Mercure en astrologie : comprendre pour s'adapter

wave shape

Mercure en astrologie

Mercure en astrologie est ce que l'on appelle une planète rapide ou planète personnelle ou encore une planète intérieure. Mercure fait partie des planètes en astrologie qu'il faut prendre en compte pour étudier le « MOI », la psyché.

  • Mercure est en domicile dans le signe du gémeau et le signe de la vierge
  • Maisons astrologiques attachées à mercure : la maison 3 et la maison 6
  • Exaltation de mercure : dans le signe du verseau
  • Mercure est en exil dans le signe du Sagittaire
  • Mercure est en chute dans le signe du Poisson
  • Élément de mercure : air (froid et sec) / terre et humide
  • Polarité : neutre
  • Durée du cycle de mercure : 357 jours environ
  • Aspect symbolisant mercure : le semi-sextile
  • Âge de la vie correspondant : l’adolescence
  • Mercure stationne 30 jours par signe (environ)
  • Mercure ne s’éloigne jamais de plus de 28 degrés du soleil

Mercure dans un thème astrologique

Mercure en signes : donne des indications sur notre fonctionnement mental, notre manière d’apprendre et d’assimiler les expériences, notre capacité d’adaptation.

Mercure en maisons : renseigne sur nos sujets de réflexion de prédilection, mais là où aussi notre activité mentale est la plus importante. Là où nous nous montrons inventifs, curieux, mais aussi rusés et parfois menteurs.

Mercure, maître des maisons : influence la maison astrologique qu’il maîtrise. Exemple : Mercure est en 5 — almuten des maisons 5, 6,8 et 9.

Mercure en aspects : les planètes qui aspectent Mercure colorent l’énergie mercurienne : notre manière d’échanger les informations, de les comprendre (très important, car plus encore qu’une autre planète elle épouse l’énergie de la planète aspectante).

Le symbolisme de mercure sur un plan psychologique

  • habileté langagière
  • habileté corporelle
  • excellents raisonnements
  • compréhension rapide
  • excellent sens pratique
  • aptitude à l’éloquence
  • facultés d’adaptation.
  • débrouillardise
  • bonne sociabilité

le journaliste, l’enquêteur, l’archiviste, l’écrivain, l’orateur, l’informaticien en sont des exemples connus de notre vie de tous les jours

en - :

  • mental dispersé
  • gaucherie et maladresse
  • communication superficielle
  • esprit calomnieux et médisant
  • bavardage mental incessant
  • manque de persévérance

Le symbolisme de mercure sur un plan archétypal

Mercure est lié à la capacité à se connecter et d’une, à son monde intérieur (relié à la lune, Neptune, vénus, saturne) et de deux, au monde extérieur (mars, jupiter, soleil).

Mercure nous indique ce que capte en premier l’individu. Un mercure en taureau sera un sensitif (toutes les informations liées aux 5 sens) quand un mercure en poissons sera nettement plus intuitif et captera tout ce qui passe à la portée de son esprit réceptif et foisonnant. Le mercure en sagittaire aura l’esprit porté par les grands débats d’idées, etc.

Sur un plan archétypal, Mercure est une planète « animus » : je récolte et j’analyse rapidement les informations, je m’adapte et je les communique si besoin. Mercure est à l’image du Dieu « Hermès » : vif, rapide, rusé et excellent orateur. Mercure / Hermès est le dieu du langage.

Les paroles, les écrits, la musique, la danse relèvent de mercure ainsi que tous types de langages plus abstraits comme les mathématiques qui permettent de déchiffrer le monde ou l’astrologie (en lien avec Saturne).

Mercure exprime ce que :

  • Le soleil est
  • Vénus désire
  • Mars défend
  • Jupiter idéalise ou projette
  • Saturne construit
  • Uranus entrevoit
  • Neptune ressent

C’est la planète mercure qui relie les divers fragments d’une personnalité. Il est un peu le metteur en scène de notre théâtre personnel. C’est Mercure qui ramène les éléments inconscients à la conscience et nous permet de tenir à distance les affects qui nous paralysent. C’est aussi Mercure qui nous trompe et nous pousse à nous éloigner de notre voie intérieure.

