Bébé Vierge : le petit anxieux du zodiaque

wave shape
Cet article comporte 2755 mots

Bébé vierge : introduction

Le « bébé vierge » n’est pas un bébé difficile, il n’apparaît pas turbulent et très vite cherchera votre approbation en tout. C’est là que le bât blesse, car « bébé vierge » demeure un anxieux qui a constamment besoin d’être rassuré. Il a besoin de savoir qu’il fait bien et il demeure toute sa vie dépendant du regard des autres et de leur affection. S’il ne l’a pas, il en souffre et peut tout faire, y compris des bêtises pour l’obtenir, ou pire se refermer sur lui-même.

Ce texte s’adresse avant tout aux bébés « ascendant vierge », c’est-à-dire aux enfants qui possèdent en astrologie leur maison 1 dans le signe de la vierge. Sa planète en astrologie est « Mercure » (j’observe, j’analyse et je m’exprime). Je rappelle que l’ascendant réside dans le MOI de contact, la personnalité avec laquelle il contacte le monde. Cette personnalité demeure innée et instinctive.

Le bébé vierge (le soleil en vierge) va, lui, devoir apprendre à s’individualiser sur un mode « vierge ». Il pourra l’accomplir très tôt ou petit à petit.

Ascendant vierge de votre enfant : avertissement

L’ascendant signe la personnalité, le moi de contact inné. On « est » son ascendant, mais on « devient » son soleil (signe solaire). Il se peut que l’ascendant de votre enfant ne lui corresponde pas entièrement.

Le bébé vierge

Très vite, vous ressentirez dès les premiers jours que « bébé vierge » a besoin d’être entouré d’habitudes rassurantes. C’est un enfant qui aura besoin de repères tout au long de sa journée et n’appréciera pas que vous lui changiez son petit monde. Essayez aussi de ne pas trop varier les horaires. Dans le cas contraire, son insatisfaction et son inquiétude ne se manifesteront pas sous forme de colère, mais plutôt de nervosité (nervosité intériorisée). À vous de la déceler et d’effectuer ce qu’il faut pour la calmer.

« L’enfant vierge » aura besoin de se sentir utile : vous verrez qu’il deviendra très tôt pour vous une bonne petite aide. Il adorera vous rendre service et vous faire plaisir. Timide, prudent, organisé et impressionnable, votre enfant sera aussi pudique. Il faudra donc très tôt encourager sa sociabilité et lui donner confiance en lui. Votre « bébé vierge » vous étonnera très tôt par ses capacités de réflexion et sa minutie. Il ne sera pas forcément partant pour les aventures en tout genre, et les imprévus ne lui plairont guère (à moins d’autres indices dans le thème).

« L’enfant vierge » est un enfant calme, qui toute sa vie conservera une sainte horreur des conflits et aura du mal à se défendre, et ce, à un tel point qui préférera souvent céder plutôt que d’affronter l’autre. Il faudra donc que vous lui appreniez à s’affirmer.

Le bébé vierge : les repas

Le « bébé vierge » ne se jettera pas sur son biberon. Il passera de votre regard à celui de son biberon et, lorsqu’il aura faim, la maison ne résonnera pas par ses cris. Il attendra plutôt que l’on vienne s’occuper de lui et il vous sera profondément reconnaissant d’avoir compris qu’il avait faim ! Toute sa vie il aimera que l’on devine ses besoins sans qu’il ait besoin de réclamer.

Procédez progressivement pour lui faire accepter les changements de régime, quel que soit son âge. Pensez aux phases de transition et régimes mixtes. Et parlez-lui pendant les repas, il sera, et d’une, fasciné par vos mots, et de deux, il acceptera mieux le changement.

« La vierge » préfère fractionner les repas plutôt que de tout prendre en une fois. Vous pouvez toujours l’obliger, il se pliera à votre volonté pour ne pas vous déplaire, mais il fera alors un blocage sur les repas.

L’appétit des « natifs de la vierge » n’est pas énorme. N’insistez pas pour qu’il mange davantage, car, plus tard à l’âge adulte, il sera (si votre bébé est vraiment très typé « vierge ») féru de diététique et affectionnera les régimes sains et équilibrés. Il cherchera à respecter au mieux une bonne hygiène de vie.

Le bébé vierge : le sommeil

Son inquiétude face à l’inconnu peut empêcher votre « bout de chou Vierge » de trouver facilement le sommeil. Les rituels du coucher apparaîtront donc très importants pour lui. Ils demeureront cependant encore plus utiles dans le cas de votre enfant, dont l’instinct réside à se créer, en toute circonstance, des habitudes et des rituels bien à lui.

Il est possible que, dans un premier temps, il vous réveille en pleine nuit. Non parce qu’il aura faim (on a vu qu’il avait un petit appétit), mais parce qu’il sera inquiet ; il aura perdu ses repères visuels ou il aura entendu un bruit inhabituel ; une « Vierge » est toujours sur le qui-vive et ne possède pas un profond sommeil.

