Les maisons en astrologie : vie humaine et psyché

Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l'extérieur comme un destin.

wave shape

Introduction sur les maisons astrologiques pour les débutants

La roue des maisons astrologiques représente votre château personnel. C'est un château constitué de 12 pièces. Chaque pièce a une atmosphère et donc une énergie différente (c'est le signe qui se trouve dans la pièce qui en est à l'origine). Certaines pièces sont petites et d'autres non. Ces pièces représentent différentes réalités de votre psyché toutes aussi vivantes les unes que les autres, qui s'expriment dans un secteur particulier de votre vie concrète.


Dans certaines pièces, il y a des occupants et dans d'autres non (ce sont les planètes) : vos personnages intérieurs. Comme dans tous les lieux où il a du monde, il y a des échanges entre les occupants (ce sont les aspects). Certains occupants ferment la porte de leur pièce / maison, quand d'autres la laissent ouverte. Les échanges se font donc plus ou moins facilement (aspects dissonants et consonants).

Chaque maison en astrologie a un ou plusieurs gouverneurs (c'est un peu comme une gouvernante d'étage). En astrologie traditionnelle, il n'y a qu'un gouverneur (maître) par maison mais un gouverneur peut diriger plusieurs maisons / pièces.

Personnellement, j'en adjoint deux et parfois 3. Exemple 

Le gouverneur archétypal ou le maître archétypal. Dans un monde archétypal (virtuel), la pièce numéro 12 est associée à l'atmosphère « poissons » et son gouverneur est Neptune pour les modernes et jupiter pour les anciens.

Mais un thème natal est rarement archétypal. Ainsi dans l'exemple plus bas, c'est une atmosphère « bélier » que l'on retrouve dans la pièce numéro 12. Par accident donc, mars se retrouve gouverneur de la maison 12. On parle de maître accidentel.

Certaines pièces / maisons ont deux atmosphères parce que deux signes s'y trouvent. Il y a donc deux maîtres accidentels. Celui qui a la primeur est celui qui gouverne le signe où se trouve la cuspide (là ou commence la maison). Sur le thème plus bas, on s'aperçoit que la pièce / maison 12 exhale deux ambiances (bélier et taureau). Le premier maître accidentel est mars et le second Vénus.

Comme dans la vie, n'est pas maître qui croit. Il existe un gouverneur général, le maître ultime. Son nom est Almuten. À 7°55 du bélier, c'est le soleil qui accumule le plus de puissance. Le soleil est donc almuten de la pièce numéro 12.


chateau personnel psyche


J'en fais quoi moi de tous ces maîtres de maisons ?

Pas de panique. le maître d'une maison représente le matériel de départ, « la carte distribuée » pour ce secteur et agit plutôt dans une première partie de vie. L'almuten sera la forme finale, l'aboutissement et agit plutôt en deuxième partie de vie. Quoi que vous vous apercevrez que certains activent très tôt l'énergie liée à l'almuten

Si tout était aussi simple

Certains gouverneurs aiment bien rester chez eux, on dit d'eux que ce sont des planètes en domicile. D'autres ont décidé de se balader ailleurs et d'aller un peu faire la loi dans d'autres pièces. Ce comportement est à l'origine du jeu des maîtrises planétaires : qui influence qui et quoi (bref comme dans la vie).


Ce n'est pas tout

Certaines pièces de votre château personnel sont considérées par la tradition astrologique plus marquantes que d'autres. Ce sont les maisons angulaires : les maisons 1, 4, 7 et 10. Ce sont les lieux du lever, de la culmination et du coucher d'une planète dans son cycle normal. Sans oublier le lieu où sa présence est invisible au nadir.

Introduction sur les maisons astrologiques

En astrologie, vous entendrez de tout sur les maisons astrologiques. Pour certains, la roue des maisons n’est rien d’autre que la représentation du vécu et pratiquent une astrologie essentiellement prévisionnelle. Pour d’autres, elle est synonyme du chemin de l’âme et pratiqueront une astrologie symboliste, archétypale et psychologique où les maisons sont des formes d’expression de la psyché.

