Ascendant Balance : à la recherche de l'harmonie

wave shape

L’ascendant balance : maison 1 en balance

Je rappelle que l’ascendant est le MOI de contact, la personnalité avec laquelle un individu contacte le monde. Cette personnalité demeure innée et instinctive. Le natif de la balance (signe solaire en balance) va, lui, devoir apprendre à s’individualiser sur un mode « balance ». Il y réussira très tôt ou petit à petit.

Par ailleurs, ce texte est dit « archétypal ». Vous êtes « ascendant balance » : comprenez que votre maison 1 se trouve dans le signe de la balance, mais vous n’êtes pas que cela. C’est tout un thème qui offre des indices sur votre personnalité. Ainsi, vous vous reconnaîtrez sans doute à travers certaines phrases, mais pas toutes, ce qui est logique.

Le signe de la balance est relié au principe de l’harmonie intérieure. On parle souvent de la balance comme d’une artiste. Mais la création et la beauté calme « notre ascendant balance » et lui permettent de retrouver un état d’équilibre émotionnel.

L’ascendant balance : signification

La Balance symbolise une énergie centrifuge (le soi) qui a envie d’aller vers l’extérieur (le non-soi). Le but de la Balance est de découvrir ce qui la complète dans le monde qui l’entoure. Au départ, ce qui est extérieur semblera étranger, mais, si l’énergie de la Balance va au bout de ses objectifs, elle apprendra du monde extérieur et pourra assimiler, au moins en partie, ce qu’elle y trouve. Pour ce faire, elle doit « s’entendre » avec la société qui l’abrite. Voilà pourquoi la diplomatie est un facteur important de l’énergie de la Balance. Les relations sont un domaine de croissance intense pour ce signe.

En cela, le signe de la balance fait écho à la maison 7 : celle, où notre soi s’enrichit du non-soi.

L’autre grand objectif du signe de la balance est de se sentir en équilibre, calme et serein. Ses ennemis jurés sont le stress et le conflit ! Elle doit dans la mesure du possible chercher à balancer un point de vue par son inverse afin de voir les deux côtés de la médaille et ne jamais se cantonner dans un extrême.

Mon « ascendant balance » me correspond

Si :

la planète dominante (ou l’almuten) de votre thème est Vénus ;
vous avez un amas planétaire en balance ou en taureau ;
votre soleil ou votre lune est bien relié à vénus ;
le maître d’ascendant se trouve en signe d’air ou de terre
votre thème astral est principalement de type air

Mon « ascendant balance » ne me correspond pas

Si :

la dominante de votre thème est une planète de feu ou d’eau
vous possédez un amas planétaire en signe de feu ou d’eau ;
le maître d’ascendant est en contact avec mars, Jupiter, Uranus
votre soleil contacte mars, Uranus ou Jupiter ;
Mars, Jupiter et Uranus se positionnent à l’ascendant
votre lune se trouve en signe de feu
vous possédez vos autres planètes en signe de feu ou d’eau.
Je vous invite à lire l'article sur l'interprétation de l'ascendant et son noyau.

Par ailleurs, le vécu et l’éducation ont énormément d’importance. Ainsi, si, dans sa famille, « un ascendant balance » fait face à des parents qui :

ne le laissent pas exprimer toute sa personnalité ;
réprime son besoin d’équilibre ;
le pousse à prendre des décisions hâtives ;
le grondent quand il ne plonge pas assez vite dans le combat de la vie ;
le pousse sans cesse à l’action au détriment de la réceptivité et de la communication
etc.

Il refoulera sa vraie nature. Il pourra même selon la gravité développer des troubles émotionnels et affectifs. À ce sujet, je vous laisse ensuite lire l’article sur le bébé balance.

Vénus est une planète à prendre en compte lorsque l’on souhaite évaluer le poids des archétypes (anima) dans un thème astral. Vénus est une planète « anima » liée au sens de nos propres valeurs et à l’attraction envers ce qui nous est extérieur

Se comprendre, se connaître
Pour se libérer et enfin avancer
Consulter maintenant

Ascendant balance : le relationnel

« L’ascendant balance » est né avec une forte capacité à rentrer en relation et d’excellentes facultés de conciliation. Il est toujours, et, quel que soit le domaine de vie, entre le soi et le non-soi. Un des principaux écueils de ce signe ascendant est de ne pas se perdre en prenant trop en compte les autres. Si son soleil est bien relié à Vénus ou à ma maison 1, il saura s’affirmer et se positionner tout en respectant la position de l’autre.