Quand il est petit, ne lui mettez pas un biberon dans la bouche dès qu’il pleure, car il le fait le plus souvent par inquiétude. En grandissant, il n’est pas rare que « l’enfant vierge » reste un petit dormeur. Une sieste lui est bien souvent nécessaire pour compléter sa nuit. S’il a de réels problèmes de sommeil, réfléchissez si son environnement ne constitue pas une perturbation. « Bébé vierge » est facilement inquiet. Il peut se faire un monde de tout en raison de vos propres inquiétudes ou de vos changements dans votre vie à vous. Même si, par ailleurs, rien n’a changé dans la sienne.

Le bébé vierge : les jeux et activités

« Bébé vierge » va adorer être stimulé par tous les objets que vous lui présenterez. À la fois par curiosité, mais aussi pour comprendre comment cela fonctionne avant de s’en servir. Il ne sera pas comme « le bébé lion » qui, lui, se précipitera sur ses nouveaux jeux. « Bébé vierge » aura besoin d’un temps d’adaptation, à l’instar des nouvelles personnes qu’il rencontrera.

À l’école, garçons et filles « vierge » se mêleront difficilement aux jeux de groupe à cause de leur timidité. Ils attendront sagement qu’on vienne les chercher pour jouer. Les « Vierges » préfèrent jouer en duo, car cela convient mieux à leur nature assez exclusive et intimiste.

Le petit garçon vierge : les jeux et activités

Le jeune garçon « Vierge » ne s’intéressera pas forcément aux jeux et aux jouets typiques de son sexe, à moins de posséder un ascendant de feu. Vous le verrez sûrement, dès qu’il le pourra, se passionner pour la lecture et les bandes dessinées.

Les jeux cérébraux et calmes auront également sa préférence : il pourrait être très fort aux échecs, aux cartes, et pour tout ce qui demande des dons d’analyse et d’élaboration d’une stratégie. Bien que n’appréciant pas particulièrement les jeux d’extérieurs plus dynamiques et masculins, il est capable de les accepter pour faire plaisir aux copains.

La petite fille vierge : les jeux et activités

La petite fille « Vierge » s’identifiera souvent à ses aînés si elle en a, et aimera jouer avec eux. Sociable, tout autant que le garçon, elle jouera d’ailleurs facilement aux jeux qui ne sont pas les siens pourvu que cela fasse plaisir aux autres.

Elle aussi appréciera ce qui a trait aux sciences et à la médecine : jouer au docteur, à l’infirmière surtout, lui plaira énormément. Elle imitera également sa mère dans ses tâches quotidiennes et lui proposera très tôt de lui rendre des services à la maison ; non seulement pour la décharger (la « Vierge » adore rendre service et se sentir utile), mais aussi parce que cela l’amusera.

Bébé vierge : Prendre son autonomie

Nous avons vu que « le bébé vierge » était extrêmement curieux ; cette qualité va déterminer un éveil plutôt précoce. Il ne brûlera certes pas les étapes, car il aime faire les choses dans l’ordre, au moment opportun, mais il sera loin d’être en retard.

Au fil des mois, il deviendra joueur, s’amusera et s’étonnera de tout ; grâce à sa bonne mémoire et à son intelligence analytique, il se souviendra facilement de toutes les nouvelles situations. Prudent et peu aventureux, votre « enfant vierge » aura tendance à rester dans un univers balisé et normalisé.

Vous devrez le pousser à dépasser les limites de son petit territoire familier, car, même s’il est curieux, il appréhendera ce qu’il ne connaît pas.

Dès que « bébé vierge » aura compris qu’il n’a rien à craindre de la personne ou de la situation, il sera tout sourire et tentera de communiquer. Vous le verrez agir de la même manière en grandissant : il aura toujours besoin d’un temps de recul, d’une réserve avant d’accepter une nouvelle connaissance. Vous n’aurez guère de soucis avec les apprentissages de base, car il n’aura de cesse de vouloir arriver à bien faire ce qu’on lui demande.

Il fera montre très vite d’une certaine dextérité, qui lui permettra, quand vous lui apprendrez à manger tout seul, de tenir correctement sa cuillère et de bien coordonner ses mouvements. Il s’y mettra avec sérieux et application, et plus tard il sera contrarié s’il renverse son plat ou salit la table.

Ramper et marcher seront des activités qui ne le tenteront pas outre mesure. Il s’y mettra, bien sûr, mais il aura peur de se faire mal. Il ne cherchera sûrement pas à prendre des risques et ne fera ses premiers pas que s’il est sûr que vous êtes là pour l’empêcher de tomber. Dès que « bébé vierge » sera suffisamment rassuré, il prendra du plaisir à se déplacer tout seul et il sera judicieux de l’encourager à bouger et à oser.

