Le cancer en amour : comment aborder, garder et quitter un cancer

Au commencement était l'émotion

wave shape

le cancer en amourLe cancer, en amour

Le cancer en amour se montre simple et complexe. Il peut à la fois tout donner de lui avec beaucoup de dévouement, mais assez vite se retrancher derrière un mutisme qui ne sert personne quand il se sent mail aimé. Et Dieu sait si notre cancer a souvent l’impression qu’on ne l’aime pas assez.

Portrait du cancer en amour.

Votre signe solaire seul n’explique pas à lui seul votre comportement amoureux. 
Le signe solaire représente l’individualisation, la volonté de devenir, la volonté consciente « d’être » et de « faire ». L’ascendant représente le « MOI » de contact, le comportement : je suis, je réagis instinctivement. 

La lune dans un thème astral est primordiale à étudier. Je reviendrai sur ce point dans un de mes articles sur la psychopathologie : c’est elle qui confère de l’empathie, la capacité à s’attacher et un état émotionnel stable.


Ce portrait amoureux du cancer vous correspondra si certaines de ces configurations sont présentes dans votre thème astral :

  • la planète dominante (ou l’almuten) de votre thème est la lune ;
  • votre thème comporte un amas planétaire en cancer ;
  • la lune se trouve en signe d’eau ou de terre ;
  • votre « soleil » se trouve en cancer ou bien relié à la lune ;
  • la lune (maître archétypal du cancer) contacte plusieurs planètes ;
  • votre dominante est l’élément « eau » ;
  • votre lune se trouve en cancer ou reliée à votre maître d’ascendant ;
  • Vénus se trouve en cancer et/ou en bon aspect à la lune ;
  • votre maison 7 se trouve en cancer ;

Ce portrait amoureux du cancer ne vous correspondra pas si certaines de ces configurations sont présentes dans votre thème astral :

  • la dominante de votre thème est mars ou saturne ;
  • votre thème comporte un amas planétaire en signe de feu ou d’air ;
  • la lune contacte Saturne ou Uranus ;
  • la lune se trouve en signe de feu ou d’air ;
  • vos autres planètes se trouvent en signe de feu ou d’air ;
  • la lune se trouve dans un signe de feu ou d’air ;
  • la lune ou vénus est reliée à mars ou à Uranus ;
  • la maison 7 se trouve dans un signe de feu ou d’air ;

Par ailleurs, le vécu, l’éducation a énormément d’importance. Je reviendrai sur ce point : vous pouvez vous inscrire à ma newsletter si vous souhaitez vous tenir au courant de la publication de mes prochains articles. Si vous ne connaissez pas son thème astral, je vous invite à me consulter.

Nous sommes notre ascendant, nous devenons notre soleil

Le cancer et l’amour

L’amour demeure la grande affaire du « cancer ». Il met de l’amour dans tout et avec tout. Il aime être aimé et le rend parfaitement bien, pour peu qu’il se sente en confiance. Voilà, le mot est lâché, le souci avec « le cancer », c’est qu’il a besoin d’être constamment rassuré. Certains savent se rassurer eux-mêmes, mais pas « le cancer » ou tout du moins difficilement (sauf si son thème comporte des indications contraires). Un rien l’angoisse, surtout s’il a l’impression que ceux qu’il aime le lâchent. Il a donc constamment besoin d’être entouré et de sentir en fusion avec son conjoint ou ses enfants.

Ce besoin constant d’attentions se comprend chez un enfant, mais moins chez un adulte et c’est pourtant ce dont a besoin « un cancer ». Cela provoque des situations douloureuses pour notre « ascendant cancer » qui intègre mal le fait que nul ne peut se maintenir à ses côtés en permanence.

Quand « le cancer » se sent délaissé, il ne cherche pas forcément les explications ou le dialogue. Il s’enferme instinctivement dans un mutisme, multiplie les caprices pour attirer l’attention, reproche sans cesse à son conjoint de ne pas l’aimer suffisamment. Par contre, « Un cancer » qui se sent bien dans sa vie affective va beaucoup donner de lui-même. Il défendra et maternera (autant qui l’aime l’être lui-même) son entourage, son ami, son mari. Le cancer » donne tellement de lui qu’il en arrive parfois à se sacrifier lui-même.

