Aspects planétaires : comprendre les aspects entre planètes

wave shape

Aspects planétaires — Aspects astrologiques

Chaque planète exerce une action là où il se trouve, mais là aussi ou son rayon lumineux aboutit (aspect planétaire). Si une autre planète se trouve là où aboutit ce rayon, selon la nature du rayon, elle s’en trouvera amélioré ou altéré. En latin « aspectare » signifie regarder, c’est pourquoi les astrologues médiévaux ont appelé ces rayons : aspects.

Les planètes regardent des facteurs célestes (autres planètes) ou des facteurs terrestres (les cuspides des maisons et surtout « l’ascendant » ou le « milieu du ciel » qui n’envoient pas de rayons mais les reçoivent). Les planètes irradient leur lumière dans toutes les directions, mais seules quelques directions ont une valeur porteuse de sens pour l’astrologue. (conjonction — amas planétaire — sextile - carré - trigone - quinconce dans certains cas).

Tout au long de cet article nous prendrons pour exemple le thème du 23/01/1971 à Lille 12 h 56

Aspects planétaires : les orbes

Grand débat que celui des orbes. Quand deux planètes sont en aspects, elles ne le sont pas toujours de manière exacte.

Exemple : un angle de 60° est un sextile.

Si les deux planètes sont exactement séparées de 60°, l’aspect est exact. Si l’angle se forme dans le même degré, l’aspect est partile.

L’angle peut être dit « serré » (entre 1° et 3°) ou « large » (entre 4° et 7°) : au plus l’aspect est serré au plus il a d’influence. Rappelons qu’une cuspide peut recevoir la lumière d’une planète mais ne peut pas en envoyer.

Exemple : dans le thème, Mercure est à 115° de l’ascendant : on ne prend donc en compte que le rayon d’action acceptable de mercure qui est de 3,30°. Comme une cuspide ne mélange pas sa lumière. Le trigone n’est pas recevable.

Résumé des différentes orbes acceptables. Ici on parle de rayon d’action.

  1. Soleil 7,30° de part et d’autre
  2. Lune 6° de part et d’autre
  3. Mercure 3.30° de part et d’autre
  4. Vénus 3° 30 de part et d’autre
  5. Mars 4° de part et d’autre
  6. Jupiter 4° 30 de part et d’autre
  7. Saturne 4° 30 de part et d’autre
  8. Uranus : 2° 30 de part et d’autre
  9. Neptune : 2° de part et d’autre
  10. Pluton : 1° 30 de part et d’autre

Ces orbes sont valables, quel que soit le type d’aspect en question.

Comprendre le fonctionnement de sa psyché
Blocages, patterns, schémas récurrents, dons, potentiel
Je veux être bien avec moi-même
Dans le thème d’exemple, Mercure et saturne sont séparés de 113,25°

L’orbe est-il valable ?

Prenons l’aspect mercure Saturne

On additionne les deux rayons d’action des deux planètes : 4,30° + 3,30° = 8° => Mercure est saturne sont à 113° 25. Il manque donc 6.35° pour être en aspect exact. L’écart de 6° 35 est inférieur à l’orbe limite de 8° pour ces deux planètes, ils sont donc bien en trigone (large).

Maintenant, prenons l’aspect soleil pluton

On additionne les deux rayons d’action des deux planètes : 7,30° + 1,30° = 9° => le soleil et pluton sont à 117° l’un de l’autre. Il manque 3° pour être en trigone exact. L’écart de 3° est inférieur à l’orbe limite de 9° pour ces deux planètes, ils sont donc bien en trigone (serré).

Hiérarchie des aspects 

  1. Les aspects exacts aux luminaires puis au maître d’ascendant et aux angles
  2. Les aspects partiles aux luminaires puis au maître d’ascendant et aux angles
  3. Les aspects serrés aux luminaires puis au maître d’ascendant et aux angles
  4. Les aspects larges aux luminaires puis au maître d’ascendant et aux angles
  5. Les aspects exacts entre planètes
  6. Les aspects partiles entre planètes
  7. Les aspects serrés entre planètes
  8. Les aspects larges entre planètes

Hiérarchie des aspects au thème d’exemple

Le soleil fait 4 aspects

  1. SOLEIL sextile NEPTUNE Orbe : 0°
  2. SOLEIL sextile JUPITER Orbe : 1°
  3. SOLEIL conjoint Maison X Orbe : 1°
  4. SOLEIL sextile MARS Orbe : 3°

Bien que l’aspect « soleil Neptune » soit partile, c’est l’aspect soleil conjoint à la cuspide de 10 qui prime, car il réunit un luminaire et un angle.