Comme dans beaucoup de domaines, que « bébé vierge » sera un enfant facile sur le plan de la propreté, car il voudra vous faire plaisir et provoquer votre satisfaction. En grandissant, il aura toujours besoin de se nourrir d’habitudes, de se créer des programmes.

« Un enfant vierge » peut devenir parfaitement indépendant, mais il aura toujours besoin de se sentir utile pour ses proches.

L’enfant vierge et la relation aux autres

Peu démonstratif, au point de donner une impression de timidité, voire d’indifférence, « l’enfant Vierge » attendra cependant de ses parents une totale sécurité affective. Même s’il ne vous manifeste rien, il aura sans cesse besoin d’être rassuré. Il aura besoin que vous lui prouviez votre affection par des gestes et des attentions tangibles, que vous répéterez quotidiennement et sur lesquels il pourra compter pour apaiser ses inquiétudes. Plus tard il saura vous le rendre par une générosité et une serviabilité sans failles.

À la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, il sera bien entendu jaloux ; c’est normal. Encore une fois, il ne l’exprimera pas franchement et fera seulement quelques allusions détachées au fait qu’il serait peut-être mieux pour tout le monde que le bébé retourne d’où il vient. Mais il s’adaptera rapidement, sa nature serviable le poussera souvent à s’occuper du bébé comme une véritable petite maman ou un véritable petit papa.

L’enfant vierge à l’école

Votre « enfant Vierge » aimera l’école, le travail, les apprentissages, mais sa timidité et ses inhibitions peuvent aussi lui faire appréhender cet univers dans lequel il se sentira en permanence jugé et mis sur la sellette. Il aura à cœur de rendre des devoirs parfaits et pourra passer des heures à vérifier encore et encore.

En effet, sa tendance à se sentir inférieur aux autres, à se dévaloriser le poussera soit à faire plus et mieux que ses camarades, soit à inhiber totalement ses facultés. Dans le premier cas, « l’enfant vierge », extrêmement travailleur, en fera deux fois plus que les autres pour se maintenir en selle, et même pour avoir de l’avance (la sécurité avant tout) ; même s’il est brillant, ce qui est souvent le cas, il ne comptera pas sur ses dons, mais sur son travail.

Il arrive fréquemment que les enfants « vierge » n’osent pas s’affirmer en classe. Facilement mis de côté pour leur timidité, « l’enfant vierge » dévalorisera son travail, qu’il ne jugera jamais assez bon. Il faudra toujours le rassurer  sur sa capacité à accomplir telle ou telle chose ; l’encourager de tout votre amour et surtout ne pas rester indifférent à ses résultats.

S’ils se sentent en confiance et dans une ambiance qui leur sied, Ils apprendront et comprendront facilement. Ils pourront tout aussi bien embrasser une carrière scientifique que littéraire. En fait, ils peuvent réussir une brillante scolarité dans tous les domaines s’ils arrivent à surmonter leur manque de confiance en eux et ce souci de perfection angoissant.

Plus tard, ils seront évidemment attirés par les métiers scientifiques, le médical, le paramédical, mais aussi par la comptabilité et la gestion. Les littéraires seront souvent journalistes, publicitaires, écrivains, éditeurs, correcteurs. On trouvera également parmi eux d’excellents commerciaux. Mais la liste de métiers ne s’arrête pas là. Il seront surtout intéressés par les métiers, où il faut perfectionner, améliorer, rendre beau et fonctionnel les choses et leur environnement

L’adolescent vierge

« L’adolescent vierge » sera souvent très affecté par sa transformation physique, en tout cas encore plus que les autres (acné, kilos, transformation du visage, absences de règles, pas de seins, etc..). Déjà assez secret, il le figurera encore plus à cet âge, il faudra donc veiller à tous ces petits signes qui parleront pour lui.

Il sera partagé entre son besoin de sécurité (propre à son signe) et son besoin d’indépendance (propre à son âge). Ainsi, un « adolescent vierge » fatigue moins ses parents par un comportement révolté classique (à moins d’une dominante de feu dans le thème).

Le fait que « l’adolescent vierge » demeure moins expressif et emporté ne signifie pas pour autant qu’il ne vit pas les mêmes affres que les autres. Surveillez-le, car extrêmement sensible et anxieux, il peut mal vivre cet âge où tout est exacerbé

Si vous souhaitez en savoir plus sur le futur adulte qu’il deviendra, vous pouvez lire l’article sur « l’ascendant vierge » écrit pour des adultes.

Cet article est réservé aux abonnés VIP et VIP

S'abonner

Mes articles sont le fruit de 30 ans de formation et d'expériences et vous livrent des connaissances riches, fouillées et sérieuses en astrologie, en astropsychologie et en psychologie.

Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour que je puisse répondre à une question qui concerne votre thème
Si vous souhaitez une réponse approfondie, inscrivez-vous en mode VIP
07 86 44 72 87
Question rapide?
t