Personne n’est vraiment d’accord sur LE système de domification et chacun à ses préférences :

  • thème écliptique (basé sur la domification temporelle de Placidus ou basé sur une réalité spatiale : Régionmontanus)
  • le thème de domitude (plus conforme à la réalité astronomique)
  • la domification basée sur le système des maisons égales
  • etc.

Pour certains, quelques maisons sont heureuses et d’autres malheureuses. Pour d’autres, certaines maisons ont de l’importance (maisons angulaires) et d’autres moins (maisons succédentes et maisons cadentes).

Ce système de valorisation des maisons ayant du reste abouti à un système de valorisations des planètes (puissances planétaires).

Pour d’autres encore, une maison vide n’a pas d’importance ou si peu, voire n’accorde quasiment pas d’importance aux maisons astrologiques. Quelques astrologues s’attachent à la vision des astrologues d’antan. Bien souvent av. J.-C. et quelques siècles après. D’autres veulent faire un RAZ ou du moins la faire évoluer.

Les seules choses pour lesquelles tout le monde s’accorde c’est :

  • le besoin de l’heure de naissance pour monter son horoscope personnel.
  • les maisons en astrologie sont un décor où évoluent les planètes

Personnellement, je pense qu’il peut y avoir des choses intéressantes à garder dans toutes ces visions de l’astrologie. Aussi bien chez les anciens que chez les astrologues modernes. Aussi bien chez les symbolistes que chez les astrologues prévisionnistes

Les conflits entre astrologues datent depuis fort longtemps et quitte à être critiquée par un courant ou un autre, autant que je m’éloigne de tout cela et que je pratique ma vision de l’astrologie, du reste, basée sur tout ce qu’elle a été et est encore.

Pour comprendre cet article un petit lexique :

  • « MOI » et « JE » (vous seul)
  • « NOUS » (les proches, la famille)
  • « TU » (ce qui n’est pas vous)
  • « ILS » (la société, le monde, l’humanité, la collectivité)
  • le « SOI » : le « MOI » transformé par son voyage et qui est devenu complet.

Les hémisphères en astrologie

hémisphères et quadrants en astrologie

Les différents secteurs de la sphère locale sont donc les suivants :

Axe horizontal

L’hémisphère nocturne

De la maison 1 à la maison 7 (au-dessous de l’horizon) : je m’individue et je chemine vers le « TU » en passant par le « NOUS ». C’est aussi la vie intérieure et en maison 4 : l’inconscient non transformé, non visité.

L’hémisphère diurne

De la maison 7 à la maison 1 (au-dessus de l’horizon) : je confronte mon « MOI » au « TU » et au « ILS ». C’est aussi la vie extérieure. C’est aussi en maison 12 que l’inconscient se transforme et crée un SOI plus total.

Axe vertical

L’hémisphère oriental

De la maison 4 à la maison 10 en passant par L’AS : JE transforme mon « MOI » grâce au « ILS » pour devenir un « SOI ».

La tradition veut que l’on parle de cet hémisphère comme un hémisphère ou nous serions tournés vers l’EGO. Je ne suis pas entièrement d’accord. Certes, les maisons 10, 11 et 12 parlent du « MOI », mais d’un « MOI » transformé par son voyage à travers le « TU » (autrui) et le « IlS » (le monde, la société, la collectivité, l’humanité, bref tous les autres).

L’hémisphère occidental

De la maison 4 à la maison 10 en passant par le DS : je confronte mon « MOI » au « TU » pour intégrer le « ILS »

La tradition veut que l’on parle de cet hémisphère comme un hémisphère ou nous serions tournés vers autrui. Faire l’expérience du « non MOI » n’inclue pas que vous vous soyez tourné vers l’autre au sens où on l’entend habituellement : générosité, altruisme, sacrifice de l’ego. Pour moi ce sont les maisons 10, 11 et 12 qui incluent ce sens.