Magnifique! pourrait-on dire, mais il y a l’envers du décor. Au moindre signe d’inattention de son partenaire, le « cancer mal équilibré » le culpabilisera au nom de tout ce qu’il a accepté pour l’autre : « je m’occupe de tout pour toi, sans penser à moi et regarde comment tu me le rends ». Ainsi, « le cancer » n’est pas tout à fait désintéressé et, lorsqu’il est « mal équilibré », il endosse à tout-va son costume de « caliméro ». Épuisant pour le conjoint.

Tolérant avec les défauts d’autrui, tant que l’on continue à l’aimer ou tant qu’il a l’impression d’être aimé, il peut même pardonner l’impardonnable. Ainsi, pour préserver son foyer (et ce qu’il croit être de l’amour), il peut se laisser maltraiter.

Jeune (et même longtemps après), le cancer, romanesque, aime embellir la réalité pour mieux se protéger de la dureté de la vie. Certains « cancer » ultra-sensibles recherchent un monde de « bisounours » ou du moins, aiment vivre sans conflits. Si son conjoint vit moins dans l’affect et plus dans la réalité, il devra s’occuper des contingences matérielles avec lesquelles « le cancer » semble peu à l’aise. Si son thème ne comporte pas d’indices de force mentale et émotionnelle, il se laissera influencer par quiconque, lui chante de belles promesses d’amour.

Ayant besoin de sécurité, il n’est pas du genre à passer de bras en bras et préfère de loin la solidité d’un couple bien stable. Mais s’il ne trouve pas cet amour inconditionnel qu’il cherche chez son conjoint, il n’hésitera pas à aller voir ailleurs.

Plus tendre et affectueux que sensuel ou sexuel, « le cancer » a besoin d’amour et de romantisme, surtout la femme qui aime scénariser chaque rapport intime. « Un cancer » aime plus que tout les préliminaires. Il a besoin d’un contexte favorable pour s’abandonner. Ainsi, ne comptez pas attirer « le cancer » dans votre lit, après une dispute. Notre cancer, très vite blessé, a beaucoup de mal à relativiser. « Le cancer » déteste les conflits et un simple regard, une simple intonation de voix (un peu plus dure) suffit à le déstabiliser et à lui faire penser que vous ne l’aimez plus.

Aborder le cancer

« Le cancer » prendra rarement l’initiative de la rencontre. Dans le cas contraire, il s’arrangera pour que vous ne sachiez pas pourquoi il vous aborde. Sensible et émotif, « le cancer » peu à l’aise lors des premières rencontres adore découvrir l’autre. Trop en dire sur vous, trop vite, serait donc une erreur, car il a besoin de temps pour rentrer en relation.

Si vous l’invitez à sortir, préférez des lieux « cocooning » où il peut se réjouir de vivre un tête-à-tête avec vous. Montrez-vous rassurant et confiant, il en a besoin, mais ne le maternez pas trop, car il prendrait de mauvaises habitudes. Ne le bousculez pas non plus, car il se sentirait déstabilisé.

Ne heurtez pas ses émotions, attendez que « votre cancer » se dévoile, car au moindre faux pas, à la moindre peur, à la moindre angoisse « votre cancer »se refermera sur lui-même. De toute façon, vous n’aurez pas de mal pour connaître ses états d’âme, car« le cancer » ne sait pas cacher (ou du moins pas longtemps) l’état émotionnel dans lequel il se trouve.

Soyez donc pour lui un roc, mais ne lui donnez pas matière à plus d’angoisses qu’il n’en a déjà. Au contraire, si vous vous sentez l’âme d’un coach, apprenez-lui à comprendre ses émotions.

Bien qu’il aime la période de séduction, il est rare qu’un « cancer » flirte pour flirter, car, dès que quelqu’un lui semble sérieux, le « cancer » pense tout de suite au mariage et aux enfants

Vivre avec un conjoint Cancer

Vivre avec « un cancer » est très agréable (si son thème est bien équilibré). Attentionné, aimant, maternant, il s’occupera avec beaucoup de soins de son foyer et adorera s’occuper des enfants.