Hiérarchie des angles
  1. Maison 1
  2. Maison 10
  3. Maison 7
  4. Maison 4

Ensuite vient l’aspect « soleil Jupiter », car Jupiter est en domicile et en maison 7 (autre angle)
Ensuite l’aspect « soleil Neptune » (Neptune est en exaltation) et en maison 7.
Puis l’aspect « soleil mars ».

Certains astrologues n’auraient pas été d’accord, car selon leur vision sur la hiérarchie planétaire, la planète mars a plus d’impact dans un thème que Jupiter et Neptune.

Le soleil fait un aspect que les astrologues modernes n’utilisent plus, mais que j’utilise toujours : l’antisce qui équivaut à une conjonction par miroir (axe cancer capricorne)

Le soleil est en antisce (donc en conjonction) au stellium « mars Jupiter Neptune ». En antisce, le soleil se trouve à 27° 10 du scorpion au plus proche de mars.

Selon le même procédé, Mars est en antisce à 29° 40 du capricorne au Milieu du Ciel et au soleil.

D’autres astrologues n’auraient pas été non plus d’accord, et d’une, car l’antisce vient des temps reculés (astrologie médiévale) et de deux, car il considère chaque signe du zodiaque comme séparé par une cloison étanche. Une vraie conjonction doit pour eux être dans le même signe. Dans le cas contraire, les astrologues parlent de conjonction dissociée.

Cela n’a pas lieu pour moi, car lorsque 2 planètes se trouvent à la frontière de deux signes ou proches de cette « frontière », elles baignent toutes deux dans les deux énergies du signe.

Ici ma triple conjonction « mars Jupiter Neptune » subit l’influence du scorpion et du Sagittaire avec une préférence pour le Sagittaire. En effet, Neptune est en exaltation en sagittaire et Jupiter est en domicile. « Mars » selon moi, bien que positionnée en sagittaire va davantage se comporter comme un mars en scorpion, car il y est en domicile.

Je ne suis pas une sprinteuse, mais une coureuse de fond, mes énergies combatives sont plutôt souterraines (signe du scorpion) et sur la durée (mars en antisce en capricorne).

La lune fait 2 aspects classiques

  1. LUNE conjointe VÉNUS Orbe : 1°
  2. LUNE en carré URANUS Orbe : 3°

Ici tout est limpide : non seulement la conjonction « Lune Vénus » est plus serrée, mais de plus elle se trouve en maison 7.

La lune est en antisce (donc en conjonction) à mercure. En antisce, la lune se trouve à 13° du capricorne conjoint à la lune. Selon le même procédé, Mercure est en antisce à 20° 52 du Sagittaire à la conjonction lune Vénus.

Si vous vous contentez de regarder les aspects classiques, vous passerez à côté de nuances d’interprétation. En effet, je peux tout aussi bien ne rien laisser transparaître de mes émotions comme être tout à fait capable de les exprimer avec chaleur. Au passage, Mercure n’est plus uniquement capricornien, mais se colore par l’énergie du sagittaire. Ce qui, faites-moi confiance est absolument le cas.

Les différents types d’aspects planétaires

Aspects planétaires : LA CONJONCTION — 0°

La conjonction n’est pas véritablement un aspect planétaire mais une identité de lieu. Les deux planètes mélangent leurs énergies, leurs identités au point parfois de ne plus pouvoir « jouer » l’une sans l’autre : elles fusionnent.

Dans un thème astral on peut voir deux types de conjonctions :

  1. conjonction associée : lorsque deux planètes se trouvent dans le même signe et partagent les mêmes qualités élémentaires
  2. conjonction dissociée : lorsque deux planètes se trouvent dans un signe différent et ne partagent pas les mêmes qualités élémentaires

Interprétation de la conjonction Conjonction associée/lune conjointe à vénus en sagittaire. Le pôle émotionnel et le pôle affectif/relationnel seront étroitement liés. Ainsi la personne :

  • ne pourra se relier que si la relation suscite de l’émotion
  • sabordera la relation si elle ne ressent aucune émotion ou si elle s’ennuie
  • ne pourra voir de la beauté que là où elle ressent de l’émotion.
  • n’être créative qu’en plein état émotionnel positif (sagittaire).
  • n’aura qu’une bonne image d’elle-même si les émotions sont au beau fixe
  • ne sera être pleinement mère que si les émotions sont au beau fixe

L’affectivité est instinctive, épidermique elle aime ou elle n’aime pas

Précisons que cette émotion est liée à l’énergie du Sagittaire : positivisme, spontanéité, générosité

Bien évidemment ce postulat est à modérer en fonction des autres aspects planétaires.

