La maison 4 en astrologie : racines et mythologie personnelle

wave shape

La maison 4 ou « fond du ciel »

La maison 4 en astrologie évoque tout ce qui nous permet de nous enraciner : la maison 4 évoque donc la famille, nos fondements, l’ADN de la famille, le terreau qui fut le nôtre, mais aussi les conditionnements liés à notre culture familiale et notre monde intérieur conscient.

Les maisons définissent les « champs d’expérience de la vie » et sont au nombre de 12 ; ils sont en analogie avec les signes astrologiques. Une maison est toujours à analyser avec son opposé : ici, l’axe « maison 4 et maison 10 ». La maison 4 en astrologie est reliée à la lune, au signe du cancer et à l’eau.

  1. La maison 4 : on s’enracine
  2. La maison 10 : pour mieux grandir et nous accomplir

La maison 4 en astrologie : l’enracinement

Après que l’enfant :

  1. ait appris à dire « je » grâce à la maison 1 ;
  2. ait assuré la continuité de son existence en se nourrissant, en dormant, en exprimant ses besoins grâce à la maison 2 ;
  3. soit allé à la découverte de son environnement grâce à la maison 3 ;

l’enfant se heurte à un cadre, à une autorité logiquement bienveillante qui est celle de ces parents.

Cette autorité limite autant qu’elle conditionne la volonté de l’enfant, qui apprend ainsi à se structurer. L’enfant accepte d’autant mieux cette autorité que ces parents lui apportent sécurité et protection (dans la logique des choses). La maison 4 en astrologie nous renseigne sur ce qui nous incite ou non à contrôler volontairement nos besoins instinctifs, à reconnaitre une autorité extérieure et donc à accepter les frustrations et un début de cadre.

L’enfant obéit d’autant mieux à ses parents que l’enfant donne corps à cette filiation, qui légitime l’ascendant que ses parents ont sur lui. Ainsi au cœur de cette obéissance filiale, nait en filigrane le concept de « racines ». Du reste, détenir un nom et des parents, c’est provenir de quelque part ; c’est aussi acquérir une histoire, un foyer et par extension une culture.

Ainsi, « la maison 4 en astrologie  » évoque l’acceptation de nos origines culturelles, biologiques et psychologiques.

La maison 4 en astrologie : notre monde intérieur

« La maison 4 en astrologie » symbolise la psyché consciente, c’est-à-dire les pensées, les images mentales, les souvenirs, les émotions et les ressentis. Avez-vous déjà essayé de passer une journée à porter attention à votre monde intérieur tout au long de vos activités ?

Si vous le faites, vous vous apercevrez que, tout au long de vos conversations, apparaissent une multitude d’images, de souvenirs et d’émotions qui ne revêtent strictement rien en commun avec la conversation ou l’activité en cours, du moins sur un plan rationnel.

Si certaines images viennent de vos souvenirs et sont reliées à l’enfance, aux parents, à la famille et au passé en général, d’autres viennent tout droit de votre imagination, de vos rêves, de votre sensibilité et de votre intuition et semblent se créer tout naturellement sous la forme de pensées diverses.

Jung appelait tout ce matériel intérieur la mythologie personnelle.

Bien que ces images soient abstraites et subjectives, elles détiennent une influence démesurée sur notre vie, car elles influencent notre relation au monde extérieur et à la réalité.

Les personnes marquées par la maison 4, le signe du cancer ou la lune sont, pour leur part, très inconscientes de l’existence de cette « mythologie » et sont envahies continuellement par ce monde intérieur. C’est ce qui explique les sautes d’humeur, le vague à l’âme et les réactions instinctives déplorables.

Un monde intérieur plaisant entraine une forme d’enthousiasme et de confiance. Un monde intérieur malheureux entraine une lourdeur et une forme de pessimisme. La « maison 4 astrologique » représente donc l’ensemble des images qui habitent notre psyché consciente.