Ces deux axes des maisons délimitent quatre quadrants :

Les quadrants en astrologie

  • Quadrant oriental nocturne AS-FC : développement individuel
  • Quadrant occidental nocturne FC-DS : développement familial
  • Quadrant occidental diurne DS-MC : développement relationnel
  • Quadrant oriental diurne MC-AS : développement social

De la maison 1 à la maison 4

Je vais du « JE » vers le « nous ». Le « NOUS » étant étendu comme l’environnement proche, la famille. Ces 3 maisons évoquent l’expérimentation du « MOI »

De la maison 4 à la maison 7

Je vais du « NOUS » au « TU ». Le « TU » étant entendu par ce qui n’est ni « moi » ni mes proches, mais autrui. Ces 3 maisons évoquent l’intégration du « moi ». Ce sont elles qui nous préparent à rencontrer le « TU ».

De la maison 7 à la maison 10

Le « MOi » enrichi de son expérience avec le « TU » chemine vers le « ILS ». Le MOI va se manifester à l’extérieur dans la vie réelle et concrète et va chercher à trouver sa place au cœur du « ILS ». Ces 3 maisons évoquent l’expérimentation et l’intégration du « TU »..

De la maison 10 à la maison 12

Le « JE » termine son voyage vers un nouveau « JE ». Le « MOI » s’est manifesté dans la vie réelle, s’est trouvé une place, un rôle. Il est tenu d’offrir sa participation au monde, de créer un avenir avec et pour les autres.

Le « Moi manifesté » dans la vie réelle peut faire un bilan et offrir ce qu’il est au final : une quête de sens à lui tout seul. Ces 3 maisons évoquent la manifestation du « MOI » dans le réel qui a intégré le « NOUS », le « TU », « les autres » et qui est peut-être devenu un « SOI ».

Chaque quadrant est soumis à la division tripartite :

  • Maisons cardinales : la pulsion vers, je découvre;
  • Maisons fixes : j’intègre;
  • Maisons mutables : je me dirige vers le quadrant suivant.

Division selon un système quaternaire : les 4 éléments

  • Maisons de Feu : j’existe : Maison I / Maison V / Maison IX
  • Maisons de Terre : je me construis : Maison II / Maison VI / Maison X
  • Maisons d’Air : je me relie : Maison III / Maison VII / Maison XI
  • Maisons d’Eau : je me transforme à partir de ce que j’ai intégré : Maison IV / Maison VIII / Maison XII

Si le petit enfant découvre dans l’ordre ces divers champs d’expérience, ce n’est pas pour autant que toutes « les maisons » découvertes ne font plus partie de sa vie. Par exemple, nous sommes tous confrontés à notre maison 2 durant toute notre vie, même si on a déjà fait l’expérience de la maison 7.

Le « MOI » et le voyage à travers les maison

Ainsi décrites, les maisons en astrologie représentent un voyage initiatique de l’âme, du « MOI » qui doit devenir « SOI » en traversant les divers champs d’expériences appelées maisons en astrologie. Attention, selon ma vision de l’astrologie, ces maisons ont à la fois un impact sur notre vie intérieure et notre vie extérieure. Ce qui est logique : le « MOI » ne peut que s’individuer et s’expérimenter à travers la matière, le réel et la vie concrète.

En maison 2, je possède pour survivre, je m’accorde de la valeur pour avoir le droit de survivre. Dans la vie réelle « le MOI », va être confronté au concept de « possession » : biens matériels, argent, capacités, etc.

Les maisons astrologiques

Je vous livre ici en même temps qu’une définition succincte des maisons astrologiques, les énergies archétypales (signes du zodiaque) qui leur sont associées et leurs maîtres. À ne pas confondre avec les maîtres accidentels.

La maison 1 est associée à mars, son maître archétypal ( analogie entre le champ d’expérience, l’énergie bélier premier signe et l’énergie martienne). Mais si votre maison 1 est en cancer, son maître accidentel sera la lune. Quand on étudie la maison 1, il est toujours utile d’aller voir où se trouve mars.

J’utilise les anciennes maîtrises et souvent le système des almutens. Cependant contrairement aux astrologues médiévaux modernes, si je n’accorde pas de maîtrise aux transsaturniennes, je les incorpore dans mes études.

Maison 1 en astrologie : « Je » : le « MOI » de contact, la pulsion de vie. Appelée aussi ascendant, elle est en analogie avec le signe du bélier et mars. Contrairement aux idées reçues, elle n’exprime pas à elle seule, qui vous êtes, loin de là.