Beaucoup se demanderaient qui de la lune ou de vénus mène la danse : en fait cela dépend de la force de chaque planète que l’on détermine (voir les articles sur l’état céleste et terrestre des planètes) . Si les deux sont à force égales, la planète la plus rapide donne le ton.

Dans le thème d’exemple, « Vénus » est légèrement plus puissante que la lune, mais guère plus. Vénus n’est pas plus en bon état terrestre que la lune. Ici les 2 planètes en conjonction sont véritablement fusionnelles.

Conjonction à une transsaturnienne : jupiter conjoint à Neptune en sagittaire
Si je prends ce deuxième exemple, c’est aussi pour préciser un point. Traditionnellement en astrologie médiévale on n’attribue aucune maîtrise aux transsaturniennes. On ne tient pas compte des aspects non plus.

En ce qui nous concerne, nous ne leur attribuons aucune maîtrise, mais lorsque ces transsaturniennes sont en aspect avec un point vital du thème et encore plus en aspect partile ou conjonction étroite nous les étudions.

Jupiter est proche de la cuspide de la maison 7 au cœur d’un stellium. Jupiter est donc un point vital et Neptune lui est associé. Ainsi la croissance, l’appropriation, l’expansion (jupiter) est associée à l’idéal, la spiritualité, l’universel, l’intuition, la compassion (Neptune). On peut donc penser que sa vision d’expansion, de croissance, ses projets sont toujours associés à cette notion d’idéal, de spiritualité, de foi, de générosité et d’intuition. Cette personne ne pourra envisager la réussite sans respecter ses notions neptuniennes.

Pour plus de renseignements sur l’impact des conjonctions dans un thème astral, vous pouvez lire : la conjonction dans un thème astral.

Aspects planétaires : L’ANSTICE — 0°

Agissant de la même manière qu’une conjonction, l’antisce. L’astrologue prend en considération les antisces qui incluent des points vitaux du thème :

  • almuten général : mercure pour le thème d’exemple
  • almuten ou maître de l’ascendant (maison 1) Mercure pour le thème d’exemple
  • Almuten ou maître de 10 : Saturne pour le thème d’exemple
  • les luminaires

Je rappelle qu’un antisce est un point fictif qui se trouve être à la symétrie parfaite d’une planète selon l’axe cancer/capricorne. Si une planète se trouve conjointe à ce point fictif, on parle alors d’un antisce. L’antisce était régulièrement usité en astrologie médiévale. Il ne l’est plus beaucoup aujourd’hui.

Dans ce thème une curiosité : la triple conjonction « mars — jupiter — Neptune » se trouve en antisce au soleil et le soleil est en antisce à la triple conjonction citée ci-dessus. Si elle est intéressante, c’est pour deux raisons :

Le soleil qui marque le chemin d’individuation, la volonté et ce que l’on doit s’efforcer de devenir est un point vital.

La maison 7 et la maison 10 sont doublement associées dans le devenir du natif par le biais des planètes mars, Jupiter et Neptune.

Si ce stellium est intégré, cela marque souvent un intérêt pour les causes humanitaires, un devenir lié à l’aide aux autres. On se bat avec foi pour des idées liées au collectif ou à des causes qui dépassent notre propre intérêt.

Attention : toute planète (trop) conjointe au soleil est « brûlée ». Cela ne la rend pas obligatoirement nocive, mais on peut y voir une sorte d’obsession, d’obstination, une importance marquée pour ce que signifie la planète.

L’obsession, l’obstination peut être positive ou non. Soit cela apporte des ennuis (manque de souplesse), soit on réussit (on connaît tous des personnes qui ont réussi à force d’obstination).

Mars en capricorne en antisce est dans ce thème la planète la plus proche du soleil : cela marque une obstination à se battre pour faire son chemin.

Neptune peut signifier une obstination aveugle dans la foi et la compassion et Jupiter une obstination aveugle en sa chance et un optimisme que certains déclareraient idiot.