La maison 4 en astrologie : le refuge, le foyer

La maison 4 nous assure un sentiment d’appartenance d’abord à un foyer, une famille, puis par extension à un pays. La maison 4 se rapporte donc au foyer qui rassure, protège ainsi que tous les objets qui apportent un confort. Elle symbolise ce qui nous abrite et qui représente un refuge.

La maison 4 en astrologie : les parents

Beaucoup d’astrologues se disputent pour savoir si « la maison 4 en astrologie » représente le père ou la mère. En fait, la maison 4 représente celui ou celle des deux parents, qui symbolise le mieux l’autorité et la filiation dont l’adolescent cherchera ensuite à s’affranchir pour gagner sa propre indépendance.

Bien évidemment, lorsque cette autorité est symbolisée par la mère dans un thème féminin, il est possible que la jeune fille ait une piètre idée du sexe masculin et pour un jeune homme une image somme toute peu inspirante de son futur rôle de père.

Petit rappel ; la maison 4 ne renseigne pas sur le caractère objectif des parents, mais nous renseigne sur le ressenti du natif et sur son expérience « parents ».

De manière personnelle, une maison 4 astrologique trop forte mène toujours le natif à ériger des murailles autour de lui. Incapable de s’affirmer, de s’assumer sans avoir peur de l’autre, cela le mène à l’infantilisme, à une acceptation passive de son destin. Parfois avec une maison 4 forte et un almuten puissant et non affligé, le natif peut vouloir jouer un rôle important au sein de sa communauté. Si la maison 10 est elle aussi puissante, le natif peut être attiré par la politique plutôt de droite et conservatrice (protéger les traditions, la puissance et la culture de son pays => valeurs : famille, patrie, travail).

« La maison 4 en astrologie » évoque toujours ce qui a trait à l’enracinement, la sécurité. Ainsi, par analogie, la maison 4 évoque les valeurs immobilières, le patrimoine foncier, les terrains et les objets qui se lèguent de génération en génération.

Les valeurs spéculatives ne présentent aucun point commun avec la maison 4, mais bien plus avec la maison 8.

Si la maison 4 astrologique est bien exploitée

  • La mythologie personnelle est fructueuse.
  • L’image du héros apparaît forte.
  • Le natif possède en lui un ensemble d’images positives de soi et de la vie qui sont bien ancrées dans la psyché et qui permettent l’expression saine de la personnalité.
  • L’individu apprend de mieux en mieux qui il est en explorant sa psyché, ses intuitions et ses émotions. Il découvre ses craintes et ses motivations. Il devient de plus en plus conscient.
  • L’individu établit des racines familiales, personnelles et culturelles qui apparaissent solides et fiables. Il possède une famille (au sens large du terme) qui peut lui venir en aide lorsqu’il en a besoin.
  • L’individu a la capacité de vivre en couple de façon saine. Il n’apporte pas son lot de problèmes familiaux pouvant miner le couple dès le départ.
  • L’intuition, le monde intérieur et l’imagination s’expriment facilement.
Même si chaque situation demeure singulière, c’est le cas avec la lune comme maître d’ascendant et non affligée, ou encore valorisé à l’ascendant ou au maître d’ascendant ou encore en maison 4. Le maître de la maison 4 se trouve en bonne relation avec celui de la maison 1 et celui de la maison 2.

