il n’est pas un adepte des bas de laine et des petites économies. Cependant par son charisme, l’argent vient souvent à lui.

Le signe chinois du dragon et la santé

« Le signe chinois du dragon » est remarquable par sa constitution solide, son inaltérable vitalité et son étonnante capacité de résistance. Il est tout aussi capable de fournir des efforts longs et soutenus que de réunir son énergie pour donner le maximum de lui-même sur un temps très court. Il méprise la douleur et refuse d’accorder son attention à ses petits ennuis de santé, car il ne supporte absolument pas les situations qui échappent à son contrôle. Pour lui, rien n’est plus humiliant que de tomber malade, puisque c’est la preuve qu’il est vulnérable. Il recule alors au maximum le moment de se faire soigner. Mais c’est une erreur, qui peut lui coûter cher !

« Le signe chinois du dragon » possède comme tout le monde, des points faibles, des organes plus fragiles que d’autres. Chez lui, en dehors de la vue, ce sont principalement le cœur et la circulation sanguine. Il est donc prédisposé aux affections cardio-vasculaires, surtout s’il doit faire face à de lourdes responsabilités. Pour peu qu’il se laisse peu à peu dévorer par les soucis, et c’est alors l’infarctus !

Il doit savoir lever le pied de l’accélérateur de temps en temps et s’accorder des périodes de détente. Il doit aussi prendre garde à ce qui risquerait de nuire à l’épine dorsale, car son dos est une zone fragile : déplacements de disques, ennuis vertébraux entraînant vertiges et malaises. Un autre point mérite une attention particulière : c’est la vue, qui accuse une faiblesse assez souvent marquée sous le signe du Dragon.

Il aime le sport, car il est pour lui un excellent moyen de briller, tout en utilisant efficacement son énergie débordante. Mais il est trop axé sur la compétition, ce qui le conduit souvent à dépasser ses limites. Pourquoi ne pas considérer le sport principalement comme un plaisir et non comme un spectacle ?

Le signe chinois du dragon et son comportement amoureux

Passionné, généreux et totalement aveugle aux défauts de l’être aimé, « le signe chinois du dragon » le protège contre vents et marées. Il est galant, démonstratif tant avant que pendant le mariage. Il met souvent son conjoint sur un piédestal et n’a de cesse de lui rendre hommage. Il a le cœur sur la main, et n’aura aucun secret pour son conjoint, mais, s’il se rend compte d’une infidélité, il devient beaucoup plus percutant et lui rend la monnaie de sa pièce.

En amour, il se montre exigeant et aime à être aimé, adoré, respecté.

Quand « le signe chinois du dragon » aime, il veut partager et tout mettre en commun. Pour le séduire, il faut un mélange de fragilité et de force et savoir aussi vous laisser votre liberté.

Lorsqu’il fonde une famille, bien sûr il s’en occupe, mais il apprend aussi à ses enfants, l’autonomie et le sens des responsabilités.

D’autre part, s’il est assez actif et sociable, il n’est pas « dragon » à rester au foyer. Ainsi très tôt, il expulse ses petits lance-flammes hors du nid afin de les préparer à affronter le monde.

Le partenaire idéal du dragon

Un être farfelu, dynamique et expansif comme lui. Un « serpent » mystérieux, et malicieux. Un « cheval » fougueux et dynamique. Un « singe » facétieux et ambitieux. À éviter les rabat-joie, les anxieux, les demandeurs de tendresse à n’en plus finir, ceux qui n’osent rien.

Le dragon d’eau

L’influence de l’eau a pour effet de tempérer le dynamisme et le caractère parfois inflexible du dragon. « Le dragon d’eau » est démocrate et ne joue pas les despotes. Il est capable d’accepter les idées des autres.

Négocier ne lui fait pas peur non plus, il ne considère pas les autres comme ses sujets. Il est souvent prêt à écouter ou à comprendre. Derrière son air sage et avisé, il sait user de force et d’énergie quand la situation l’y oblige.

Il défend ses idées avec brio et ne se lance pas forcément dans des missions dites impossibles.

Le dragon de bois

« Le dragon de bois » peut être tout ce qu’on veut sauf, indifférent et agressif. Les grands airs qu’il prend souvent pour attirer l’attention peuvent être considérés comme un péché mignon et n’assombrissent pas ses réelles qualités sociales. Il a de la bonne volonté, s’enthousiasme pour les meilleures causes de l’humanité et sait faire preuve de dévouement. C’est un être sociable, de charmante compagnie, et qui peut d’un tour de main détendre une atmosphère explosive.

Plus sociable que les autres, « le dragon de bois » accepte et aime travailler en équipe, mais à condition de rester le chef ou de pouvoir garder son indépendance.

Curieux, il cherche toujours à comprendre comment les êtres ou les choses fonctionnent. Pointilleux et perfectionniste à ses heures, il a besoin de trouver des réponses logiques et claires à ses questions.

