Astrologie chinoise et signes chinois

wave shape
Cet article comporte 1363 mots

L’observation du ciel par les devins chinois

Depuis la nuit des temps, les devins chinois ont observé jour et nuit le ciel et tout signe susceptible d’indiquer l’approbation ou le mécontentement de celui-ci. Les éclipses, les comètes et les autres phénomènes étaient notés et leur signification notée et évaluée.

Lorsqu’un événement sortant de l’ordinaire se produisait, tout était gravé sur un morceau d’os, y compris la date. Ces oracles sont les exemples les plus anciens d’écriture chinoise, le précurseur des caractères chinois actuels. Quelques siècles plus tard, les moines bouddhistes qui ont apporté d’Inde les textes sacrés ont remplacé les signes chinois complexes du calendrier par le cycle des 12 animaux. Ceci afin que les gens se souviennent plus facilement du nom des mois et des années

Ce n’est qu’au XXVIIe siècle avant J.-C., sous le règne de l’empereur Houang-Ti, qu’elle a été codifiée et officiellement reconnue. Entrée en vigueur en l’an 2637 avant notre ère, elle fonctionne sans interruption depuis cette date.

Le calendrier chinois

L’un des fondements de l’astrologie chinoise est le calendrier chinois. C’est le calendrier le plus prestigieux du monde, car c’est le seul qui ait su faire une parfaite synthèse des exigences solaires et lunaires apparemment irréconciliables. L’année chinoise comprend soit douze, soit treize mois, selon le cas, et traduit rigoureusement l’année tropique, c’est-à-dire le cycle des saisons. Les mois chinois, eux, ont vingt-neuf ou trente jours, selon le cas, et reflètent fidèlement les révolutions lunaires (lunaisons), le premier jour de tout mois devant impérativement être un jour de nouvelle lune.

Le calendrier chinois est donc un calendrier soli-lunaire.

L’année chinoise commence toujours par le jour de la deuxième nouvelle lune après le solstice d’hiver. En suivant ce principe, on constate que toute année chinoise commence le 20 février du calendrier grégorien si ce jour contient une nouvelle lune ; si ce n’est pas le cas, alors elle commence le jour de nouvelle lune qui doit intervenir entre le 21 janvier et le 19 février. Le début des années chinoises doit donc avoir lieu vers fin janvier ou début février.

La naissance des signes chinois

Au fil du temps, la philosophie et le symbolisme de l’astrologie chinoise sont devenus peu à peu plus complexes. Le sujet était devenu si vaste que la section sur l’astrologie de l’encyclopédie impériale chinoise de 1726 comprenait le nombre incroyable de 2500 chapitres. Au cours des siècles suivants, les praticiens chinois se sont efforcés d’améliorer leur art et, ce faisant, on fait des emprunts à l’astrologie occidentale. Plus on se rapproche de nos jours, que la ressemblance est grande entre les deux.

L’aspect le plus connu de l’astrologie chinoise est le zodiaque des 12 animaux. Pourtant ce soi-disant zodiaque présente trois curiosités. D’abord, par rapport à la durée de l’histoire chinoise, les deux animaux sont un ajout relativement récent. Ensuite, il est difficile de croire qu’il s’agit là d’un concept chinois, et en troisième le cycle des douze animaux ne ressemble en rien au zodiaque occidental en dehors du nombre de signes.

L’époque précise de leur apparition reste un mystère. Ils ne sont pas mentionnés dans le livre sur l’astrologie de l’historien impérial officiel du deuxième siècle avant Jésus-Christ.

L’explorateur vénitien « Marko Paulo », traversant la Mongolie au XIIIe siècle, a entendu parler des 12 animaux ; il s’est rappelé avoir vu en Chine un horoscope ou l’année, le mois, le jour et l’heure portaient le nom de divers animaux. Il l’a mentionné dans son journal bien qu’il ait quelque peu embrouillé les noms et leur ordre. Alors que les documents historiques tibétains ont toujours utilisé les 12 animaux pour désigner les années, les calendriers chinois officiels, même actuellement, mentionne les animaux des années en petites lettres, presque négligemment. Toutes les preuves suggèrent que les 12 noms d’animaux ont été importés d’Asie centrale, à travers la Mongolie et le Tibet.

Ces douze animaux défilent toujours dans l’ordre suivant : Rat, Buffle (ou Bœuf), Tigre, Chat (ou Lapin ou Lièvre), Dragon, Serpent, Cheval, Bouc (ou Chèvre ou Mouton), Singe, Coq, Chien, Cochon (ou Porc ou Sanglier).

Les éléments cosmogoniques de l’astrologie chinoise

L’astrologie chinoise fait largement usage des éléments cosmogoniques, qui sont l’un des piliers de la cosmogonie chinoise.

Il existe en tout cinq éléments, qui se nomment toujours dans l’ordre suivant : Bois, Feu, Terre, Métal, Eau. Chacun de ces éléments régit deux années chinoises consécutives, l'une en mode Yang et l'autre en mode Yi. Les cinq éléments forment donc un nouveau cycle, qui s’étend sur dix années chinoises et qui s’imbrique dans le zodiaque de douze années que nous avons étudié plus haut.

Par exemple, l’année chinoise qui commença le 4 février 1970 et se termina le 3 février 1971 fut régie à la fois par le signe zodiacal CHIEN et par l’élément MÉTAL. On appelle donc cette année-là l’année du « Chien de métal » ; et si vous êtes né au cours de l’année en question, vous êtes un « Chien de Métal ».

Pour connaître et votre signe zodiacal et votre élément, utilisez le calculateur ci-après.