Cependant, il vous faudra rester très à l’écoute de ses émotions et de ses angoisses, car, si vous les ignorez ou, pire, si vous les niez, il transformera votre vie en enfer (résonnant de pleurs et de lamentations). Sujet à la déprime, il vivra très mal ce qu’il percevra comme un manque d’amour.

Écoutez-le donc et d’accord ou pas, amenez-le à s’exprimer afin qu’il vide son sac. « Le cancer » est créatif, poussez-le à l’expression artistique ou toute forme de création : cela servira de drain à ses douleurs. Dédramatisez, mais pas trop non plus, car il s’imaginera que vous niez l’importance de son problème.

« Le cancer » adore prendre soin de son foyer, et aime dépenser pour l’embellir. Si votre budget ne le permet pas, parlez-en avec lui et accordez-lui une somme, pour ce faire, même minime.

Laissez-lui son jardin secret, un cancer adore vivre dans un monde bien à lui et vouloir tout savoir de lui équivaudrait à un quasi-viol.

Fidèle par nature, le couple est vécu comme un véritable engagement. Il tentera tout pour préserver son mariage, et ce, même contre vents et marées. S’il vous trompe, le sentiment d’insécurité et une vie émotionnelle pauvre en seront les responsables.

Quitter un conjoint Cancer

S’il le faut vraiment, quittez-le en douceur, car blessé, « un cancer » peut se révéler un véritable adversaire. Il considérera le divorce ou la rupture comme un naufrage et aura beaucoup de mal à l’accepter, à vous pardonner et donc à passer à autre chose.

Ne comptez même pas récupérer les meubles, d’ailleurs il exigera de garder la maison dont il a pris si grand soin. Si le juge l’exige, le « cancer » aura beaucoup de mal à s’en remettre. Si vous voulez partir vite, laissez-les-lui.

Quant aux enfants, bien évidemment, plus encore qu’un autre signe, si vous tenez à refaire votre vie sans conflits permanents avec votre ex-conjoint, laissez-lui aussi. Le cancer peut se montrer très agressif et très déterminé quand on le menace de détruire ce qu’il a construit et protégé.

Bien évidemment, personne ne trouvera grâce aux yeux du « cancer » pour le remplacer auprès des enfants. Il acceptera difficilement le nouveau partenaire de son ex-conjoint. Rassurez-le et prouvez-lui que personne ne cherche à prendre sa place de père ou de mère et le « cancer » devrait au final se calmer.

Si le « cancer » est mal équilibré, il peut plus qu’un autre signe tomber dans la dépression, car il aura l’impression que son monde vient de s’écrouler et qu’il ne s’en relèvera jamais. Protégez-donc vos enfants et expliquez-leur.

Boostez l'avenir de votre couple
Se comprendre soi, comprendre son conjoint

Le conjoint idéal du cancer

Un signe de terre

Le natif en signe de terre est une personne stable et mature : il saurait le rassurer et le rendre plus fort émotionnellement. Le souci avec les signes de terre, si rassurants et fiables, réside dans la difficulté à exprimer leurs émotions pourtant très présentes. « Notre cancer » pourrait se sentir mal à l’aise et le trouverait sans doute un peu froid et distant du moins au début.

Après un moment d’adaptation, « notre cancer » pourrait aider les signes de terre à s’ouvrir à leurs propres émotions.

Peu pragmatiques, les signes d’eau, comme « le cancer », ont besoin d’une personne à dominante « terre » à leur côté. Le taureau semble un bon choix, car il est à la fois lunaire comme le cancer et terrien.

Un signe de feu

Il est vrai qu’un bélier, un Sagittaire ou un lion bousculerait « notre cancer ». Ils l’obligeraient à sortir de sa zone de confort se plaindre tous les 5 minutes. « Le cancer », émotif, aurait beaucoup de mal à l’accepter. « Le cancer » a besoin de calme et de douceur et les signes de feu ont besoin de mouvement et d’intensité.