Généreux, ouvert, il ne se départit cependant pas de ses idées, et son interlocuteur a plutôt intérêt à argumenter de manière convaincante avant d’aller y voir de plus près. En effet, habituellement doux et pacifique, le natif peut exploser lorsqu’il est excédé. C’est alors « un dragon » crachant des boules de feu, c’est-à-dire des injures et des imprécations qui dépassent largement ses pensées. Mais il se calme vite et n’éprouve pas de gêne à reconnaître son tort.

Le dragon de feu

« Le dragon de feu » est incontestablement le dragon des dragons, c’est-à-dire un dragon chez qui le côté actif, dynamique, atteint son paroxysme. Son caractère est riche de potentialités surprenantes.

Rien ne paraît inaccessible au « dragon de Feu ». La difficulté le stimule et l’amuse. L’ardeur qu’il met à accomplir un projet est proportionnelle au caractère grandiose que ce projet offre. En outre, il aime mener cent combats à la fois, même s’il sait que le risque d’épuisement l’attend en permanence.

Franc, direct, il pense pouvoir commander, voire mépriser son entourage et être aimé de retour quand même. Despote, « le dragon de feu » est aussi incorruptible et ses projets ne sont toujours qu’ambitieux et grandioses.

Son ego est tout aussi démesuré que ses envies. Il peut juger très vite sans, toutefois, prendre le temps de la réflexion. « Le dragon de feu » ne supporte pas d’attendre et, s’il est employeur, il veut tout tout de suite et épuise son entourage qui doit, toujours sauter comme un ressort pour lui.

Mais le côté généreux, passionné du « dragon » lui reste acquis. Et c’est sans doute pourquoi on lui pardonne plus facilement son caractère difficile. Sa personnalité est subjuguante, et s’il apprend l’humilité, il sera sans conteste un leader charismatique suivi et aimé.

Le dragon de métal

« Le dragon de métal » est doué d’une grande capacité de travail. À peu près comme le buffle, il ne se sent bien dans sa peau que lorsqu’il est en train de faire quelque chose, surtout quelque chose de difficile.

Il abomine les tires aux flancs. Il écoute l’avis des autres et est même capable de les comprendre, mais ne compte que sur ses idées pour agir. D’ailleurs, il n’hésite pas à se battre pour ses opinions, manquant bien souvent de la plus élémentaire diplomatie.

Le « dragon de métal » a une préférence marquée pour les activités ostentatoires : le goût du panache, en effet, fait partie intégrante de sa personnalité. « Le dragon de métal » n’aime pas suivre les sentiers battus, et prise l’originalité. Il ne passe jamais inaperçu, et sa devise pourrait être : « cela passe ou cela casse ».

Le dragon de terre

« Le dragon de terre » pense que tout doit s’expliquer, plus réaliste que, les autres dragons, il aborde la vie et ses projets en tenant compte de données concrètes.

Cependant, il aime garder un contrôle sur les choses, les gens et les situations.

Tout en étant enflammé comme les autres dragons, le dragon de terre sait rester courtois et réservé quand il le faut. Attention cependant à ne pas fouler du pied sa fierté ou son sens de l’honneur, car là il partira inexorablement en croisade pour la rétablir.

Plus que tout autre dragon, le « dragon de terre » a besoin de se faire accepter, reconnaître et aimer. C’est un moteur qui ne pourrait tourner sans le carburant que constituent encouragements, compliments et mêmes flatteries. Mais une fois lancé, ce moteur peut réaliser de véritables exploits.

Cet article est réservé aux abonnés VIP et VIP

S'abonner

Mes articles sont le fruit de 30 ans de formation et d'expériences et vous livrent des connaissances riches, fouillées et sérieuses en astrologie, en astropsychologie et en psychologie.

D'autres articles à lire dans la « sous-catégorie » : Astrologie chinoise & signes chinois

  • Calculer son signe chinois

    En astrologie chinoise, il existe 12 animaux, 5 éléments et 2 modes.

    Par exemple, l’année chinoise qui commença le 4 février 1970 et...

  • Signe chinois du buffle

    Le signe chinois du buffle  est calme, fort, patient et il possède une grande force d’âme. Tenace, il travaille sans relâche, quels que...

  • Signe chinois de la chèvre

    Tourmentée avec un caractère doux, le signe chinois de la chèvre a un besoin de se sentir aimée et soutenue. Le signe chinois de la chèvre...

  • Signe chinois du cheval

    Le signe chinois du cheval est un aventurier dans l’âme, incapable de freiner ses impulsions et certains de ses sentiments. Charmeur, gai,...

  • Signe chinois du chien

    En Général, le signe chinois du chien est fidèle, affectueux. Honnête et loyal, il ne supporte pas l’injustice. Très peu matérialiste et...

  • Signe chinois du cochon

    Le signe chinois du cochon est jovial et semble abrupt, mais, si l’on regarde bien, on trouve une belle personnalité sous cette apparence....

  • Signe chinois du coq

    Le signe chinois du coq est le plus ostentatoire de tous les signes chinois. Orgueilleux, déterminé, trop sûr de lui, parfois vaniteux et...

  • Signe chinois du dragon

    Irrémédiablement attiré par les défis et le travail, le natif né sous le signe chinois du dragon ne doute jamais de ses chances de réussite...

Questions & commentaires


Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour que je puisse répondre à une question qui concerne votre thème