Maison 2 en astrologie : « J’ai, j’obtiens » : ce qu’il faut pour survivre. Elle est en analogie avec le signe du taureau et vénus.


Maison 3 en astrologie : « Je me relie » : avec ce qui m’entoure (je m’informe). Elle est en analogie avec le signe du gémeau et mercure.


Maison 4 en astrologie: « le MOI absorbe » : le « NOUS » : racines familiales et inconscientes. Appelée aussi fond du ciel, elle est en analogie avec le signe du cancer et la lune.

 

Maison 5 : « Je crée pour moi dans l’instant » je libère mon « moi ». Elle est en analogie avec le signe du lion et le soleil.


Maison 6 : « Je me rends service » : je perfectionne mon « MOI ». Elle est en analogie avec le signe de la vierge et mercure.


Maison 7 : « le TU » rencontre avec un autre « MOI » qui n’est pas moi. Appelée aussi descendant, elle est en analogie avec le signe de la balance et vénus.


Maison 8 : Remise en question de mon « J’ai » par rapport au « TU ». Elle est en analogie avec le signe du scorpion et mars. Elle est en relation avec une certaine mort à soi-même. Souvent symbolique, mais toujours difficile. Paradoxalement si le MOI perd un peu de lui, il gagne en conscience vers le SOI.


Maison 9 : « Je me relie » à d’autres environnements que le mien. Elle est en analogie avec le signe du Sagittaire et Jupiter. Devenu plus conscient grâce aux transformations en maison 8, le « MOI » un peu plus « SOI » peut comprendre et aller vers d’autres systèmes de pensée que le sien.


Maison 10 : « je mature vers le SOI » : après patience et efforts, j’accomplis mon destin et je remplis concrètement le rôle qui est fait pour moi en fonction de mes convictions, et ce, avec les autres. Elle est en analogie avec le signe du capricorne et saturne. Maturer son « SOI » demande des efforts et de la patience, mais aussi une certaine acceptation.


Maison 11 : « Je crée, je construis avec les autres » et pour l’avenir, pour un mieux, je partage avec d’autres les manifestations créatives de mon « MOI ». Elle est en analogie avec le signe du verseau et des planètes saturne et Uranus.


Maison 12 : « Je rends service aux autres » : je m’oublie un peu, je sers les « JE » des autres et ce faisant je deviens un nouveau « JE ». Elle est en analogie avec le signe du Poisson, des planètes Jupiter et Neptune.

Toutes ces maisons ont une signification plus prosaïque, mais aussi bien nécessaire. Comme je l’ai signifié plus haut, le MOI pour devenir « soi » (entendez complet et accompli) doit vivre dans la matière.

Ainsi la maison 7 va dans la vie, signifier les conjoints, les associés. La maison 4 la plupart du temps parlera de la famille, des parents. La maison 11, les amis, les projets, les engagements sociaux et humanitaires, etc. Bref, tout ce que vous avez pu lire par ailleurs.

Les maisons astrologiques et les signes astrologiques

Chaque maison va « recevoir » un signe et donc une énergie particulière. Une maison s’étend de la cuspide de cette maison à la cuspide de la suivante. La cuspide est le lieu où l’énergie de la maison astrologique est la plus marquante. Si on vous dit que votre maison 2 est dans le signe du Gémeaux, cela signifie que la cuspide de la maison 2 se trouve dans le signe des Gémeaux.

Si la cuspide de la maison 2 se trouve à la fin du signe des gémeaux, toute une partie de votre maison 2 se colorera secondairement de l’énergie du signe du cancer.

Les maisons vides en astrologie

Selon moi, une maison astrologique vide ne signifie pas qu’elle n’ait aucune importance. La roue des maisons est ce qu’elle est. Chaque étape, chaque champ d’expérience est important. Bien évidemment si une maison est occupée, on va d’abord se focaliser sur la ou les planètes occupantes. Si elle ne l’est pas, on va se focaliser sur son maître accidentel, puis son maître archétypal. Par ailleurs, mère nature a horreur du vide. N'est-ce pas le signe de quelque chose à combler ?