Un autre signe d’eau

« Le poisson » très semblable au cancer en de nombreux points pourrait fort bien le comprendre, mais il renforcerait un état émotionnel déjà exacerbé, en plus de l’inciter à fuir le réel.

« Le scorpion » est tout autant signe d’eau, que signe martien. Certes, le scorpion semble fusionnel et émotionnel comme le cancer les aime, mais il reste aussi implacable et déterminé. Le scorpion, au final trop dominateur, soumettrait facilement le « cancer ». Par ailleurs, « le cancer » aime la présence de l’autre et le scorpion préfère davantage la solitude. Enfin, tous deux apparaissent comme des angoissés ; qui va donc apaiser l’autre ? « Le cancer » baisse vite les bras s’il ne se sent pas en sécurité. Le scorpion aime les défis et les émotions fortes.

Un signe d’air

Le signe d’air vit dans le monde des idées et des concepts. Un « gémeaux », un « verseau » ou une « balance » en aurait vite assez de quelqu’un qui se laisse déborder en permanence par ses émotions. Lassés par un conjoint qui ne peut faire preuve d’un minimum d’objectivité dès qu’il se sent blessé.

Par ailleurs, les signes d’air peu à l’aise avec les démonstrations émotionnelles et affectives ne peuvent faire office de réceptacle. Cependant, un « signe d’air » ou une personne qui possède une « dominante air » dans son thème natal chez son conjoint pourrait aider le cancer à prendre du recul et canaliser ses émotions fluctuantes, qui lui pourrissent souvent sa vie.

Le partenaire dont le cancer ne veut pas

  • Un qui le bouscule, il aime la douceur.
  • Un qui le déstabilise, il aime la sécurité.
  • Un volatil, il aime la présence rassurante de l’autre.
  • Un qui aime le défi et le conflit pour se sentir exister, le calme lui convient.
  • Un qui a besoin de trop de mouvements, il demeure casanier dans l’âme et aime son environnement.

Le partenaire que le cancer veut bien.

  • Un qui le prend en charge quand il ne se sent pas bien.
  • Un fidèle qui prendra soin de sa famille.
  • Un doux, il a besoin d’attentions et de prévenances.
  • Un intuitif, le cancer aime qu’on le devine sans qu’il ne dise rien.
  • Un compréhensif, le cancer ne brille pas par son objectivité.
  • Un sexuellement tendre et romantique.
  • Un pragmatique pour compenser son faible sens pratique

Le cancer en amour en questions

Le cancer est-il fidèle en amour ?

Tous les natifs du signe du cancer ne se ressemblent pas, mais en général oui, car ils tiennent plus que tout à leur foyer, leur vie de famille. Cependant, le cancer aime la douceur, la paix et se sentir aimé et protégé. Si tel n'est pas le cas, il ira chercher cette tendresse ailleurs. Un vrai cancer ne batifole pas, car il aime la sécurité. Si vous ne lui convenez pas, il partira chercher un autre foyer, mais il n'est pas de nature volage.

En amour, le cancer est-il toujours tendre et romantique ?

Tous les signes ont un point de réaction. Le cancer se bat pour protéger ce qu'il a construit et nourri : le plus souvent sa famille. Touchez à sa famille, et vous verrez s'il est toujours aussi tendre. La lune, maître du cancer est l'archétype de la grande mère : la nature et la mère. La nature semble paisible, mais, mieux que personne, elle sait déverser sur nous sa furie. Observez une femelle dans le règne animal quand on s'en prend à ses petits. Méfiez-vous de l'eau qui dort.

Pourquoi le cancer est-il souvent sur la défensive quand il est amoureux ?

Le signe du cancer est né pour protéger. Telle la mère avec ses petits, il guette le moindre signe de danger ou de menaces extérieures. En amour, la cancer protège ceux qu'il aime. Très réceptif et très réactif émotionnellement, il se tient donc sur la défensive contre tout ce qui pourrait nuire à la sécurité et l'intégrité de ce à quoi ou à qui il tient.
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger et valider un commentaire
07 86 44 72 87
Question rapide?