Sur un plan de la personnalité, « l’ascendant balance » bénéficie souvent d’une remarquable maîtrise du langage et une aisance verbale qu’il adapte toujours en fonction de l’interlocuteur qu’il a en face de lui.

« L’ascendant balance » reste toujours au diapason de son environnement et sait se mettre en retrait quand il le faut, garder pour lui ses impressions et ses remarques si la situation l’exige. D’ailleurs, il n’aime pas le conflit et déteste blesser les autres.

« L’ascendant balance » veut à tout prix conserver une harmonie relationnelle et déteste les conflits. Il préférera donc toujours contourner le problème ; se garder une porte de sortie ou alors changer de sujet plutôt que de nuire à la relation même si celle-ci est superficielle. Dire non, c’est renoncer à quelque chose, c’est prendre le risque de se séparer de l’autre, ce qui est difficile pour lui.

Cela peut porter à confusion, car, par souci de diplomatie, il ne s’affirme pas autant qu’il le devrait et peut parfois devenir hypocrite. En cherchant à plaire à tout le monde, le risque est grand de n’avoir de lien privilégié avec personne.

Ascendant balance : rassembler

« L’ascendant balance » possède un sens inné pour concilier les contraires, qui à ses yeux peuvent toujours être réunis en quelque chose de plus beau. Le natif aime à penser que personne n’a ni, entièrement, raison, ni, entièrement, tort, et que ces deux visions en apparence opposées sont constitutives d’un tout et peuvent se rejoindre.

« L’ascendant balance » n’aime guère les prises de position tranchées. Ainsi il n’aime ni le sectarisme ni l’extrémisme et généralement choisit toujours l’entre-deux, le demi-ton. Pour lui, rien n’est jamais totalement noir, rien n’est jamais totalement blanc. Il a donc une faculté innée pour comprendre aisément le point de vue de l’autre.

En outre, « l’ascendant balance » est rarement direct dans sa communication aux autres, il utilise souvent un biais, un tiers, une métaphore. Il possède un rare sens des nuances.

Ascendant balance — le dilemme moi et l’autre

Pour mieux se percevoir, se définir, « l’ascendant balance » a toujours besoin d’avoir « le non-moi » en face de lui, pour appréhender ce qu’est réellement son moi. Il a donc toujours une tendance à se comparer aux autres, et à comparer les autres. Ils cherchent souvent à savoir en quoi l’attitude de l’un induit volontairement ou non l’attitude de l’autre. À l’excès, il a aussi, toujours, besoin de l’avis de l’autre pour prendre une décision ou de l’amour de l’autre pour se sentir bien. Dire ce qu’il pense vraiment, c’est prendre le risque de perdre l’autre.

Il privilégie les rapports d’égal à égal et cherche toujours la voie du juste milieu. Plus disposé à excuser qu’à accuser, il préfère tenir le rôle de médiateur et faire preuve de neutralité. Voilà pourquoi « l’ascendant balance » est le signe par excellence des diplomates, négociateurs, arbitres, intermédiaires judiciaires ou toute personne ayant à rencontrer des personnalités de bords opposés.

Ascendant balance : l’ombre

Vous voulez faire des études de médecine ? Cela signifie que vous ne pouvez pas en même temps faire des études en littérature anglaise.
Vous voulez vous marier ? Cela signifie que vous devez arrêter d’être célibataire.

L’esprit est vaste, il peut contenir en germe toutes les possibilités. Mais la vie l’est beaucoup moins. Et concrètement, dans la vie réelle, nous devons choisir. Sur un plan de l’esprit, ce que l’on appelle tolérance et sagesse, dans la vie de tous les jours, ne signifie souvent rien d’autre que l’indécision.

« L’ascendant balance » se trouve à la croisée des chemins, choquée par la constatation qu’aucun chemin n’est, sans ambiguïté, meilleur ou pire qu’un autre. Il reste hanté par le fantôme du chemin qu’il n’a pas pris.