Aspects planétaires : LE SEXTILE — 60°

Le sextile est un aspect de coopération. Les 2 planètes s’allient et coopèrent afin d’être bénéfiques au natif. Cette coopération nécessite un effort conscient de la part du natif. Le natif doit apprendre à mettre en pratique. (aspect de type Gémeaux ou verseau).

Premier exemple un sextile mars soleil

Le natif doit consciemment chercher à allier créativité, volonté à la détermination, à l’individualité : en résumé il doit apprendre à faire les choses par lui-même, à se battre seul. C’est pourquoi beaucoup de ceux qui ont cet aspect sont à leur compte ou ont les coudées franches en tant qu’employés.

Peu apprécient de devoir agir en fonction des ordres donnés par un tiers, ils tiennent à faire les choses en fonction de leur propre volonté ou créativité.

Prenons un autre exemple : mars sextile Pluton

Je prends cet exemple, car l’aspect est plus que serré et mars est à la cuspide de la maison 7. Cela en fait un exemple typique ou un aspect d’une transsartunienne est valable.

Pluton est une planète liée à la transformation, la remise en cause, la destruction pour la renaissance. Le natif devra sonder ses propres profondeurs pour exprimer pleinement qui il est (pluton en maison 5 liée à l’expression de soi) pour rencontrer les autres afin de cheminer.

Mars en maison 7 : on se bat, on se rebelle souvent en premier contre les autres avant de se battre avec ou pour les autres.

L’aspect entraîne le concours de la 12 et de la 9 par maîtrise (Mars est maître de 12 et co-almuten de 9). Dans un premier temps, autrui est vu comme une épreuve avant de devenir source de croissance personnelle et spirituelle.

Le maître d’une maison joue sa partie en premier (cartes de départ) et l’almuten (finalité) ensuite.

Pour plus de renseignements sur l’impact du sextile dans un thème astral, vous pouvez lire : le sextile dans un thème astral

Aspects planétaires : LE TRIGONE — 120°

Le trigone est un aspect de facilité. Les deux planètes allient leurs énergies sans effort conscient de la part du natif.

Exemple : Saturne est en trigone large à mercure ici donc structuration et intelligence pratique — la communication. La manière de communiquer, de réfléchir est naturellement et spontanément structurée, aboutie, approfondie. Le natif ne fait aucun effort pour cela. Sa façon de rentrer en contact avec les autres est toujours pragmatique, sans superflu, il va à l’essentiel. Il ne fait aucun effort, c’est sa nature.

Autre exemple qui lui touche le milieu du ciel :

Ici c’est un aspect à une cuspide : jupiter en sagittaire en 7 trigone au milieu du ciel. Dans ce cas, les énergies planétaires ne se mélangent pas. Cet aspect indique une nature spontanée et optimiste (avec les autres) qui facilite un chemin et une croyance en une destinée professionnelle.

Une fois intégré, Jupiter en maison 7 (la maison 7 est la maison des projections) est habile à conseiller ou guider les autres avec foi et enthousiasme (la maison 7 est en sagittaire).

À noter que Jupiter est en opposition avec l’ascendant, on verra l’opposition plus loin et ce que cela peut impliquer)

Le natif ne fait pas d’effort pour être franc, optimiste et partager. Notez que le natif travaille en clientèle et dans la relation d’aide.

Pour plus de renseignements sur l’impact des trigones dans un thème astral, vous pouvez lire : le trigone dans un thème astral

Aspects planétaires : LE CARRE — 90°

Le carré est un aspect de défi, de tension entre deux énergies dont on ressent bien consciemment les effets en nous : Deux énergies contradictoires doivent apprendre à cohabiter, chacune essayant de prendre le pas sur l’autre. Les deux planètes surjouent, mais de manière handicapante.

Exemple (qui n’est pas dans le thème ci-dessus) un carré soleil mars

  1. Le soleil : je deviens
  2. Mars : j’agis pour devenir

Ici mars a du mal à servir le soleil de manière saine et sans tension.

Le soldat « mars » ne veut pas remplir la mission du commandant « soleil ». Cela peut entraîner dans la vie des difficultés avec les figures d’autorité, de l’agressivité, de la colère (y compris contre soi-même), voire de la violence, mais aussi de grandes difficultés à se réaliser.

Tout l’enjeu consiste donc à réussir à doser consciemment son soleil et son mars pour certes savoir et obtenir ce que l’on veut mais sans tyrannie ou agressivité.

Dans le thème d’exemple, un seul carré (et large) implique 2 planètes : Mercure et Uranus.