N’allez donc pas croire que Mercure soit une planète innocente. Comme toute autre planète, elle porte en elle sa part d’ombre et rentre dans l’équation de « l’animus négatif» quand elle est mal intégrée :

Quand une personne est « possédée par son animus », tout concourt à :

  • La violence verbale envers soi et envers les autres (humiliation et dévalorisation)
  • Un mental qui boucle sur lui-même, se fatigue et fatigue les autres
  • Une Incapacité à se relier « vraiment » à ses émotions ou celles des autres.

Quand une personne possède « un animus faible », tout concourt à :

  • une difficulté à se connecter au monde extérieur
  • une difficulté à se situer dans un champ conscientiel

Comprendre le fonctionnement de sa psyché
Blocages, patterns, schémas récurrents, dons, potentiel
Je veux être bien avec moi-même

Archétypes liés à mercure

Mercure est la seule planète qui épouse parfaitement l’énergie du signe dans lequel elle se trouve. Voilà pourquoi on parle de mercure comme une planète polymorphe. Il devient nocif avec le nocif et bénéfique avec le bénéfique. Hermès / Mercure était le messager des Dieux, un Dieu de la métamorphose et de l’adaptation qui réunit les opposés : ce qui est en haut (le soleil) et ce qui est en bas (pluton).

Le langage ne réunit-il pas ? N’est-ce pas lui qui fait remonter les contenus de l’inconscient vers le conscient ? Les mots ne peuvent-ils pas guérir et faire souffrir ?

Mercure représente l’archétype du Puer (l’éternel adolescent, l’enfant divin), l’ombre du Senex (saturne). L’un est l’ombre de l’autre. Ainsi dans un thème, on étudie les deux.

Mercure : Puer et Senex

Le « Puer aeternus », image archétypique de l’inconscient est l’ennemi de la stagnation. Il est hanté par l’aspiration à la vie éternelle et recherche en tout une expérience spirituelle qui le délivrera de la fatalité de la mort. Il est représenté dans les mythes comme « l’enfant divin » qui s’il devait mourir serait ressuscité. Tout ce qui est sur terre, naît, vit se désintègre et meurt.

Le « Puer » voudrait se soustraire à cette fatalité. Il cherche à s’assurer que la vie n’est pas que biologique et dépourvue de finalité, de sens. Il est l’esprit qui perdure. Il est encore l’enfant, l’adolescent qui n’est pas arrivé à maturité. Il est à l’origine de tout développement, de toute excitation avant que l’objet de cette excitation ne prenne forme dans la matière et soit soumis aux lois de la mortalité.

En cela, Mercure le représente bien. Le « Puer archétypique » cherche à se délivrer de l’étreinte de la mère (nature, mère biologique, matière) pour rejoindre le père (esprit, spiritualité). Ce faisant il représente assez bien les individus emprisonnés par « un complexe maternel », soit par excès ou soit par manque d’amour de la mère : individus immatures, puérils, brutaux voire cruels, bien plus dans l’intellect que dans la relation.

Mercure, en tant que « Puer archétypique » s’éloigne tant que ce peut du « père terrestre » : saturne, son ombre et sa hantise. Saturne ne lui rappelle que trop que tout être vivant est soumis à des lois d’ordre physique et moral. Mercure considère « Saturne » comme un rabougri, sinistre, rabat-joie et moraliste. Saturne lui aimerait que son « Puer de fils » accepte sa mortalité et s’ancre dans la réalité et la maturité afin qu’il incarne toute sa créativité.

De là, vient le dilemme entre « Puer et Senex » : l’esprit et la matière. L’esprit « Puer » ne peut et ne veut se laisser enfermer dans quelconque « vie ordinaire », il se veut unique et brillant. « Puer » n’a pas tort, c’est bien parce que l’on se pense unique que l’on a le courage de s’exprimer créativement pour laisser un message que l’on juge important. Le « Puer » à l’image de mercure est rempli d’idées, mais laisse aux autres le soin de les concrétiser.

