Le verseau en amour : l'amoureux du soi authentique

wave shape
Cet article comporte 2940 mots

Le verseau en amour : introduction

Le verseau indépendant est capable d’aimer profondément pour peu que l’on ne cherche pas à entraver sa liberté d’action et de pensées. Cérébral, il exprime peu son affection pourtant très présente.

Portrait du verseau

« Le signe du verseau », à lui seul, n’explique pas votre comportement amoureux.

Le signe du verseau représente l’individualisation, la volonté de devenir, la volonté consciente « d’être » et de « faire » sans formage ni préprogrammation.

Voir l’article sur la signification du soleil dans un thème astral

L’ascendant Verseau représente le « MOI » de contact, le comportement : je suis, je réagis instinctivement.

La lune dans un thème astral reste primordiale à étudier.

Ce « portrait amoureux du verseau » vous correspondra :

si certaines de ces configurations existent dans votre thème astral :

la planète dominante (ou l’almuten) de votre thème est Uranus  ;
votre thème comporte un amas planétaire en verseau ou en maison 11 ;
la lune et vénus se trouvent en signe d’air et plus encore en verseau  
Saturne, maître ancien du verseau, et Uranus, maître moderne du verseau, contactent plusieurs planètes ;
votre dominante demeure l’élément « air » ;
votre maître d’ascendant se trouve en signe d’air et plus encore en verseau ;
votre maison 7 ou le maître de la maison 7 se trouve en verseau ou en signe d’air (sauf la balance) ;
Uranus se trouve proche de l’ascendant

Ce « portrait amoureux du verseau » vous correspondra moins :

si certaines de ces configurations existent dans votre thème astral :

La planète dominante demeure une planète de terre ou d’eau
Votre ascendant est de type terre ou eau
Votre thème comporte un amas planétaire en signe de terre ou eau
La lune contacte la lune, vénus, Neptune ;
La lune se trouve en signe de terre ou d’eau ;
Vos autres planètes et surtout Vénus se trouvent en signe de terre ou d’eau ;
La maison 7 et/ou le maître de la maison 7 se trouvent dans un signe de terre ou d’eau ;

Par ailleurs, le vécu, l’éducation a énormément d’importance. Si vous ne connaissez pas votre thème astral, je vous invite à vous inscrire.

Le verseau et l’amour

Le verseau est un éveilleur aussi en amour, et tente toujours d’apprendre à son partenaire que l’amour est restreint par la possession. Le verseau sait bien qu’autrui ne lui appartient jamais et donc laisse toujours l’autre libre de tout.

Ce qui parfois est pris par le partenaire comme de l’indifférence, de l’inconstance, de l’instabilité, de l’insensibilité. Le verseau tenant plus que tout à sa sacro-sainte liberté, ne supporte pas d’être collé, et fuit la plupart du temps devant ce genre de comportements.

Ouranos, principe primordial, lié à l’esprit, représente le souffle créateur fécond et opposé à Chronos (durée, stabilité, incarnation, forme) dans la théogonie d’Hésiode, abhorre l’idée d’incarner dans la matière son génie créatif, car à ses yeux, la forme détruit la perfection de l’esprit.

Le verseau ne peut d’ailleurs pas supporter longtemps, la routine et les habitudes qui jalonnent souvent la vie d’un couple classique. Son modèle serait plutôt du genre Jacques Dutronc et Françoise Hardy : Ensemble, mais libres et surtout et chacun chez soi.

Si vous savez respecter son besoin de liberté et d’expériences nouvelles voire de solitude (le verseau aime la solitude !), votre conjoint Verseau sera le plus fidèle qui soit, il cherchera toujours à vous aider et vous fichera une paix royale.

Mais, ne comptez pas qu’il renie ce qu’il est par amour pour vous. L’amour avec un verseau n’est jamais calme ! Un jour, il est fou de vous, le lendemain non, le troisième aura besoin de silence et reviendra quelques jours plus tard plus amoureux que jamais. Oui, c’est déstabilisant, mais ses idées vont et viennent tel le vent et le Verseau est toujours préoccupé par l’esprit.

