Bébé bélier : la tornade du zodiaque

wave shape

Bébé bélier : introduction

Ce texte s’adresse avant tout aux bébés « ascendant bélier » c’est-à-dire les enfants qui ont en astrologie leur maison 1 dans le signe du Bélier. Sa planète en astrologie est mars (affirmation de soi, combativité). Je rappelle que l’ascendant est le MOI de contact, la personnalité avec laquelle il contacte le monde. Cette personnalité est innée et instinctive.

Le bébé Bélier (Le soleil en Taureau) va lui devoir apprendre à s’individualiser sur un mode « Bélier ». Il pourra le faire très tôt ou petit à petit.

Ascendant Bélier de votre enfant : avertissement

L’ascendant signe la personnalité, le moi de contact inné. On « est » son ascendant, mais on « devient » son soleil (signe solaire). Il se peut que l’ascendant bélier de votre enfant ne lui corresponde pas sur tout.

Bébé bélier : s’affirmer

Le bébé bélier, bien que très dynamique est assez turbulent et demande beaucoup de surveillance. Casse-cou, il demande, comme tous les signes de feu à être bien cadré et encadré.

L’enfant Bélier est direct et franc. Toujours impatient, il se montre également casse-cou. Il déteste être frustré et vous honore de belles colères lorsque vous ne cédez pas.

Heureusement pour vous, il n’est pas rancunier et passe vite à autre chose. Attention, le petit Bélier n’est pas adepte de la réflexion avant l’action. Il veut toujours faire vite et obtenir vite.

L’enfant Bélier manque de tact, de diplomatie et de douceur et il est un farouche adepte du tout ou rien et peut se montrer à l’occasion brutal. Tout petit il cherchera à vous faire plier par la séduction, la colère ou un mélange des deux.

Bébé bélier : l’indépendant

Fier, il voudra rapidement « faire tout seul », et se fâchera et se vexera s’il n’y arrive pas. N’hésitez pas à l’encourager ! Aimant concentrer toutes les attentions sur lui, ce petit casse-cou peut se monter très émotif, et affectueux.

Par ailleurs, vous vous en doutiez, Bébé bélier ne va pas attendre patiemment son repas, il va le réclamer à « faire demander grâce un malentendant » et plus grand il se servira dans le frigo et sans permission.

Bébé bélier mangera vite et de manière insatiable. Ne tombez pas dans le piège de satisfaire toutes ses frustrations, cela deviendrez vite un puits sans fond.

Bébé bélier : bébé New York, l’enfant qui ne dort jamais

Bébé bélier n’est pas un gros dormeur (eh oui, aie !) et récupère vite. Et comme il ne reste jamais en place, il dort par intermittence et vous laisse peu de plages libres.

zut, heu ! c’est à quel âge l’école déjà ?

Vous l’aurez compris Bébé bélier est naturellement plein d’énergie. Évitez d’attiser encore ce comportement, et pensez à aménager un palier de décompression, de transition entre ses jeux et ses périodes de sommeil. En grandissant proposez des jeux calmes, de la lecture, écouter de la musique, avant de dormir, bref, tout sauf courir et sauter.

Le petit Bélier est un instinctif, et aime apprendre par l’expérience et déteste qu’on lui impose une quelconque autorité ou résistance, car pour lui, seule la sienne compte. (un point commun avec les lionceaux). Bébé bélier consomme les jouets aussi vite que son intérêt pour eux disparaît, et à l’occasion ne se gêne pas pour les casser si d’aventure un audacieux jouet se montrait récalcitrant.

Non, mais, mais qui c’est le chef ici !

Si son énergie à jouer est inépuisable, malheureusement sa capacité de concentration laisse à désirer et Bébé bélier se lasse vite (oui je compatis) et vous suggère de l’inscrire très vite à une activité sportive, si vous voulez l’aider à canaliser son énergie et l’apprendre à se défouler sur autre chose que ses jouets ou ses frères et sœurs, qu’il aime par ailleurs tant qu’il reste le chef et l’unique premier !

De plus le petit bélier adore les sensations fortes, vous lui offrirez ainsi un dérivatif de choix.