L’esprit « puer » serait lettre morte dans sa quête de rédemption, de nouveauté et d’immortalité s’il n’y avait rien à racheter, à remplacer et s’il n’y avait rien d’éphémère. Le « Puer / mercure » ne peut être sans le « Senex / saturne ».

Les deux archétypes fonctionnent de pair. D’ailleurs, il existe des faux gémeaux et de faux capricornes.

Je suis ascendant gémeaux , mais mon mercure se trouve en capricorne trigone à saturne : je suis un faux gémeaux.

Dans mon thème, plus que dans d’autres « Puer et Senex » sont intriqués, et pour tout vous dire, je pense vraiment bien les vivre tous les deux.

Le « Puer » est nouveauté et légèreté quand « Senex » est sécurité et durabilité. La sécurité a peur de la nouveauté, du changement et de l’effondrement. En cela Uranus a un peu du « Puer aeternus » aussi.

  • Le « Puer » craint la loi et la structure
  • Le « Senex » craint la désintégration et le chaos.

Le « Puer » souhaite l’immortalité et un destin unique, mais c’est souvent l’effort et le travail qui inscrivent une oeuvre, un personnage dans la pierre.

Interprétation de mercure dans son thème natal

etude mercure theme natal

Pour cette interprétation de mercure dans un thème natal, j’ai choisi un autre thème que le mien : celui d’une cliente.

  • Mercure est en Gémeaux
  • Mercure est en maison 5
  • Mercure est conjoint au soleil et carré à mars, almuten de 3 et de 10
  • Mercure est almuten de 5, 6,8 et 9
  • Mercure est en trigone à jupiter
  • Mercure est au trigone de pluton
  • Mercure est en opposition à Neptune

Mercure en Gémeaux

Mercure est en domicile. La native a donc l’esprit vif, très ouvert à tout ce qui l’entoure et à tout ce qui lui paraît nouveau. Mille idées lui traversent l’esprit et tel un papillon se posant de fleur en fleur, elle butine tout ce qui lui passe à portée de cerveau. Sa compréhension est rapide. Tout l’intéresse, elle observe tout et note tout dans un coin de son cerveau « épinglé par une multitude de Post-its ». Son langage est à la hauteur du personnage : rapide et vive, elle saute du coq à l’âne et tourbillonne. Une fois qu’elle a compris, elle passe à autre chose. Elle s’intéresse à tout, s’adapte à tout, mais n’approfondit pas toujours tout et possède en elle une grosse tendance à se disperser, qu’elle doit sans cesse contrôler.

Mercure en maison 5 conjoint au soleil et trigone à jupiter

Ici, Mercure conjoint au soleil se trouve en maison 5 : dans la maison de l’expression spontanée du « MOI ». Ce mercure est donc non seulement vif, animé, car il est en Gémeaux, mais aussi très spontané, créatif et parfois aussi enfantin. Elle aime faire ce qu’elle veut quand elle le veut et dire ce qu’elle veut dire quand elle veut le dire.

C’est aussi une excellente position pour faire du théâtre et jouer des rôles.

C’est un « mercure » bavard, expressif, touche à tout, mais qui ne tient pas en place et se veut libre. C’est aussi un mercure instable et versatile qui a du mal à se concentrer longtemps et se lasse assez vite des choses. Il lui faut sans cesse du nouveau, car il déteste par-dessus tout la routine, les contraintes et la pression. C’est un mercure qui aime être en roue libre.

Ce mercure est combuste (à moins de 8 degrés du soleil) : la native a souvent du mal à être objective et ne tient pas toujours compte de l’avis des autres. Elle a donc beaucoup de mal à écouter « vraiment ». Elle pense écouter, mais revient sans cesse sur ses propres idées et ses propres expériences.

Mercure combuste conduit périodiquement à l’épuisement mental : fatigue, nausées, vertiges et burn-out. Ceci est d’autant plus vrai que l’almuten de 6 (la santé) est mercure.

Bien que cela soit difficile à avouer ou s’avouer, cette position planétaire (mercure combuste soleil) induit une envie de se mettre en scène, de briller, d’être détentrice d’une parole qui compte. Ne pas être « écoutée », « entendue » est une souffrance pour elle. Elle peut d’ailleurs à la fois être paralysée à l’idée de s’exprimer et en même temps être pressée de le faire.