Ma maison 1 est vide, cela ne signifie pas que « je ne suis pas ». Cela n’a pas de sens. Mais si je remarque que mon maître d’ascendant Mercure se trouve en maison 8, quelque chose dans le « JE » s’identifie à la maison 8. Ce qui ne signifie pas que mon « je/moi » se résume à lui.

Les petites et grandes maisons en astrologie

J’aime à penser que les excès comme les carences ne sont pas bons. Si je projette cette manière de réfléchir sur l’astrologie, ne peut-on pas penser qu’une petite maison doit être « élargie » dans le champ de la conscience ? Ne peut-on pas penser qu’une grande maison offre peut-être une certaine facilité / importance dans le domaine concerné, mais d’une certaine manière nous possède un peu trop ? Le système de domification Placidus me permet de vite les repérer.

Les planètes en maisons astrologiques

Chez les anciens, il n’était pas bon que les planètes se trouvent dans les maisons dites malheureuses. À savoir les maisons en carré ou en opposition à la maison 1 : la maison 7, 6, 8 et 12. Certes ce sont des maisons qui annoncent parfois des situations éprouvantes, mais ce sont justement celles qui nous permettent d’évoluer et de grandir.

Il n’était pas non plus meilleur qu’elles soient en débilité dans un signe (exil, chute). Je vais vous étonner, mais je n’en tiens que peu compte. Le zodiaque comme la roue des maisons sont toutes indispensables à notre croissance. Chaque planète se trouve là où elle doit être afin que nous cheminions vers l’individuation la plus complète et vers le destin manifesté que notre thème nous offre. Difficile sur un temps ne veut pas dire réjouissant sur un autre temps, voire même très utile.

Des assertions comme « j’ai mars en maison 6 et dans le signe du cancer » « rendez vous compte, jamais je ne saurais m’affirmer et en plus je serais souvent malade ». Je les ai souvent entendues et elles me paraissent fort réductrices.

Les puissances planétaires

theme natal

D’autres astrologues ne se servent des maisons que pour attribuer des puissances aux planètes. Les planètes sont d’autant plus puissantes qu’elles sont aux angles ou proches des angles (maisons angulaires). Elles perdraient de leur puissance en maison succédentes ou maisons cadentes.

Saturne en 12 même proche (en domitude) de l’AS serait donc non seulement en maison malheureuse, mais peu importante. Désolée, Saturne joue un bon rôle dans ma vie.

Ainsi une planète qui va se lever ou vient de se lever serait importante (AS). Une planète en culmination aussi (MC). Ainsi une personne dont saturne serait au lever serait plus introvertie qu’une personne dont Jupiter serait au lever. Cette planète l’emporterait sur le maître d’ascendant lui-même si la maison 1 était vide. Cela n’est pas faux, mais cela me paraît réducteur. Certes j’ai un côté saturnien, mais Mercure, mon maître d’ascendant gémeau (maison vide) ne joue pas un moins grand rôle. Sa position en maison 8 joue aussi un rôle évident (maison pourtant où la valorisation planétaire n’est pas de mise).

PS : Mon cas est légèrement faussé, car mercure est en capricorne, trigone à saturne. Mais j’ai étudié depuis 25 ans d’autres thèmes et le maître d’ascendant bien étudié (en signe, maison, aspects) donne de bons résultats. Et surtout j’ai un amas planétaire en sagittaire. (5 planètes ce n’est pas rien).

Alors introvertie ou extravertie ? Quelle planète marque le pas ?

Toujours selon cette hiérarchisation planétaire (en fonction des zones angulaires : maisons angulaires) et de la hiérarchisation des planètes en elle-même (Lune, Soleil, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton), le soleil serait ma deuxième planète dominante puis mars la troisième.

Mars forme un amas planétaire avec jupiter et Neptune en sagittaire à 4° de la cuspide de 7. Mars serait dans cette conception des choses prioritaire devant Neptune est pourtant plus proche de la cuspide de 7.