Si la maison 4 astrologique est surexploitée

  • L’individu se perd dans l’exploration du conscient. Il en retire une confusion plutôt qu’une clarté de soi.
  • L’individu n’arrive pas à sortir de son monde intérieur pour intégrer le monde extérieur. Il développe des phobies et des angoisses.
  • Le vague à l’âme prend constamment l’individu par surprise.
  • Lorsque « l’ombre » triomphe dans la mythologie personnelle, un ensemble d’images négatives de soi et de la vie hantent l’individu et l’empêchent de vivre sainement son existence.
  • L’individu est prisonnier de son foyer et de sa vie intime.
  • L’individu éprouve des difficultés à prendre ses propres décisions et créer son propre foyer
  • L’individu éprouve une difficulté à se détacher du modèle familial qui sert toujours de référence constante
  • Le foyer devient le seul lieu où l’individu se sent en sécurité.
  • L’individu devient dépendant du passé et des patterns familiaux.
  • l’individu crée une dépendance à ses parents trop forte qui le mènera à une incapacité à s’affranchir de ses parents pour gagner sa propre autonomie
  • L’individu reste toujours quelque part « le fils ou la fille », sans exprimer sa propre individualité.
C’est le cas par exemple, même si chaque cas reste différent, avec une maison 4 en cancer qui comporte un amas planétaire. Une lune non affligée qui se positionne au sein d’un amas planétaire en maison 4. Ou encore un amas planétaire en maison 4 qui relit la maison 4 à la maison 1.

La maison 4 en astrologie : une maison 4 trop faible

  • L’individu ne se connaît pas, donc il ne peut pas débuter le processus de développement personnel.
  • L’individu se dissocie de ses émotions et de son monde intérieur.
  • L’individu ne développe jamais ses capacités d’imagination.
  • L’individu reste inapte à bâtir un foyer solide et pérenne
  • L’individu rejette la notion de parentalité
  • L’individu ressent peu d’attachement pour ses parents et ses racines
  • L’individu ne se sent nulle part chez lui et ne trouve aucun endroit où il se sent en sécurité
Une maison 4 excessivement faible, non occupée et dont l’almuten est très affligé peut être synonyme de vagabondage, d’errance. Notamment, si Neptune s’immisce dans la partie.

Interprétation d’une maison 4 en astrologie

  • La Maison 4 est dans le signe du lion
  • Le soleil, maître de 4 en maison 10 et en verseau
  • Le soleil trigone à pluton
  • Le soleil est en sextile à la triple conjonction « Mars/Jupiter/Neptune »
  • La lune maître archétypale de la maison 4 se trouve en maison 7 et en sagittaire

La maison 4 n’est pas occupée. Son maître, le soleil est en chute. Mais il est soutenu par le maître de la maison 7 et la maison 8, Jupiter. Il est soutenu par mars son fidèle allié.

La maison 4 n’est donc ni forte ni faible. Le soleil ne reçoit pas d’aspects difficiles. Vous noterez que le soleil est almuten de la maison 12.

Comprendre le fonctionnement de sa psyché
Blocages, patterns, schémas récurrents, dons, potentiel
Je veux être bien avec moi-même

La maison 4 en astrologie : la psyché consciente et le monde intérieur

Le signe du lion évoque la créativité, l’expression personnelle, l’ambition, la générosité, la positivité, la volonté. Le natif a donc une imagination créative et débordante. Son monde intérieur est fertile, riche et positif (soleil sextile Jupiter/Neptune).

Le soleil est en verseau, ce qui apporte une touche d’inventivité, d’excentricité et d’intuition. Le natif passe sans doute plus de temps à créer son propre monde intérieur, plus qu’il ne se laisse emporter par des images venues de l’inconscient.

En effet, je suis adepte, de la visualisation créatrice, qui consiste à envoyer des images du conscient vers l’inconscient.

Par contre, il emporte, tant que ce peut, son monde intérieur à l’extérieur : le soleil, maître de la maison 4, se trouve en maison 10. C’est donc un natif qui sait partager son monde intérieur et demeure capable de s’en servir comme tremplin pour s’accomplir socialement.

Les films (soleil sextile à Neptune) d’anticipation, de science-fiction (soleil en verseau), d’épopées, de croisades, d’action (soleil en sextile à mars) font sans doute écho à son propre monde imaginaire sans doute un brin idéaliste et hollywoodien (soleil sextile Neptune).