Tout aspect s’exprime d’abord dans les maisons concernées : ici la maison 8 et la maison 6. Mercure s’exprime en maison 8 et Uranus agit en maison 6.

Je vous invite à lire l’explication de ce carré « mercure Uranus » dans un article sur la maison 1 en astrologie.

Pour plus de renseignements sur l’impact du carré dans un thème astral, vous pouvez lire : le carré dans un thème astral.

Aspects planétaires : L’OPPOSITION — 180°

L’opposition est un aspect de tension. Le natif se sent partagé entre deux énergies planétaires entre lesquelles il navigue. Le natif doit trouver un équilibre entre les deux. L’opposition sera d’autant plus marquante quand elle se trouve dans les axes angulaires : l’axe maison 1 et maison 7 et l’axe maison 4 et maison 10.

Imaginons une opposition mars saturne : le contrôle de soi et l’action. Le natif pourra tantôt exercer un contrôle de soi et se montrer presque trop rigide et sur la retenue et subitement se laisser emporter par mars et agir ou réagir presque trop vite. Il doit donc trouver un équilibre entre le contrôle et la retenue excessive et l’action impulsive sans passer de l’un à l’autre avec excès.

Avec une opposition, un des deux pôles est vécu sur un mode inconscient. Le natif sera par contre conscient du pôle planétaire qui correspond le mieux à l’image qu’il a de lui avant d’intégrer l’autre pôle. Tout l’enjeu consiste à équilibrer ces deux pôles (c’est là qu’intervient la notion de difficulté contrairement au carré ou les deux pôles en compétition sont bien ressentis chez le natif).

Revenons à notre jupiter en opposition à l’ascendant évoqué plus haut.

L’opposition a lieu dans l’axe maison 1/maison 7 et l’axe Gémeaux Sagittaire.

La maison 1 est en gémeaux et la maison 7 en sagittaire. Le Gémeaux est l’étudiant archétypal qui veut tout savoir, alors que le Sagittaire est le professeur archétypal qui est censé avoir connaissance et sagesse.

Jupiter est en maison 7 et donc dans la maison des projections. Dans un premier temps, le natif a projeté sur autrui le concept de sagesse, de moralité, de savoir, de confiance en soi.

« Quand on projette une planète », on découvre une part de notre psyché à travers les autres. On confère aux autres l’ombre et la lumière de la planète, en pensant sincèrement ne pas être concernés avant de se rendre compte que nous les portons en nous. Au début de la réintégration, on intègre souvent l’ombre avant d’intégrer la lumière.

Ainsi, « Jupiter opposé à l’ascendant » signifie que j’ai plutôt fait confiance aux autres qu’en moi-même. J’ai plutôt accordé savoir, sagesse et connaissance aux autres qu’à moi-même, pensant en être totalement dépourvue.

C’est l’aspect type de personnes avide d’apprendre qui tombent sur de faux guides, de faux conseillers. Ils se rendent compte par la suite qu’ils sont parfaitement, non seulement capables de se guider avec sagesse et confiance, mais aussi de guider les autres.

Je vous laisse le soin de réfléchir à mars (je m’affirme, je me défends) en maison 7 également à l’opposition de la cuspide de 1.

Aspects planétaires : LA RÉCEPTION

La réception mutuelle la plus connue, c’est lorsque 2 planètes se trouvent dans le domicile de l’autre. Les anciens faisaient attention aux réceptions mutuelles : chacune des deux planètes se trouve dans un lieu ou l’autre a son domicile, son lieu d’exaltation ou encore 2 dignités mineures (triplicités, termes et décans).

Si les deux planètes font ne font pas d’aspect entre elles, la réception mutuelle n’est pas importante. Dans le cas contraire, la réception mutuelle amplifie l’importance de ces deux planètes et améliore leurs relations.

Lorsque c’est le cas les deux pôles prennent les attributs de chacun : ex mars en cancer et lune en bélier : le pôle masculin et féminin se confondent. Les deux planètes ne peuvent plus vraiment agir selon leur nature essentielle, mais se comprennent mieux : un homme porte en lui un côté féminin et une femme devient moins « girly ».

Mars en balance et vénus en bélier : mars et vénus marchent ensemble, ainsi la séduction peut être agressive, une manière de rentrer en relation abrupte et la manière d’agir toujours teintée de séduction.

Aspects planétaires un peu particuliers : LE QUINCONCE 150°

Le quinconce est un aspect de légère tension vécue sur un plan intérieur. Un quinconce fait écho soit à la recherche de perfectionnement (signe de la vierge) soit à la remise en question (signe du scorpion).