Dans ma conception de l’astrologie, je n’aime pas la hiérarchisation à outrance. Même si je la garde en tête quelque part, je préfère penser que chaque planète joue un rôle important pour notre individuation. Et s’il fallait vraiment hiérarchiser, j’accorde plus de crédit à la méthode d’Ibn Ezra que j’ai toujours trouvé la plus juste.

Au passage mon « Mercure » est indiqué comme deuxième planète dominante à quasi-égalité avec le soleil pourtant en conjonction partile au MC suivi de la troisième : saturne.

La maison 4 en astrologie

La maison 4 en astrologie évoque tout ce qui a trait à nos racines, à notre ADN familial qui influe sur notre ADN psychologique. La maison 4 en astrologie évoque donc notre famille, nos fondements, le terreau qui fut le nôtre, mais aussi les conditionnements liés à notre culture familiale et notre monde intérieur conscient.

Ascendant cancer

Si le taureau nourrit la vie, le cancer lui protège la vie et l’intégrité de la vie et de ce qu'il aime. Ainsi il est sensible à tout ce qui peut la menacer. Cela fait de lui une véritable éponge qui fait parfois peine à voir, mais ne vous y trompez, quand il le faut (protéger la vie ou les siens) le cancer est un guerrier..

Ascendant Gémeaux

L’ascendant gémeaux est naturellement doué pour observer, fureter, témoigner, parler, provoquer des remous et ramener à la surface ce qui est enfoui, ou prêt à sortir. L’ascendant gémeaux est mû par le besoin d’être au courant le premier, d’assister au scoop de l’année. Il aime faire savoir ce qu’il a appris, observé au compris. D’où ses aptitudes au journalisme. L'ascendant gémeaux est là pour émettre des idées, récolter des informations, parler et témoigner.

Maison 3 en astrologie

La maison 3 en astrologie est un vrai fourre-tout pour beaucoup d’astrologues : les frères et sœurs, les cousins, l’entourage proche, les voisins etc. Ceci n’est pas faux, mais cela ne se résume pas à cela. Reprenons notre petit enfant, une fois qu’il aura assuré ses besoins fondamentaux liés à la survie : nourriture, sommeil, sécurité, son esprit va être mobilisé par son environnement. Cette mobilisation empreinte de curiosité va le conduire à l'apprentissage, à la communication.

Ascendant taureau

Un ascendant taureau se consacre à faire croître et protéger un projet à la fois, mais il s’y accroche jusqu’au bout. Cela peut être un enfant, une famille, une maison, une entreprise. Il s’y attache affectivement. L’important est de faire grandir « quelque chose ou quelqu’un », et de fournir tout ce qui est nécessaire à sa croissance. L’ascendant taureau veille à ce que « son projet » arrive à sa complétude. Tenace, patient, l'ascendant taureau ne lâche rien.

Ascendant bélier

Le bélier premier signe du zodiaque, le conquérant. Habité d'une formidable énergie dès la naissance, notre ascendant bélier, fonce, découvre, dévore la vie. Vif et combatif, l'ascendant belier est franc, direct, trop direct. La diplomatie n'est guère son fort. Lui, il est juste déterminé à être lui-même et parfois tant pis pour les autres.

La maison 2 en astrologie

Se loger ou se nourrir dépend de l’argent que j’ai. Certes la maison 2 en astrologie parle des possessions matérielles, mais de manière plus générale, elle signe les ressources que j’ai pour survivre. Ces ressources ne se limitent pas au matériel. Il peut tout aussi bien s’agir de dons, de talents que je possède qui me permettront d’assurer ma survie et ma sécurité.
En aucun cas elle n'indique votre niveau de richesse, mais plutôt votre rapport à "l'avoir" et votre attachement à la sécurité.

La maison 1 en astrologie

La maison 1 en astrologie est dite celle de l'ascendant. La maison 1 parle de ce moi instinctif de contact que l'on nomme personnalité. C'est avec l'énergie du signe de la maison 1, le maître d'ascendant et ses aspects que l'on se présente au monde. Cette énergie est souvent la première chose que l'on ressent de vous. Elle se colore et se modifie par arapport à votre vécu.
La maison 1 est à étudier avec la maison 7 car toutes deux représentent l'axe du JE par rapport au TU.

07 86 44 72 87
Question rapide?