Je lui conseille vivement de trouver des activités afin de diminuer cette charge mentale : yoga, méditation, nature, sophrologie, travail avec les mains, activités aquatiques et bien sûr le théâtre afin de satisfaire sa grande propension à « parler, parler ».

Avec un almuten de 6 en maison 5, la discipline et les « règles » ne sont sûrement pas son fort, bien qu’elle ait conscience de leur utilité. En effet, mercure almuten de 6 est combuste : elle en fait trop, puis épuisée, elle laisse tomber. Un peu comme une enfant qui joue à fond, emportée par le moment d’excitation, puis s’écroule de fatigue.

Ensuite, disons qu’elle écoute plus facilement ses propres règles qu’elle n’est amenée à respecter celles qu’on lui dicte. Il vaut donc bien mieux qu’elle travaille à son compte que d’être salariée. L’autorité « d’un chef » lui est pénible. L’autodiscipline n’est pas non plus son point fort, du moins sur la durée.

Mercure en maison 5, conjoint à vénus en maison 5

Si comme on l’a vu précédemment la native aime jouer sa vie en roue libre, elle est aussi de nature joviale, un brin charmeuse et aime naturellement les gens avec qui elle cherche à bien s’entendre.

Mercure conjoint à vénus indique une propension naturelle à aimer l’art, la culture, la littérature et les échanges. Vénus est almuten de 9, tout ce qui touche à la quête de sens est donc aussi valable (spiritualité, philosophie). Ces domaines le « mobilisent » et occasionnent regain d’intérêt et curiosité.

Mercure est au carré à mars, almuten de 3

Mars est la planète de l’affirmation de soi. Mercure est la planète de l’expression de « SOI ».

Mars en maison 3 occasionne souvent des luttes de pouvoir et de l’agressivité avec l’entourage. Qu’elle en soit l’auteur ou la victime, les premiers échanges de sa vie ont été marqués par la planète mars. Elle a dû chercher à se battre pour s’affirmer et s’exprimer (ici, les deux sont liés, mars étant dans la maison de la communication). Cela induit souvent un pattern conscient ou inconscient : « je dois me battre si je veux m’exprimer » ou « les autres cherchent constamment à me dominer et m’empêchent de m’exprimer » ou encore « quand je m’exprime, j’attire la colère des autres ».

Par ailleurs, Mercure est en carré à mars, ce qui indique une vraie difficulté pour la native qui peut longtemps garder en elle « ce sentiment d’agression » même quand il n’en est rien. Elle peut à son tour se montrer dure et par moment agresser en retour sans toutefois en être vraiment consciente.

Le jour où la native dépassera ce carré, elle saura être percutante et charismatique, à l’oral comme à l’écrit, sans se sentir agressé ni agresser quiconque.

J’attire votre attention sur le fait que mercure est de loin, la planète dominante et que mars est almuten de la maison 10 qui est dans le signe du scorpion : le destin, la profession. Ainsi mars et mercure sont étroitement liés à une idée de profession, de vocation ou de destin. Mercure est aussi almuten de la maison 8 (les crises, les remises en question, les transformations).

  • L’almuten de 10 est aussi almuten de 3 : mars
  • l’almuten de 10 est lié à l’almuten de 8, de 6 et de 5 (mercure)

Une profession possible qui incarnerait son vrai « MOI » se dessine-t-elle dans votre tête ? Lisons la suite.

Mercure combuste au trigone de jupiter

Une fois les effets de la combustion de mercure canalisés, le trigone de jupiter à mercure est de bon augure. Jupiter planète d’expansion liée à celle de la communication. Oui cela parle beaucoup et ça pense beaucoup, avec brio du reste. Point très positif, c’est une position qui suggère que l’on puisse guider et convaincre les autres par la parole, une fois les excès maîtrisés, car guider c’est aussi beaucoup « écouter ». Autre point fort ? Mercure trigone jupiter apporte beaucoup d’humour.