Alors que le signe zodiacal chinois d’une personne fournit les grands traits de sa destinée, son élément apporte à ces traits des modifications significatives. En conséquence, si tous les natifs du « chien » sont censés partager les mêmes caractéristiques essentielles. Un chien de métal ne ressemble pas tout à fait à un chien de bois, lequel accuse quelques différences avec un chien d’Eau, etc.

C’est dans ce sens qu’on peut, approximativement, comparer les « éléments » dans l’astrologie chinoise aux « ascendants » dans l’astrologie occidentale.

Les signes chinois & astrologie chinoise

À l’instar de l’astrologie occidentale (le seul signe solaire de naissance ne peut être suffisant), le signe chinois de l’année de naissance est loin d’être suffisant pour déterminer des forces et faiblesses d’un individu. L’astrologue chinois travaille également avec l’animal du mois, l’animal du jour et l’animal de l’heure pour affiner son étude.

Mais l’astrologie chinoise donne un aperçu plus immédiat de la destinée d’un individu. S’appuyant sur le concept du Yin et du Yang, ainsi que des 5 éléments, le thème chinois offre un véritable panorama de l’existence.

L’interprétation, s’effectue, non pas à partir de 2 luminaires et 5 planètes, mais à partir de 111 étoiles ou énergies cosmiques. Le nom de chaque étoile ayant une signification en rapport avec la culture asiatique, faite de symboles exprimés sous forme d’objets d’éléments comme le bois, le feu, la terre, le métal, et l’eau.

Parmi les 111 astres utilisés en astrologie chinoise, 10 de ces astres sont connus et utilisés en astrologie occidentale — Vénus, Mars, Neptune, Pluton, Lune, Soleil, Saturne, Uranus, Jupiter et Mercure.

Les cent un autres astres sont les corps célestes ou constellations que l’observation chinoise avait repérés et dont elle avait étudié les influences déterminantes voici des milliers d’années.

Le thème chinois révèle des faits précis et concrets où l’événementiel prime sur l’analyse psychologique à la différence de l’astrologie occidentale.

Calculer son signe chinois et son élément



Cet article est réservé aux abonnés VIP et VIP

S'abonner

Mes articles sont le fruit de 30 ans de formation et d'expériences et vous livrent des connaissances riches, fouillées et sérieuses en astrologie, en astropsychologie et en psychologie.

Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour que je puisse répondre à une question qui concerne votre thème
Si vous souhaitez une réponse approfondie, inscrivez-vous en mode VIP

Signe chinois du dragon et ses éléments

Irrémédiablement attiré par les défis et le travail, le natif né sous le signe chinois du dragon ne doute jamais de ses chances de réussite et de sa capacité à vaincre l’adversité. Tantôt bienveillant, tantôt irrité, facilement réactif, il est malgré tout compatissant. On l’admire pour sa remarquable énergie ou on le fuit pour son exubérance, mais il ne laisse personne indifférent.

Signe chinois du buffle et ses éléments

Le signe chinois du buffle  est calme, fort, patient et il possède une grande force d’âme. Tenace, il travaille sans relâche, quels que soient les épreuves et les obstacles. Le buffle peut se montrer bourru et conservateur, mais par sa solidité il inspire confiance. Il n’aime pas l’échec et les conflits, mais s’il doit se battre il ne reculera pas.

Signe chinois de la chèvre et ses éléments

Tourmentée avec un caractère doux, le signe chinois de la chèvre a un besoin de se sentir aimée et soutenue. Le signe chinois de la chèvre hésite toujours à chaque pas de sa vie. Pourtant la chèvre peut faire preuve d’une grande force intérieure. Elle aime tout ce qui est beau et se fie beaucoup aux apparences. Extrêmement sensible et facilement angoissée, elle est facilement triste et déçue par son prochain. Son humeur est changeante et elle a des difficultés à se montrer objective.

Signe chinois du cheval et ses éléments

Le signe chinois du cheval est un aventurier dans l’âme, incapable de freiner ses impulsions et certains de ses sentiments. Charmeur, gai, infatigable, il possède une vitalité et une capacité d’action hors du commun. Le cheval n’est pleinement heureux que lorsqu’il se sent libre et a un besoin constant de stimulations.

Signe chinois du chien et ses éléments

En Général, le signe chinois du chien est fidèle, affectueux. Honnête et loyal, il ne supporte pas l’injustice. Très peu matérialiste et sobre, il préfère le langage direct. Anxieux, il se montre méfiant à l’égard de tout, y compris de lui-même, mais il sait valoriser son entourage, détestant l’injustice et l’intolérance. Intègre et protecteur, lorsqu’il souhaite défendre son territoire ou son clan, le chien ne tolère aucune invasion, aucune perturbation.

Signe chinois du cochon et ses éléments

Le signe chinois du cochon est jovial et semble abrupt, mais, si l’on regarde bien, on trouve une belle personnalité sous cette apparence. Doté d’une grande générosité, il aime savourer les petites choses. Épicurien, il ne sait pas dire non. Naïf, il se laisse facilement avoir par tous les pique-assiette. Bonne pâte, il n’aime rien de moins que sa famille, son confort. Toute sa personne dégage un naturel très bon enfant, une touchante attitude débonnaire. On le trouve extrêmement sympathique.

Signe chinois du coq et ses éléments

Le signe chinois du coq est le plus ostentatoire de tous les signes chinois. Orgueilleux, déterminé, trop sûr de lui, parfois vaniteux et autoritaire, son point fort c’est la loyauté. Sa franchise est presque brutale. Infatigable, il sait défendre avec conviction ses projets. Cependant, son assurance cache souvent une grande émotivité et une certaine anxiété. Pour le signe chinois du coq, la vie est une aventure passionnante : en aucun cas, il ne la boude.

07 86 44 72 87
Question rapide?
t