Sans engagements, la vie n’est rien d’autre qu’une longue attente pénible. Nous ne pouvons pas passer notre vie à « peser le pour ou le contre » de toutes les options qui s’offrent à nous. Mais « l’ascendant balance hors phase », OUI ! Là est son ombre.

« L’ascendant balance » ainsi, ombré, dérive, il sourit gentiment. Il ne se fait pas d’ennemis parce qu’il ne tient aucune position. Et pourtant, sous cet extérieur paisible, la tension monte. Quelque chose ne va pas du tout. Qu’est-ce qui ne va pas ? Aucune menace. Pas de pressions. Pas de problèmes, ,mais il ne se passe rien.

Si « l’ascendant balance » possède naturellement la capacité à concilier les contraires, « l’ascendant balance » en écueil avec son signe se vautre dans l’exagération à vouloir tous les conjuguer et finit par ne plus avoir aucune capacité discriminatoire.

Sa capacité à prendre des décisions, à s’engager devient des plus incertaine. Il se dérobe continuellement face à ceux qui l’obligent à prendre parti, à choisir, à se fixer. L’excès de nuances chez « l’ascendant balance » hors phase, rend sa pensée et sa parole totalement floue et incompréhensible.

En amour, « l’ascendant balance » mal équilibré pratique le « ni sans toi ni avec toi ». Il ne peut tout simplement pas se passer de la personne, mais ne peut pas non plus s’engager, il préfère ainsi laisser traîner les choses par incapacité à trancher. La plupart du temps, c’est la vie qui tranche pour lui… ou le partenaire.

Capacités et qualités innées de l’ascendant balance

Sociabilité
Diplomatie
Sagesse
Nature pacifique
Courtoisie
Son sens de la beauté et de l’esthétique
Son intelligence

Ombres et défauts de l’ascendant balance

Indécision
Manque d’initiative
Complexe d’infériorité
Dépendance aux autres
Influençable
Superficialité
Manque de naturel

Interprétation ascendant balance

ascendant balance

Jupiter est à l’ascendant et opposé à Vénus, le maître d’ascendant
Vénus, maître d’ascendant est en bélier et en maison 7
La Lune est conjointe au maître d’ascendant : Vénus
Le maître d’ascendant (vénus) est au carré d'Uranus et de Neptune
Saturne (en verseau) est le dispositeur final de Vénus

Jupiter à l’ascendant prédispose le natif à être optimiste, confiant, jovial et ouvert sur la vie. Il est désireux de comprendre la vie et de trouver du sens aux relations humaines ; d’autant que, Vénus, maître de l’ascendant se trouve en maison 7 (relations de soi à l’autre).

De par la position de Vénus en bélier, cet « ascendant balance » possède une sous-tonalité martienne (mars). Mars, lui-même, possède une sous-tonalité lunaire (mars en cancer). Le natif est entier ; ses réactions peuvent être vives. Ses prises de décision, comme sa confiance en lui, pourraient être perturbées par ses émotions et ses sentiments. Il pourrait avoir l’impression d’être prisonnier d’une sorte de balancier, qui tantôt le fait basculer vers une confiance affirmée (pôle jupiter), tantôt vers les doutes (pôle Vénus lune) ; Tantôt vers la volonté d’être soi et tantôt vers le besoin d’être approuvé par l’autre.

Avec le maître de l’ascendant en maison 7 (maison des projections), et encore plus que pour d’autres, le natif s’identifie un peu trop à l’autre. L’intérêt pour autrui est tout aussi important que la dépendance au regard d’autrui, du moins dans une première partie de vie. Car avec le temps, la personne se rendra compte qu’elle est tout aussi capable de protéger les autres, qu’elle n’a besoin de l’être elle-même.

Il est important de se rappeler que la projection est le moyen naturel, approprié et créatif par lequel nous entrons progressivement en contact avec l'ensemble de nous-mêmes. Il ne s'agit pas d'un acte volontaire. C'est la façon dont les complexes se font connaître à l'ego, et elle nous donne une chance de commencer à établir une relation avec nos complexes. Ensuite, avec un peu de chance, nous pourrons commencer à réaliser que nous sommes autant dans le "crochet" que l'autre personne, et parfois beaucoup plus.