Par amour de la liberté, le verseau n’aime pas les relations trop intimes, dans lesquelles il ne se sent pas à l’aise, le verseau n’aime pas ce qui réduit et le limite. Aimer, pour les autres, est synonyme de « faire des concessions ». Le verseau, à l’instar d’Ouranos, déteste être limité dans ses choix et ses désirs. Le verseau ne s’amputera jamais de ce qu’il est.

Par contre, il peut « aimer » n’importe qui, quel que soit sa race, son âge ou sa provenance socioculturelle. Le verseau est sans frontière. Mais sachez que le verseau tombe plus facilement amoureux d’une idée que d’un être humain à moins que vous ne représentiez à vous tout seul le monde des idées. Le monde des idées fascine le Verseau.

Le verseau aura toujours tendance à s’intéresser, voire à vibrer davantage pour l’humanité ou ses semblables, être profondément et violemment ému ou déçu pour une cause, un voisin, un prisonnier, la petite vielle d’en face, le chien maltraité, que son conjoint. Le mariage l’enferme, mais les grandes causes l’électrisent.

Pour le verseau, l’amour ne doit jamais rimer avec dépendance. Et comme il n’aime pas l’ennui, il choisit toujours (inconsciemment) les relations les moins conservatrices et celles où il ressent qu’il peut se renouveler constamment.

Le verseau n’aime pas les relations qui le mettent sur un piédestal, car elles l’obligeraient à se montrer à la hauteur de ce que l’on attend de lui, et réduiraient d’autant sa marge de liberté. Être conforme à ce que l’on attend de lui est une idée qui lui est insupportable.

Il aime jouer le rôle d’éveilleur dans le couple, et s’attache à rendre l’autre libre, y compris si par ce biais, il devait accepter que l’autre parte sans le retenir. Si l’objectif est difficile à poursuivre dans sa prime jeunesse, il s’y oblige ensuite, et selon un arc réflexe, il se construit ainsi peu à peu.

Aborder le Verseau

Vous voulez séduire un verseau ? Soyez toujours fourmillant d’idées ! Stimulez-le ! Ne le laissez pas faire le tour de vous en 3 minutes ! Et ne lui demandez jamais de revenir sur ses principes. D’ailleurs, vous ne changez pas un Verseau, c’est lui qui vous change. Soyez vous, osez être vous et ne prétendez jamais être ce que vous n’êtes pas. En une journée, il aura fait ses valises.

S’il vous donne l’impression que vous lui plaisez, c’est normal, le verseau aime tout le monde, sauf les personnes bornées, mais il n’aime personne en particulier. Pour lui plaire, il faut vraiment sortir de l’ordinaire. L’avantage, c’est que peu lui importe que vous ayez des défauts, si à ses yeux vous n’êtes pas Mr ou Mme tout le monde.

Les dîners aux chandelles ? Très peu pour lui ! L’accompagner chez des amis ou à l’association du quartier ? Pourquoi pas ? Mais surtout, discutez, échangez, cherchez ses centres d’intérêt.

Le verseau séduit et aime séduire, il aime être aimé, se laisse aimer, en réclame, pratique une intimité unilatérale, mais éprouve rarement la passion qui consume pour l’autre et qui du coup réduirait sa liberté de penser et de faire. Il préfère l’estime, la tendresse, l’amitié, les coups de cœur et le désir par intermittence qui lui offre le grand avantage de ne pas le lasser trop rapidement.

Ne cherchez donc pas à lui mettre le grappin dessus dès le départ et soyez d’abord son ami, car c’est dans l’amitié que le Verseau est le plus loyal, le plus fidèle. Si vous savez être à la fois son ami(e) et son amour, vous aurez toutes les chances de le garder.

Vivre avec le conjoint Verseau

Pour vivre avec un conjoint Verseau, il faut avoir le sens des réalités pour deux, car si le verseau peut être charmant à vivre, il ne brille guère par son pragmatisme.

De plus, on n’oblige un Verseau à rien, raison ou pas, obligatoire ou pas, si vous y tenez, il vous faudra le faire seul, ou attendre que l’idée lui passe par la tête (à moins d’indications contraires venant nuancer cet état de fait).

