Savoir dire non : quand mars et Vénus jouent leurs rôles

wave shape

Savoir dire NON est le plus beau cadeau que vous pouvez vous offrir à vous-même, mais aussi à l’autre. Tout comme le « trop » est parfois l’ami du mal, le OUI mal employé vous entraîne vers la négation de vous-même

Qui n’a pas pour faire plaisir, pour se mettre dans les bonnes grâces de quelqu’un dit « OUI » alors que tout son être avait envie de dire « NON ». Je crois que nous y sommes tous passés.

Quand il s’agit simplement d’aller à un match de foot pour faire plaisir à monsieur, ce n’est pas bien grave. Les conséquences pour le « SOI » et son bien-être sont quasi nulles. On pourrait même dire qu’il est bon de savoir mettre de ces côtés ses petites préférences pour accéder aux envies d’autrui. Concéder n’est pas forcement négatif.

Tout est équilibre en astrologie : un animus faible (mars et soleil) ne nous permet pas de nous affirmer et de nous défendre. Un « animus trop fort » et nous devenons les agresseurs.

Dire non et se respecter

Mais certains « OUI » reviennent à se renier. Il faut savoir cesser d’être gentil pour oser être soi-même.

Être soi et s’affirmer est le rôle de la planète Mars en astrologie. Il est le garde du corps de votre individualité et celui qui part au combat quand il le faut. Mars fait partie de la composante animus, avec le soleil : ce sont eux qui agissent.

Jusqu’à mes 35 ans, dans ma vie j’ai beaucoup dit OUI. Parce que je pensais que l’autre avait forcément raison et moi non. Je me dévalorisais, si l’autre pensait l’inverse c’est moi qui avais avoir tort, et finalement je mettais de côté ce qui m’animait pour me conformer.

Résultat : 15 ans de perdus, beaucoup de choses qui ne se rattrapent pas et 2 divorces. Car à force de se renier, viens le moment où tout votre être se rebelle. Respecter ses envies et ses choix c’est aussi respecter sa relation à l’autre, c’est lui permettre de durer dans le temps.

Se dévaloriser et manquer de force au combat, c’est souvent ce qui arrive dans la jeunesse des personnes qui ont Mars en maison 7. Elles recherchent de manière illusoire leur propre mars chez les autres. Elles vivent leur mars par procuration : « défendez-moi ! ». La personne à qui a été confié ce mars peut en profiter. Comme chez beaucoup de mars en 7, tout explose un jour.

Dire oui quand on veut dire NON, c’est accumuler de la rancœur contre soi et contre l’autre. Mais au final, on est seul responsable de ce manque de respect envers soi-même.

Savoir dire non, relève à la fois de Vénus et de Mars en astrologie. Pour dire non, il faut savoir pourquoi on veut dire non (VÉNUS ET nos valeurs) et  le courage de le faire (MARS).

Pourquoi je ne sais pas dire non?

On ne sait pas dire non, car :

  • on veut ne blesser personne ;
  • on veut faire plaisir aux autres ;
  • on veut se faire bien voir ;
  • on pense que l’autre a raison ;
  • que l’autre sait mieux que nous ce qui convient de faire ;
  • on ne veut pas de conflits ;
  • on ne veut pas passer pour un sale égoïste ;
  • on a peur de devoir argumenter notre « non » ;
  • on a peur du regard des autres ;

L’honnêteté vis-à-vis de soi-même et des autres est la plus belle qualité que vous pourriez développer. Que vous froissiez des personnes ou non n’a pas d’importance.

Une personne qui a un mars équilibré et une vénus saine ne vous en tiendra pas rigueur. Et si c’est le cas, alors faut-il vraiment continuer de la fréquenter ?

Ce qu’il ne faut pas piétiner c’est la conscience de votre SOI. Ce qu’il faut respecter c’est le sentiment d’avoir fait les bons choix. Les choix qui vont vous aider à grandir, même dans la difficulté. Dire NON n’est pas toujours simple, car on peut se priver de soutiens.

C’est parfois aussi dire Non à une voie toute tracée, celle que l’on attend de vous, mais qui au final n’exploite pas tout ce que vous êtes, tout votre potentiel. Dire OUI à l’autre revient alors à vous dire NON à vous et c’est encore plus grave.

En astrologie, le chemin d’individuation est représenté par le soleil. Mars est son garde du corps. Vénus veille sur le système de valeurs. Mercure veille à exprimer le soleil.

Mars et vénus pour apprendre à dire non?

Dans une autre vie, dans ma vie (j’ai bien changé), j’ai dit OUI par peur de l’autre. Peur du conflit. J’ai fait le lit de mon propre malheur. En face de moi j’avais quelqu’un qui pensait que j’étais d’accord sur tout, d’accord avec lui.

Il pensait que tout allait bien. Sauf que… le jour où j’ai eu le courage d’être moi-même, la personne n’a rien compris et a pensé que je lui avais menti, que je l’avais trompée délibérément et elle était en colère. Sur le fond, si je cherchais bien à éviter sa colère qui pouvait réellement être explosive, en fait je l’ai provoquée inconsciemment et ce que je redoutais m’est parvenu à la puissance 100 tel un boomerang.

Je le dis et je le redis, nier son mars est extrêmement dangereux. Nier sa vénus l’est tout autant. Mon mars a explosé certes, mais pensez à certains criminels dont le mars a explosé dans une voie sans retour. Oui mars peut aller jusque là quand il est refoulé violemment.