La conjonction « vénus lune » en maison 7 et en sagittaire est en quinconce avec saturne en taureau et en 12. C’est toujours la planète la plus rapide qui génère le quinconce. Ici la lune a quitté l’opposition de saturne avant la naissance. Le quinconce est donc de type décroissant « scorpion » (je me remets en question).

Ce quinconce « lune vénus » à saturne fait partie d’une figure que l’on appelle un Yod, avec comme planète apex : Saturne.

Un autre quinconce est formé par un aspect entre Saturne et Uranus.
Uranus et la conjonction « lune vénus » forment un sextile.
La planète apex est celle qui forme la flèche.

On reviendra sur le Yod dans un autre article, car lorsqu’il est présent dans un thème, le Yod indique une voie à suivre.

Ici le natif (en l’occurrence moi-même) sait qu’il est bon et qu’il a besoin d’exprimer ses émotions et de se relier chaleureusement avec les autres avec confiance, foi et optimisme. Mais saturne le retient et exprime de la peur pour ce faire. En taureau, saturne aime le calme, la sécurité et la tranquillité et surtout a besoin de temps pour se retirer en lui-même.

Par ailleurs, toute planète en 12 ne se maîtrise qu’avec la maturité. Saturne évoque les peurs et les limites mais aussi la stabilité et la structuration.

La maison 12 nous parle donc souvent de ce que l’on doit changer si l’on ne veut pas se retrouver en échec. Cette portion parle donc aussi de nos errances, nos impossibilités.

Saturne en maison 12 évoque les épreuves, les peurs, les barrières psychiques que l’on s’est construites que l’on a bien du mal à dépasser. Je devais donc transformer « Saturne le censeur » en un « saturne “ascenseur” sans baisser les bras.

Quand on étudie une planète, regardez toujours quel est son maître. Ici c’est « Vénus en sagittaire » qui est à la fois maître et almuten de Vénus. Ce saturne devient subitement moins rigide, moins froid. Notez que Vénus qui fait partie de la résolution du yod est aussi le maître de saturne. On y reviendra.

La conjonction « lune - vénus » est en maison 7 (la maison des projections) : j’ai mis du temps pour avoir une bonne image de moi-même.

Les deux pôles du quinconce ont avant tout fonctionné comme une opposition avant de se transformer peu à peu en trigone. Je suis passée peu à peu de l’insécurité émotionnelle et affective en compagnie des autres à un contrôle de ma vie émotionnelle et affective en compagnie des autres. Mes relations sont devenues stables et je suis devenue plus responsable. Rentrer en relation avec les autres ne m’a plus paru effrayant et menaçant et j’ai arrêté de fuir les autres. Saturne en 12 m’a permis de devenir un guide pour les autres

Carré aspect planétaire

Les carrés se situent entre des éléments incompatibles et antagonistes, mais ils relient deux signes de même mode (cardinal, fixe ou mutable). Les planètes en carré sont en désaccord sur la façon d’arriver à un but ou sur la façon de fonctionner dans la vie quotidienne. Ils ne sont pas nécessairement en désaccord avec le but à atteindre, mais vraiment plus sur la façon d’atteindre ce but. Les deux planètes possèdent deux points de vue et détiennent chacune une part de vérité.

Sextile aspect planetaire

Le sextile est un aspect planétaire majeur, mais moins important que les autres. Pour résumer : les deux planètes forment un angle de 60° quand le sextile est exact. Le sextile se situe entre des éléments différents, mais compatibles. De manière archétypale, le sextile est un aspect coopératif de type air. Pour le moins, ne vous y trompez pas : un sextile s'apprivoise aussi.

Conjonction aspect astrologie

Une conjonction est un aspect planétaire puissant. Les deux planètes sont l’une à côté de l’autre. Les planètes en conjonction sont toujours unies. Leurs énergies sont fusionnées, mélangées et agissent toujours ensemble. Certaines conjonctions entre planètes sont bénéfiques quand d'autre sont plus complexes à vivre de par la nature de leurs énergies totalement différentes.

07 86 44 72 87
Question rapide?
t
t
Coaching astropsychologique : de 80€ à 210€
Astropsychologie enfant : de 100€ à 190€
Astropsychologie couple : de 250€ à 400€
Numérologie : de 80€ à 210€
Apprendre l'astrologie : 50€ / mois