Le monde intérieur du natif n’est pas uniquement « hollywoodien » (Neptune, puis Jupiter, forment les aspects les plus serrés au soleil). Le soleil aspecte aussi Pluton par trigone. Le natif est donc naturellement porté aux réflexions profondes et parfois plus sombres. Il a sans doute un goût marqué pour l’introspection volontaire et la psyché humaine, y compris dans sa noirceur. Notez que le soleil maîtrise la maison 12 par le biais du système des almutens.

La maison 4 en astrologie : les racines

Précisons que le natif a été adopté : en l’occurrence moi. Je n’ai donc eu connaissance de mes origines qu’à l’âge de 34 ans. Mon père biologique (le soleil) était une personne qui avait un goût prononcé pour la libre expression de soi. Mon père biologique était un père solaire et charismatique qui a dû faire office de chef de famille très jeune à 14 ans, puisque son propre père, mon grand-père, est mort assassiné. Il s’est battu pour survivre (soleil sextile à mars), pour devenir ce qu’il a été, plus qu’un autre à une époque où être tsigane n’était pas un avantage.

Il était marqué par la volonté de trouver sa place. Moi-même, une fois adoptée (ADN psychologique oblige), j’ai donc toujours souhaité être MOI, développer ma propre individualité, en dehors de tout formatage (soleil en verseau).

Il est l’heure de préciser que je suis tsigane de sang, puisque mes deux parents biologiques l’étaient. Les Tsiganes (issus de la vraie culture tsigane) forment un peuple fier qui aime être ce qu’ils sont sans concessions et aiment vivre libres. Un peuple qui vit au présent. Le signe du lion évoque l’instantanéité du moment présent, contrairement au verseau, qui lui, possède toujours un pied dans le futur, même s’ils possèdent en commun le besoin de s’individuer.

Mon histoire plonge donc ses racines dans un terreau où :

  • être soi (maison 4 en lion)
  • être libre (soleil en verseau)
  • combattre, se dépasser (soleil en sextile à mars)
  • être tolérant (soleil en sextile à jupiter)
  • être sans frontières (soleil en sextile à Neptune)
  • créer et se créer est naturel, mais aussi
  • ou des choses ont été cachées (soleil trigone à pluton)
  • ou des événements traumatiques ont été vécus (soleil trigone à pluton)

L’univers de pluton (mort, épreuves, secrets, occultisme, mystères de la vi) s’inscrit dans l’ADN familial. Ma grand-mère était une « drabarni » (herboriste, astrologue et cartomancienne).

Mon père a fui la Roumanie ; ma grand-mère a perdu son mari, mort assassiné ; ma tante, la sœur de mon père est morte à 17 ans assassinée aussi ; 2 de mes oncles biologiques ont été exterminés dans les camps d’Auschwitz.

Notez que le soleil est almuten de la maison 12. La maison 12 évoque l’éloignement, le flou, ce qui réside obscur et caché. Et en effet, j’ai été « volée » à mon père biologique à l’âge de 7 mois. J’ai donc grandi sans connaître mes origines jusqu’à l’âge de 34 ans (le 17/09/2005).

Le 17/09/2005, « Mercure progressé » (communiquer, parler, savoir, apprendre) était en conjonction exacte à mon soleil natal (maître de la maison 4).

La conjonction « Mercure - Soleil » en transit était aussi en conjonction à mon pluton natal (processus de remontée à la conscience) et trigone à mon soleil natal (maître de la maison 4). Précisons que Mercure est aussi mon maître d’ascendant.

Vous lirez souvent qu’une « maison 4 en lion » signe une famille aisée qui aime le beau et le luxe. Ce n’est pas une vérité absolue, loin de là. Mon père biologique vivait en roulotte, par contre il créait de ses mains des pièces en métal forgé. Il créait ses magnifiques roulottes en bois lui-même.

La maison 4 en astrologie : la capacité à créer un foyer

Vous lirez habituellement qu’une « maison 4 astrologique en lion » dénote d’une volonté d’être le chef dans son foyer et de rayonner tel un Louis XIV au milieu de sa cour et de sa magnifique demeure très luxueuse. Possible, mais je pense que cela dépend bien plus du reste du thème que de la seule maison 4 en lion.