Allergique à tout ce qui ressemble de loin ou de près à des obligations, à l’autorité, aux structures, vous aurez souvent l’impression de tout avoir sur le dos. Le seul moyen d’y parvenir c’est de lui faire rentrer dans la tête que cela vient de sa propre décision.

Indépendant, il aura envie d’être à son compte et s’il ne le peut pas, il supportera mal la pression imposée et l’autorité d’un chef si ce dernier n’a pas à ses yeux l’étoffe pour l’être. Attendez-vous à des frustrations et à des énervements à la maison.

Comme il s’ennuie facilement, laissez-le se passionner pour ce qu’il veut, cela vous évitera d’avoir à supporter sa mauvaise humeur. À part cela, il n’est pas du genre à chercher les conflits, et il peut se montrer très attentionné et il est souvent toujours prêt à faire plaisir. Il tiendra plus que tout à ce que vous vous sentiez libre d’être ce que vous êtes.

Un verseau ne formate personne.

Il est adepte du : « fais ce que tu veux ». Pour certains, cela peut ressembler à de l’indifférence, mais dans sa tête, aimer, c’est laisser l’autre libre. L’autre doit choisir seul son chemin, il n’a pas à s’en mêler.

Avec les enfants, il se montrera plus impliqué quand ils seront grands, car il n’est pas forcément à l’aise avec les bébés qui ont toujours besoin de soins constants. La réalité et lui, ça fait deux. Pour un verseau, s’adapter à la réalité du monde est tout un apprentissage. Cependant très tôt, il sera très sensible à leur éveil intellectuel et tiendra énormément à ce qu’ils soient ce qu’ils sont. Il ne les formatera pas et ne projettera aucun désir castrateur sur eux. Humaniste, il leur transmettra un certain sens des valeurs.

Dans la théogonie d’Hésiode, Ouranos n’aime pas ses enfants qu’ils jugent trop imparfaits. Ouranos entretenait une idée parfaite de ce qu’ils devaient être, et une fois faits chair, il les a trouvés trop limités par la forme, trop englués par l’action limitante de la matière.

N’allez pas faire un raccourci, en pensant qu’un Verseau n’aime pas ses enfants, mais ce qu’il aime avant tout chez les siens, n’est pas tant leur apparence ou ce qu’ils font, mais ce qu’ils sont, dans le sens du « je suis » lié au soi individuel. Le parent « Verseau » n’est pas une nourrice au sens traditionnel du terme, mais un éveilleur d’esprit, un guide pour la liberté d’être, peu lui importe la forme que cela prend. Le parent « Verseau » est fier lorsque son enfant aligne ses actions avec son « soi » profond, quand son enfant a réussi à gagner sa liberté d’être, de penser et de faire. La forme et les détails ne l’intéressent que peu, à moins que ces derniers ne soient un frein au cadeau Uranien.

Quitter un conjoint Verseau

Bien que les astrologues modernes attribuent au verseau, la planète Uranus, en fait son maître ancien en astrologie médiévale demeure Saturne. Ainsi, le verseau tient à la solidité de sa famille et l’idée de divorce ne lui est pas obligatoirement plaisante. Il préférerait de loin, et conformément à l’énergie de son signe, améliorer ce qui ne fonctionne pas.

Très indépendant, comprenez que s’il se marie, c’est qu’il y tient vraiment. Même dans les ennuis, un Verseau peut tenir la barre, par fidélité, par amitié, par compassion. Peu expressif dans ses sentiments, il n’en est pas pour autant exempt.

Ainsi, contrairement à l’idée qui prévaut du verseau libre de tous attachements, il peut très bien mal prendre une rupture. À l’instar d’un arbre qui a besoin de racines pour faire monter ses branches le plus haut possible, un Verseau a besoin d’un pôle d’attache, d’une structure stable pour exprimer sa fantaisie, son originalité.

S’il ne peut pas améliorer la relation, le divorce peut très bien se passer, si par ailleurs, il peut s’appuyer sur de solides fondations ailleurs (travail, amis, famille, causes diverses). Le verseau étant très sensible à l’idée de justice, s’il s’accommode des pertes matérielles, n’essayez pas de lui enlever ses enfants, l’idée même d’en être séparés lui est insupportable, qu’il soit fautif ou pas.