Si sur la forme je ne peux pas être d’accord avec sa façon de réagir, sur le fond c’est moi qui ai brouillé les cartes (même s’il en a profité), c’est moi qui n’ai pas permis de vivre une relation claire et honnête. Même si j’avais dû quitter la personne au bout de 3 mois, j’aurais dû faire face à ma propre réalité.

J’ai nié ma propre Vénus (ce que j’aime, mes valeurs que je ne comprenais pas parfaitement à l’époque) pour être aimée et protégée. Cela valait-il le coup ? Absolument pas ! Ce fut un désastre. Et des personnes qui sont encore dans le désastre, j’en connais, vous en connaissez et j’espère que ce n’est pas vous.

Dire OUI dans certains cas, c’est parfois mentir, c’est souvent tenir de fausses promesses (même si nos intentions sont bonnes), c’est se méprendre sur soi-même, c’est offrir à l’autre ce que l’on n’est pas. C’est s’engager sur un terrain parsemé d’illusions, et pire sur un champ de mines.

Si je vous parle de moi, ce n’est pas par narcissisme, mais bien parce que lorsqu’un consultant vient me voir, non seulement je détecte souvent le processus de la négation de soi-même qui fut le mien, mais aussi parce que je sais quels sont les dégâts que cela peut provoquer. Quelque part mon histoire, légitime cette forme de compassion qui est la mienne face aux personnes qui se laissent prendre à ce piège.

C’est d’ailleurs souvent le cas des personnes qui ont mars et vénus en maison 7. Une fois qu’ils ont intégré l’énergie martienne et l’énergie vénusienne, ils aident les autres à s’affirmer.

Savoir dire non c’est souvent s’offrir le plus cadeau à soi, mais aussi à l’autre. Au cours de mes consultations, j’explique comment ne pas accepter une relation toxique, juste pour ne pas être seul(e), juste pour faire plaisir, juste parce que l’on a peur. LE OUI se paye parfois au prix fort. Dire non est peut-être pénible sur le moment, mais seulement sur le moment.

Dites non, pleurez un peu si vous voulez, mais faites de suite derrière quelque chose en accord avec vous-même et passez à autre chose.

  • Je pense à ces dames qui ont accepté l’échangisme pour garder un mari et qui ont fini en dépression, ces dames qui ont accepté le retour d’un ami violent et qui ont fini à l’hôpital.
  • Je pense à ce monsieur qui a suivi la voie professionnelle de son père pour reprendre le flambeau et qui n’a jamais su être heureux.
  • Je pense à ce jeune homme qui a accepté les heures de nuit malgré sa fatigue écrasante et dont la voiture s’est plantée contre un arbre.
  • Je pense à cette dame qui a accepté l’amitié d’une autre femme, alors même qu’elle se sentait mal en sa présence et qui a fini par lui voler son mari.
  • Je pense à un autre monsieur qui a accepté un projet professionnel pour faire plaisir à son patron qui n’avait que lui, pour ne pas le décevoir, pour garder son travail, alors même qu’il savait qu’il n’en avait pas les compétences.
  • Je pourrais continuer sans doute ainsi sur quelques pages, tellement je ne suis pas la seule à avoir dit Oui, là il aurait falluSAVOIR dire NON.

Alors si vous lisez ces quelques lignes, réfléchissez à ce que vous vivez en ce moment, les relations que vous entretenez, les projets que vous poursuivez.

Êtes-vous certain d’avoir fait le bon choix en ayant dit OUI ? Est-ce que votre OUI sert la plus haute partie de vous-même ? Êtes-vous certain que votre OUI ne va pas au final nuire à un autre ?

Si vous sentez dominé, en mal de savoir dire non, parlez de ces sujets avec quelqu’un en qui vous avez confiance, et qui n’exercera pas de pression, pour y voir clair. Cela permet d’exprimer ses émotions et ses difficultés sans se sentir jugé.

Savoir dire non en questions

Savoir dire non, est-ce une question d'éducation ?

Oui cela peut l'être. Quand nos parents nous inculquent l'obéissance non éclairée. Quand on nous dit que refuser, ce n'est pas poli. Quand tout petit, vos parents vous donnent l'impression de ne plus vous aimer car vous n'avez pas voulu faire quelque chose : "ce n'est pas gentil, maman ne t'aime plus". Quand vous étiez puni.e, car vous exprimiez un peu trop vos désaccords. Savoir dire non s'apprend et cela commence petit.

Ne pas oser dire non, quelle en est la raison la plus fréquente?

Il peut y avoir une multitude de raisons, mais la plus fréquente reste la peur de ne plus être aimé. On a peur que l'autre nous voit comme une mauvaise personne et nous abandonne. C'est souvent le contraire, se faire respecter provoque le respect d'autrui. Ces croyances prennent souvent racines dans l'enfance et sont liées à un manque de confiance.

Que faut-il faire quand on ne sait pas dire non ?

Clarifier son propre système de valeurs et de besoins. Au plus vous serez cohérent avec vous-même (j'aime, j'aime pas, je peux, je ne peux pas), au plus il vous sera facile de ressentir en vous ce non. Ensuite, il faut se reprogrammer. Imaginez des scénarios de vie où vous voulez dire non et entraînez-vous. Soyez à la fois aimable et ferme. Ne vous justifiez pas trop, vous donneriez de la matière à l'autre pour retourner la situation à son avantage. Commencez par savoir dire non sur de petites choses et au fur et à mesure augmentez la difficulté.
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rédiger et valider un commentaire
07 86 44 72 87
Question rapide?
t
t