Bébé bélier : Prendre son autonomie

Bébé bélier ne rêve que de prendre son indépendance, sans subir l’autorité des adultes. Très tôt, il voudra vous imposer son rythme, voulant manger seul, marcher à tout prix, refusant votre aide et piquant une crise si vous essayez. Il cherchera constamment à tester vos limites. N’entrez pas dans le jeu des rapports de force qu’il affectionne. Faites-lui savoir que vous n’êtes pas content(e), mais que tant pis, c’est lui qui se gâche la vie.

Jouez avec son orgueil, son besoin de rentrer en compétition en prenant exemple sur d’autres qui eux, y sont déjà arrivés. La réputation de casse-cou du petit bélier n’est pas usurpée et il voudra toujours aller plus loin, plus vite et autrement.

Mais si le petit bélier n’a peur de rien, vous serez obligé encore longtemps de lui expliquer que de devenir autonome, c’est aussi savoir se protéger et rentrer entier à la maison, sans avoir démoli la moitié du quartier ou s’être mis à dos la moitié de l’école.

Il faudra lui apprendre que de devenir grand, c’est accepter les contraintes, les limites, pour se donner toutes les chances de mener à bien ses projets.

Vous devrez lui apprendre sans cesse à terminer ce qu’il a commencé. Et comme le petit bélier reste fort centré sur lui, il vous faudra lui faire comprendre que de devenir grand c’est aussi prendre en compte les besoins des autres.

L’enfant Bélier et les autres

Le Bébé bélier fervent partisan du tout ou rien ne fait pas dans la demi-mesure : ou il adore ou il déteste : apprenez-lui que tout n’est pas aussi binaire.

Il n’est nullement timide pour le faire savoir et prend bien évidemment les devants. Il adore être aimé et sait se montrer fort charmeur. Mais aussi très jaloux s’il a l’impression d’avoir un rival.

Le Petit Bélier aime naturellement les rapports de force et adore en créer, cela représente un moteur pour lui, une excitation qui le fait vivre. Veillez donc à ne pas entretenir se climat et tentez de toujours désamorcer ou de ne pas tomber dans la réactivité.

L’enfant bélier déteste avoir tort, ainsi apprenez-lui à prendre en considération le besoin et les idées des autres, et réprimandez-le quand il use de la faiblesse des autres ou de ses petits camarades. On soutient le faible, on l’aide à devenir plus fort, on n’en profite pas.

Le Bélier étant primaire (dans le sens thalamique), il lui faut un secondaire en face de lui, ou quelqu’un qui se comporte comme tel. Donc, si vous le pouvez présentez-lui des petits copains, taureau, balance, capricorne, scorpion.

En ce qui vous concerne, essayez d’être toujours, calme, réfléchi, et montrez-lui que pour bien décider, il faut prendre un temps de recul et c’est ce que vous faites. S’il sent que vous vous énervez, c’est fini, il aura un pied sur vous, et les deux à l’adolescence.

Votre enfant Bélier est déjà un indépendant dans l’âme, qui voudrait tout faire seul et décider seul de sa vie. À l’adolescence le phénomène s’empirera, prenez les devants, ne vous laisser pas déborder sous prétexte qu’il est débrouillard, il n’a pas encore la maturité et son impulsivité lui ferait faire des bêtises.

L’enfant Bélier à l’école

Dès la maternelle, l’enfant Bélier aimera l’école, car il aimera avoir des contacts et jouer. Il y verra un bon dérivatif à l’ennui possible. De plus il voudra faire comme les grands très tôt et sera donc tout fier de s’y rendre. Comme dans d’autres domaines, l’énergie et le besoin de compétition de votre petit bélier vous emmèneront peut-être à quelques rendez-vous pour indiscipline, mais lui demander de se tenir tranquille c’est comme demander à un dauphin de ne pas nager.

En règle général, le petit bélier travaille bien : sa motivation ? être le premier bien sûr ! Petit hic, ce n’est pas le champion du travail soigné. Une fois que notre petit bélier a compris, il est pressé de passer à autre chose et a du mal à trouver du plaisir à finaliser son travail.