Avec une conjonction « lune vénus » en maison 7, le natif ne s’apprécie vraiment que si l’autre lui renvoie une image plaisante de lui-même. Il déteste les conflits et a bien du mal à gérer les désaccords relationnels.

La grande conjonction « Uranus Neptune » en capricorne des années 90 a investi le secteur 4 de ce thème individuel (les racines, la relation parentale). Elle se trouve donc au carré de Vénus, maître d’ascendant en maison 7. Cette conjonction représente le besoin de réformer ou de se libérer (Uranus) d’anciennes structures (capricorne) afin d’aller vers un idéal différent (Neptune). En maison 4, les parents, les racines et la lignée familiale représentent cette ancienne structure ou cette ancienne vision du monde.

Un carré implique une tension, mais aussi un élément très dynamique. Dans le cas de ce thème-ci, un besoin d’être protégé (et de protéger) et d’être approuvé par autrui ; de l’autre côté, le natif ressent un grand besoin de briser ses chaînes (y compris vis-à-vis des injonctions parentales issues d’un vieux système) et de devenir soi. Ce carré « Uranus Neptune » à vénus en maison 7 prédisposera aussi sans doute à un moment à des tensions internes par rapport à la manière de vivre son couple ou l’intimité.

Du reste, le carré « Uranus Vénus » indique à lui seul un dilemme « intimité liberté » au sein du couple et des relations à autrui dans un sens plus général. Les autres peuvent avoir l’impression d’avoir en face d’eux une personne instable, changeante, imprévisible et contradictoire. Tantôt charmante, confiante et sociable et tantôt, avec un énorme besoin de recul et de solitude. Ce n’est pas que cette personne le soit vraiment, c’est qu’elle a un besoin profond d’aimer et d’être libre

Un natif marqué par un aspect « Uranus Vénus » aura toujours la sensation d’être vite envahi. À lui de faire respecter les distances, sans faire fuir tout le monde.

Ce natif doit trouver une façon de vivre les relations en général et le couple en particulier conformément à ses deux pôles. Tant que le pôle « Vénus Lune en maison 7 » prédominera sur un mode projeté, le natif ne pourra vivre vraiment, et d’une, Jupiter en maison 1 et de deux, Uranus en maison 4.

Ascendant balance en questions

Quelle est la face positive de l'énergie du signe de la balance à l'ascendant ?

Sans aucun doute, une formidable capacité à concilier les contraires et à voir en toute chose une parcelle de vérité. Pour l’ascendant balance, rien n’est vraiment ni noir ni blanc. Elle possède un don pour saisir toutes les nuances de la vie.

Quelle est la face négative de l'énergie du signe de la balance à l'ascendant ?

Sans aucun conteste et si rien ne vient le nuancer dans le thème, une grande tendance à se laisser influencer et beaucoup de mal à choisir, à se décider, car choisir, c’est renoncer à l’un ou à l’autre et l’ascendant balance, vraiment balance, déteste cela.

Comment écrêter les effets de la face négative de la balance à l'ascendant ?

Vénus est maître de la balance et représente pour une part, l'anima. Une part passive, attentiste qui bloque la prise de décision. Toute balance que l'on soit, personne n'aime être balloté entre deux avis, deux situations, deux personnes. Nous sommes tous obligés à un moment donné de choisir ce que l'on pense être le mieux pour nous. Si l'ascendant balance aime créer de l'harmonie, il faut bien à un moment donné que son centre créateur soit puissant. Ce centre ne peut être que personnel.

Vous pouvez aussi lire

Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour que je puisse répondre à une question qui concerne votre thème
Si vous souhaitez une réponse approfondie, inscrivez-vous en mode VIP

Question / Objet : Influence de planètes retrogrades en maison 1 chez un ascendant Balance?

Quelle est l'influence d'un jupiter, Saturne,et pluton retrogrades en M1 chez un ascendant Balance? J'ai l'impression d'une expression du soi contrariée. Je vois un père fort autoritaire et limitant qui bloque l'expression creative et artistique du natif. Je serai intéressée d'avoir votre retour. Merci!

07 86 44 72 87
Question rapide?
t
Nous suivre sur Pinterest
Nous suivre sur Youtube