Mercure combuste au trigone de pluton

Avec mercure au trigone de pluton, son esprit est investigateur, perspicace, totalement à son aise dans les insondables mystères. Elle aime l’envers du décor. Caustique et décapante, elle excelle dans l’art de prêcher le faux pour savoir le vrai, d’autant que Pluton se trouve en maison 9 (quête de sens).

Bien qu’en quête de reconnaissance et d’estime (voir plus haut), elle reste concentrée et vigilante sur ce qui lui est essentiel, et reste capable de faire basculer radicalement ses perspectives. Elle a la possibilité de par son thème de maintenir avec constance ses objectifs, une fois les effets du carré à mars intégrés.

Mercure combuste en opposition à Neptune

Mercure domine largement Neptune dans ce thème. Pendant longtemps, notre native a été instable, dispersée, sans point de fixation. Elle a pu manquer de clairvoyance sur ses souffrances, voire faire le pitre pour conjurer ses états d’âme qui la dérangeaient. Tantôt mercure la poussait à tout analyser, tantôt Neptune la plongeait dans le brouillard total. Conscient et inconscient n’ont pas de point d’équilibre. Il faut bien évidemment, équilibrer la part anima et animus en elle. Elle doit à la fois écouter sa voix intérieure et analyser en conscience. Si elle y parvient, alors elle pourra montrer le chemin.

Notons que dans ce thème, l’animus est dominant, on parle alors de possession par l’animus, mais cette possession n’est pas en grande partie venimeuse pour autrui, mais bien plus pour elle. Redonner vie et place à son anima (la vie en elle, être une mère pour elle et les autres, s’aimer et aimer, se relier à elle et aux autres) sans être effrayée, lui sera salutaire.

Puer ou Senex

Avec une maison 5 en Gémeaux, fortement occupée, y compris par mercure et Saturne en Gémeaux, notre native est plus « Puer » que « Senex », même si nous portons en nous les deux archétypes.

Et vous, où se trouve votre mercure ?

Comment le vivez-vous ? Vous reconnaissez-vous dans votre mercure ? Savez-vous dans quel signe Mercure se trouve ? Vous sentez-vous capable de communiquer, d’échanger, de négocier, de vous adapter ? J’attends vos commentaires et vos questions.

D'autres articles connexes sur l'univers de mercure en astrologie

Le symbolisme de mercure en astrologie en questions

Mercure est synonyme d'adaptation, pourquoi ?

Mercure représente en autre nos fonctions cognitives, mais aussi la manière dont nous construisons notre pensée et élaborons notre carte du monde. Cette carte du monde n'est pas le territoire. C'est grâce à mercure et par le biais de nos 5 sens et à travers nos expériences que nous enrichissons notre carte du monde et que nous nous adaptons. Un mercure pauvre entraîne ipso facto une carte du monde pauvre et un panel de choix pauvre. Un panel d'options pauvre face à la vie réduit notre capacité d'adaptation. Nous nous sentons alors emprisonnés.

Est-ce une bonne chose d'avoir dans son thème natal un mercure fort ?

En astrologie, comme dans la vie, tout est question d'équilibre. Toute planète porte son ombre en elle et son contraire. Un mercure puissant dans un thème natal met le doigt sur des capacités de réflexion et d'analyse puissantes. Mais si Mercure (le logos) n'est pas tempéré par des indices de compassion et d'empathie, l'individu va tomber dans l'intellectualisme stérile. Car au final, Mercure est là pour mettre en relation notre monde intérieur avec le monde extérieur. Mercure est au service, certes de notre MOI, mais la relation (l'éros) reste le but final.

Le signe dans lequel se trouve mercure modifie-t-il beaucoup son interprétation ?

Mercure reste Mercure, la planète de la compréhension, de l'apprentissage et de l'adaptation. Mais oui, Mercure plus qu'une autre planète est impacté par le signe dans lequel il se trouve et les aspects qu'il reçoit. Un Mercure en cancer ou un Mercure en verseau n'a rien à voir. Un thème natal s'étudie avec finesse, ainsi étudier Mercure en signes offre un premier niveau d'interprétation, mais cela ne suffit pas.
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rédiger et valider un commentaire
07 86 44 72 87
Question rapide?
t
t