Les matières où il faut rester des heures à apprendre sans bouger ne seront pas son fort ( à moins d’un apport de l’élément terre dans son thème). Fier, le bélier n’aime ni les remarques désobligeantes ni les ordres, et si Madame l’institutrice veut finir son année avec tous ses cheveux, il lui faudra de la psychologie alliée à une certaine fermeté.

L’adolescent Bélier

Outre la période critique que représente l’adolescence pour le rapport à l’autorité, l’adolescent Bélier aura plus de problèmes encore que les autres, car il détestera encore plus obéir à un ordre, avoir tort, devoir le reconnaître. La seule solution : beaucoup de fermeté, mais en même temps, le laisser prendre aussi des initiatives pour éviter l’effet cocotte minute.

L’adolescent bélier aura en horreur le fait de devoir vous rendre des comptes, et estimera très vite que tout ceci relève de sa vie privée, et les professeurs seront classés régulièrement comme des imbéciles incapables de comprendre quoi que ce soit et surtout eux.

Soucieux (se) de plaire, il faudra particulièrement le surveiller lors de sorties ou il pourrait prendre des risques idiots. L’alliance de l’impulsivité et du désir d’être au centre des regards sera une problématique pour les parents.

Individualiste et plus encore à l’adolescence, ne comptez pas sur lui pour qu’il vous aide à la maison. Seule l’idée d’en retirer un bénéfice pourrait le faire lever de son canapé (bienveillance des parents pour une sortie ou l’argent de poche).

Encore une fois, rappelez-lui ce que vous vous êtes efforcé de lui apprendre petit et qu’il a bien vite oublié pendant cette période critique : il n’est pas seul à la maison et les autres ont des droits. Et oui, lui aussi a des devoirs et des responsabilités à prendre comme tout à chacun dans ce foyer.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le futur adulte qu’il deviendra, vous pouvez lire l’article sur l’ascendant Bélier écrit pour des adultes.
Connaître le thème astral de son enfant
Les graines semées dans l'enfance développent de profondes racines.

Le bébé bélier en questions

Faut-il réprimer les colères du bébé bélier ?

Ne pas confondre, canaliser et réprimer. Si vous les réprimez, avec le temps, il les refoulera. En apparence, vous aurez gagné, mais en fait vous aurez perdu. L'énergie marsienne ressort tôt ou tard et au plus elle aura été refoulée, au plus elle sera dangereuse quand elle fera son coming out. La colère exprime parfois un besoin insatisfait et à ce titre elle est nécessaire. Veillez simplement que cette colère ne le détruise ni lui, ni les autres et faites-le progresser vers un mode d'expression moins explosif.

Comment contenir l'énergie débordante de mon enfant bélier ?

Une énergie ne se contient pas, elle se libère et se canalise. Plus qu'un autre, l'enfant bélier aura besoin de la libérer. Le sport est bon moyen et surtout les arts martiaux. Apprenez-lui simplement à ne pas la libérer au détriment des autres (bagarres, agressivité etc.). Faites-lui faire des activités qui le défoule et apprenez-lui à s'en servir positivement. L'art et les activités créatrices (anima) sont des chemins vers l'énergie balance dont un ascendant bélier (fort animus) a besoin pour équilibrer l'union des opposés dont nous avons tous besoin.

Mon enfant bélier ne termine jamais ou rarement ce qu'il a commencé, comment faire ?

Le propre de l'énergie marsienne (mars est maitre du bélier), c'est de vivre l'instant, la pulsion du moment. Il ne le fait pas vraiment exprès. Tout l'intéresse et surtout ce qui est nouveau. En fait c'est commencer quelque chose qui l'exalte. C'est donner vie à quelque chose qui le stimule. Faites-lui faire des courtes activités mais obligez-le à les terminer. Et variez souvent. Petit à petit, allongez le temps des activités. Et surtout laissez-le les choisir.

Vous pouvez aussi lire

Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour rédiger et valider un commentaire
07 86 44 72 87
Question rapide?
t
Twitter out-of-nothing.life