Par ailleurs, n’essayez pas non plus d’inventer des choses fausses sur lui (elle), vous feriez connaissance avec la face militante du Verseau qui ne laisse jamais tomber une cause dans laquelle il s’engage. Penser à sa place lui est insupportable.

Le partenaire idéal du Verseau

On parle habituellement du « lion » comme alter ego du verseau. Ils partagent en commun la même franchise, la même générosité. Mais le lion vit sur l’instant, le verseau vit dans l’avenir. Le lion aime les mondanités et tient à son image, le Verseau lui se fout des conventions et du qu’en-dira-t-on. le lion peut cependant apporter de la positivité à un verseau souvent inquiet et le verseau un peu d’humanisme à un lion souvent individualiste.

Un bélier : même s’ils peuvent être aussi réactifs l’un que l’autre, le bélier est trop personnel, trop égocentrique pour le verseau. De plus, « le bélier » est un physique, « le verseau » est un cérébral. L’agitation permanente du bélier l’agacerait.

Un sagittaire : ils possèdent le sens de la solidarité, de l’espace, des idées et de l’humanisme en commun. Mais le verseau paraîtra trop peu « physique » au natif du Sagittaire qui a besoin de mouvement permanent. Le verseau bouge dans sa tête, le sagittairien a aussi besoin de bouger son corps. De plus, le natif du Sagittaire est finalement assez conformiste et a besoin d’une vie sociale bien intégrée, malgré les apparences parfois contraires. Le Verseau n’est pas un mondain avide de relations bien placées.

Le verseau avec un conjoint natif du signe d’eau : un verseau vit dans le monde des idées et des concepts. Il en aurait vite marre de quelqu’un qui se laisse déborder par ses émotions et qui ne peut faire preuve d’un minimum d’objectivité dès qu’il se sent blessé. Le scorpion est sans doute le signe d’eau qui conviendrait le mieux au verseau. Mais le scorpion est de nature profonde et déterminée, le verseau est plus versatile et à l’instar du vent il va où ses idées le portent.

Le verseau avec un conjoint natif du signe de terre : le Verseau n’aime pas assez le monde concret. Le côté souvent imprévisible et changeant du Verseau peut déstabiliser ou agacer un signe de terre. À l’inverse le manque de fantaisie du signe de terre et son manque de goût pour ce qui change et nécessite rapidité et réactivité peuvent braquer un Verseau. Cependant, un verseau peut pousser un signe de terre à être un peu moins conformiste et conservateur. Le signe de terre peut permettre aux idées souvent excellentes du verseau de s’enraciner et prendre forme.

Le verseau avec un autre signe d’air : s’ils peuvent se comprendre mutuellement, il leur sera difficile d’être complémentaires. La vie sera bohème, au jour le jour, sans buts précis ou au grès des idées qui leur viennent à l’esprit. Comme tous les signes d’air sont nerveux, l’ambiance sera souvent électrique

Le partenaire dont le Verseau veut bien

un conjoint tolérant
un conjoint ami
un conjoint qui le stimule intellectuellement
un conjoint qui sait calmer sa nervosité
un conjoint qui ne déborde pas constamment d’émotions sirupeuses
un conjoint original
un conjoint indépendant
un conjoint qui l’accepte tel qu’il est

le partenaire dont le Verseau ne veut pas

un conjoint jaloux ou contrôlant
un conjoint qui se noie dans les détails
un conjoint qui se noie dans les émotions à n’en plus finir
un conjoint qui lui demande des comptes sans cesse
un conjoint qui critique et coupe les cheveux en 4
un conjoint qui juge
un conjoint qui l’ennuie
un conjoint trop conformiste
un conjoint trop personnel
un conjoint qui n’accepte pas le changement
un conjoint trop ancré dans la réalité du quotidien

Cet article est réservé aux abonnés VIP et VIP

S'abonner

Mes articles sont le fruit de 30 ans de formation et d'expériences et vous livrent des connaissances riches, fouillées et sérieuses en astrologie, en astropsychologie et en psychologie.

Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour que je puisse répondre à une question qui concerne votre thème
Si vous souhaitez une réponse approfondie, inscrivez-vous en mode VIP
07 86 44 72 87
Question rapide?
t