Le signe du lion, la maison 5 (sa maison archétypale) et le soleil évoquent en premier lieu l’expression naturelle de soi. Le natif souhaite donc créer un foyer où :

  • chacun s’exprime librement (maison 4 en lion)
  • demeure indépendant (soleil sextile à mars)
  • bienveillant (soleil sextile Jupiter)
  • tolérant (soleil sextile Neptune)

Avec le maître de la maison 4 en verseau, le foyer ne peut être traditionnel, ce n’est pas possible. Le natif souhaite plus voir son foyer comme un lieu de discussion et de libertés qu’un foyer très « parental ». Avec « la lune en sagittaire », « une maison 4 en lion » et « un soleil en verseau », le natif souhaite plus que tout faire confiance en ses membres et favoriser leur autonomie et les pousser à être eux-mêmes. Il jouera peut-être les gendarmes garants des règles de vie du foyer, mais à contrecœur. Le foyer construit exhale un côté bohème et le natif met l’accent sur des valeurs intellectuelles et spirituelles.

Quand le soleil (l’individualité) est aussi maître de 4, l’individualité découle plus fortement encore de ses origines. D’ailleurs, avant de connaître mes origines à l’âge de 34 ans, et notamment l’histoire de ma grand-mère, je me suis intéressée au tarot de Marseille et à l’herboristerie ; j’avais 15 ans (soleil trigone à pluton). Je me suis intéressée à la vie après la mort, j’avais 10 ans ; je me suis intéressée à l’astrologie, j’avais 20 ans. Mes parents adoptifs, des gens très bien au demeurant, mais très cartésiens, ne versaient absolument pas dans ce milieu.

La maison 4 en astrologie en questions

Le foyer parental dans lequel nous avons été grandi est-il si important ?

Il a une importance capitale. Psychologues et neuroscientifiques sont nombreux à penser que l’environnement dans lequel est élevé un enfant déclenche et active des prédispositions biologiques et psychologiques qui engendrent la violence, le manque d’empathie, l’insensibilité émotionnelle. À l’inverse, une famille aimante et protectrice joue un grand rôle sur notre stabilité comportementale et émotionnelle. Nous connaissons tous, l’ADN, mais moins l’ADN psychologique qui joue un non moins grand rôle. Les facteurs biologiques, psychologiques et familiaux qui se cumulent interagissent tous entre eux et engendrent nos comportements et nos réactions.

Sommes-nous nos gènes familiaux ?

Nos gènes, nos racines, nos origines, notre famille engendrent pour une part ce que nous sommes. Quand l'individu fait face à trop d'insécurité, de violence et de douleurs très jeune, il n'a que peu de moyens de lutter: son MOI est trop faible, trop immature pour cela. Il va donc absorber tout cela. Si l'environnement familial façonne un individu, il reste toujours possible de se déprogrammer quand cet environnement a été anxiogène, néfaste ou criminogène. Encore faut-il trouver un peu de bonté et d'aide sur notre chemin. La conscience et la conscience de soi s'apprend. Ensuite, que vous rejetiez, refouliez vos racines ou que vous les acceptiez, quelque chose de vos racines se trouve en vous. Vous ne vous résumez pas à cela, mais elles sont parties constituantes.

Existe-t-il une bonne configuration pour une maison 4 en astrologie ?

J'ai tendance à pense que non, tout est leçon, tout est tremplin à l'apprentissage. Vous avez la maison 4 qui vous convient pour cela. Maintenant à vous de savoir quoi en faire. Faut-il laisser monter la sève des racines jusqu'aux branches? Faut-il la purger ? Une maison 10 (l'accomplissement social et personnel) vous attend, celle qui est accessible à partir de la maison 4.

Vous pouvez aussi lire

Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour rédiger et valider un commentaire
07 86 44 72 87
Question rapide?
t
Twitter out-of-nothing.life